• Le Soleil > 
  • Actualités > 
  • Éducation 
  • > Claude Corbo propose la création d'un organisme pour «surveiller» les activités universitaires 

Claude Corbo propose la création d'un organisme pour «surveiller» les activités universitaires

Claude Corbo a remis jeudi matin son rapport... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Claude Corbo a remis jeudi matin son rapport dans lequel il propose la création d'un futur organisme public indépendant doté d'un budget annuel de 4 millions $ et ayant un rôle de recommandation et d'évaluation des universités.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Annie Mathieu est journaliste surnuméraire au Soleil.
Annie Mathieu
Le Soleil

(Québec) L'une des plus importantes propositions issues du conflit étudiant commence à prendre forme.

Le responsable du chantier sur la création d'un Conseil national des universités (CNU), Claude Corbo, a remis jeudi matin son rapport dans lequel il propose la création d'un futur organisme public indépendant doté d'un budget annuel de 4 millions $ et ayant un rôle de recommandation et d'évaluation.

À la suite du Sommet sur l'éducation supérieure qui s'est tenu en février, Québec avait annoncé la création de cinq chantiers. Celui confié à l'ancien recteur de l'Université du Québec à Montréal devait définir la structure d'un éventuel Conseil national des universités. La création d'un tel organisme indépendant chargé de «surveiller» les activités universitaires est une demande de longue date des associations étudiantes.

Le rapport de 120 pages suggère que le CNU soit complètement autonome et dispose non seulement de son personnel, mais également d'un budget - de 4 millions $ - adopté par l'Assemblée nationale. La mission du CNU imaginée par M. Corbo inclut notamment l'évaluation de la qualité des «activités universitaires» comprenant la formation à tous les cycles et la recherche. L'organisme conseillerait le ministre de l'Enseignement supérieur et les établissements «sur les grands enjeux concernant l'institution universitaire». Le Conseil aurait aussi comme mandat d'aider le gouvernement à améliorer le système universitaire et son orientation.

Avoir à l'oeil l'évolution de la condition étudiante

De nombreuses tâches et responsabilités seraient ainsi confiées au CNU, dont celle d'évaluer les programmes d'études existants et futurs, examiner les pratiques en matière d'évaluation de l'enseignement et les orientations et la place de la recherche universitaire. De plus, l'organisme se prononcerait sur le déploiement de nouveaux établissements universitaires et campus, aurait un droit de regard sur la formule de financement du réseau et devrait remettre tous les cinq ans un rapport sur l'état général du système universitaire. Il serait également chargé d'avoir à l'oeil l'évolution de la condition étudiante.

Le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, Pierre Duchesne, a accueilli favorablement le rapport «qui contient plusieurs propositions intéressantes qui contribueront à doter le milieu de l'enseignement supérieur d'un organisme permettant d'assurer un développement harmonieux et cohérent du système universitaire québécois». Il promet d'y donner suite à l'automne.

La présidente de la Fédération étudiante collégiale du Québec, Éliane Laberge, et le président de la Fédération étudiante universitaire du Québec, Antoine Genest-Grégoire, ont également salué le travail de M. Corbo, s'attribuant la paternité de nombre de ses recommandations. Les deux dirigeants étudiants espèrent maintenant que le ministre s'en inspirera.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer