Le Sommet sur l'enseignement devrait se tenir à Québec, estime Deltell

Gérard Deltell... (Le Soleil, Steve Deschênes)

Agrandir

Gérard Deltell

Le Soleil, Steve Deschênes

Partager

Dominique Hardy
Le Soleil

(Québec) Le député de la Coalition avenir Québec (CAQ) Gérard Deltell déplore que l'annonce et la tenue du Sommet sur l'enseignement supérieur aient lieu à Montréal alors que, selon lui, cette question nationale aurait dû être présentée à Québec.

Le député de Chauveau estime que les sujets qui concernent l'ensemble des citoyens de la province devraient être annoncés et présentés dans l'endroit même où l'on retrouve l'Assemblée nationale.

«D'abord, Mme Marois a complètement raté son premier rendez-vous avec la capitale nationale», dénonce M. Deltell, leader parlementaire de la CAQ. «On l'a entendu dans son discours parler du rôle important de la capitale nationale [...], mais quand vient le temps de prendre de vraies décisions qui ont un impact direct sur la vie de la capitale nationale, elle rate son coup. Le grand sommet qu'elle veut tenir sur l'éducation et sur son avenir, qu'elle compare à la commission Parent, elle fait ça à Montréal, alors que c'est un sujet d'intérêt national. Ça va de soi que ça se déroule dans la capitale nationale, mais non, elle a fait son annonce dans la métropole.»

«C'est désolant»

Le Sommet sur l'enseignement supérieur se tiendra à Montréal à la mi-février après quatre rencontres thématiques dont la première aura lieu à Québec les 29 et 30 novembre. Ensuite, elles auront lieu à Trois-Rivières les 13 et 14 décembre ainsi qu'à Rimouski et Sherbrooke en janvier.

«Est-ce qu'elle a fait ça parce que le carré rouge est plus florissant à Montréal qu'à Québec?» questionne Gérard Deltell. «Peut-être pour faire plaisir à ses anciens alliés, si c'est le cas, c'est désolant. C'est extrêmement décevant que cette première rencontre-là au sommet n'ait pas eu lieu à Québec. C'est le devoir de la chef du gouvernement de signaler que l'annonce de grands événements doit avoir lieu à Québec. Si un jour, une annonce doit être faite concernant l'industrie aérospatiale, c'est normal que ça doit être fait à Montréal, car c'est là qu'est concentrée l'industrie. L'éducation, c'est partout, c'est une question nationale et ça doit se faire ici. Elle devrait s'inspirer de son prédécesseur Lucien Bouchard. Lorsqu'il y a eu la Conférence socio-économique de mars 1996, ça a eu lieu à Québec.»

Le député est de plus outré que l'annonce de la tenue de ce sommet ait eu lieu en pleine période de questions au salon bleu de l'Assemblée nationale.

«Jeudi, c'était à peine la quatrième période de questions de la première ministre et elle l'a ratée, fait-il remarquer. Une conférence de presse, ça ne se prépare pas pendant une période de questions. [...] Elle mérite d'être semoncée pour ça.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer