Pierre Duchesne déplore le boycott de l'ASSÉ

Le ministre Pierre Duchesne invite à nouveau l'ASSÉ... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Le ministre Pierre Duchesne invite à nouveau l'ASSÉ à participer aux pourparlers.

La Presse Canadienne

Partager

(Québec) L'ASSE privilégie la «politique de la chaise vide» en s'excluant du Sommet de l'enseignement supérieur plutôt que d'influencer les décisions de l'intérieur, déplore le ministre Pierre Duchesne.

Plaidant son refus de légitimer une hausse des droits de scolarité, l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSE), le regroupement étudiant le plus radical, a annoncé jeudi qu'elle ne participera pas au Sommet, les 25 et 26 février. Elle appelle plutôt à une manifestation à Montréal au deuxième jour de la grande réunion.

«Au Sommet qu'on prépare, il y aura des réformes qui vont transformer les universités pour les 10 ou 15 prochaines années», a commenté le ministre Duchesne, responsable de l'enseignement supérieur. «Quand on n'est pas là, on ne peut pas participer et influencer les discussions.» L'association devra vivre avec les conséquences de sa décision, a-t-il prévenu.

La première ministre Pauline Marois trouve aussi «un peu dommage» l'autoexclusion de l'ASSE, qui représentent quelque 70 000 étudiants. La chef du gouvernement a rencontré les leaders de l'association il y a quelques jours. «Je les ai invités, a-t-elle noté. Ils se privent d'un lieu de prise de parole où ils auraient pu faire valoir leur point de vue.»

À la différence des fédérations étudiantes universitaire et collégiale (FEUQ et FECQ), qui prônent le gel, l'ASSE tient mordicus à la gratuité scolaire. Son refus de «mettre de l'eau dans son vin» démontre bien que «leur volonté de compromis était relativement faible», selon le ministre des Relations internationales, Jean-François Lisée.

Cette semaine, Jacques Parizeau a confié au Devoir que la gratuité scolaire est une question réaliste qui mérite d'être étudiée. Toutefois, jeudi, le quotidien a précisé qu'une partie de l'entrevue de l'ex-premier ministre péquiste n'avait pas été publiée. M. Parizeau notait aussi que de la gratuité découlerait des examens d'entrée pour éviter la surpopulation des universités, comme dans certains établissements européens. L'accessibilité s'en trouve amoindrie.

«J'ai été un peu surprise», a reconnu la cochef de Québec solidaire, Françoise David, favorable à la gratuité. «Ce sont là des éléments que je ne connaissais pas. [...] Ce n'est certainement pas la voie que Québec solidaire entend prendre.»

Mme David critique le gouvernement Marois pour le départ de l'ASSE parce qu'il donne «l'impression que les dés sont vraiment pipés d'avance». Québec solidaire entend participer autant au Sommet qu'à la manifestation pour la gratuité.

Le porte-parole libéral en éducation, Gerry Sklavounos, comprend aussi que l'ASSE ait eu l'impression que le gouvernement s'est joué d'elle. Mais sa position sur les droits de scolarité demeure aux antipodes. Au Sommet, les libéraux défendront une hausse comparable à celle qui a déclenché les manifestations du printemps 2012.

L'ASSE véhicule sur les réseaux sociaux que 100 000 étudiants ont un mandat de grève ou tiendront une assemblée générale de grève en vue de la manifestation au Sommet. Le rassemblement est prévu à Montréal à 14h le 26 février. Notons toutefois que le sommet clôt ses activités à midi ce jour-là.

La première ministre et le ministre Duchesne ouvriront le sommet le 25 février avec une allocution chacun. Quatre thèmes de discussion seront abordés, tous intercalés entre des «périodes de réseautage». Le lendemain, des échanges en plénière auront lieu, et M. Duchesne et Mme Marois procéderont à la clôture officielle du Sommet de l'enseignement supérieur pour tous avec un autre discours.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer