Grève étudiante: vifs débats dans les cégeps

Mercredi, dans le gymnase du Cégep de Sainte-Foy,... (Le Soleil, Steve Deschênes)

Agrandir

Mercredi, dans le gymnase du Cégep de Sainte-Foy, des dizaines d'étudiants des deux camps faisaient la file au micro pour défendre leur option et débattre de la proposition qui serait soumise au vote.

Le Soleil, Steve Deschênes

Marc Allard

Marc Allard
Le Soleil

(Québec) Des milliers d'étudiants des cégeps de Sainte-Foy et de Lévis-Lauzon et du Collège François-Xavier-Garneau vont voter jeudi pour décider s'ils déclenchent une grève générale illimitée.

Réunis en assemblée générale, mercredi midi, les étudiants du Cégep de Sainte-Foy ont adopté une proposition de grève d'une semaine (du 19 au 23 mars) renouvelable. Ils ont jusqu'à minuit ce soir pour trancher sur Internet. Du même coup, ils devront aussi se prononcer sur une levée de cours d'une journée, le 22 mars, date d'une grande manifestation étudiante à Montréal. Un étudiant pourrait donc voter contre la grève et pour une levée de cours.

Au Cégep de Lévis-Lauzon, les étudiants ont choisi mercredi midi en assemblée générale de voter sur une grève générale illimitée qui commencerait le 12 mars et pourrait être reconduite ou non le 23 mars. Les étudiants ont commencé mercredi à voter par référendum, mais ils ont jusqu'à vendredi 16h pour prendre une décision.

Quant au Collège F.-X.-Garneau, les étudiants se réunissent ce midi en assemblée générale pour décider des modalités de la proposition de grève, notamment à quel moment elle serait déclenchée et renouvelée. Après l'assemblée, les étudiants disposeront de trois heures pour voter sur Internet.

La décision des étudiants des trois cégeps marquera un tournant pour la grève étudiante, du moins dans la région de Québec. Alors que plus de 21 cégeps regroupant plus de 72 700 étudiants étaient en grève, mercredi, aucun cégep dans la région de Québec ne s'est encore joint au mouvement.

Fin février, les étudiants des deux campus du Cégep Limoilou ont décidé de ne pas déclencher de grève. Réputé plus à gauche, les étudiants du campus de Québec ont voté à 60% contre ce moyen de pression. Le Non l'a emporté par 480 voix. Le taux de participation s'élevait à 68%.

Les étudiants semblent divisés dans les trois cégeps qui n'ont pas encore voté. Des partisans du Oui et du Non tentent de mobiliser les cégépiens de leur côté. Ils portent le carré rouge (pour la grève, contre la hausse), vert (contre la grève, pour la hausse) ou bleu (contre la hausse, contre la grève).

Un jour ou une semaine?

Mercredi, dans le gymnase du Cégep de Sainte-Foy, des dizaines d'étudiants des deux camps faisaient la file au micro pour défendre leur option et débattre de la proposition qui serait soumise au vote. Un amendement pour qu'une seule journée de levée de cours le 22 mars soit proposée a fait réagir les progrève.

«Un jour de grève, c'est de loin moins convaincant qu'une semaine», a souligné un étudiant, Marc-Olivier Côté. Une autre étudiante s'est valu une bruyante huée après avoir dit que ceux qui sont contre la grève pour ne pas manquer de cours font preuve d'un certain égoïsme.

Michaël Gosselin-Reny, lui, portait le carré bleu, mercredi, dans le gymnase. Bien qu'il soit contre la hausse des droits de scolarité de 1625$ en cinq ans, l'étudiant en technique ambulancière explique qu'il est contre la grève parce qu'il ne peut pas se permettre de manquer ses cours en laboratoire, et encore moins ses cours théoriques.

«On va avoir des stages pour l'été, et après, ça peut-être des jobs à l'hôpital, et on ne peut pas déplacer ça comme on veut. Si on finit plus tard, peut-être que ça va être just too bad.»

Mercredi, au début de l'assemblée, Léo Bureau-Blouin, le président de la Fédération étudiante collégiale du Québec - dont fait partie l'association étudiante du Cégep de Sainte-Foy - s'est adressé aux étudiants en espérant qu'ils se joignent au mouvement de grève.

«Québec, c'est une région assez baromètre, tant en ce qui a trait à la politique en général qu'au mouvement étudiant québécois, a-t-il dit au Soleil. [...] Dans tous les cas, il faut envoyer un message au gouvernement, que ce soit pour une journée ou plus.»

Les résultats du vote des étudiants du Cégep de Sainte-Foy devraient être connus vendredi matin, ceux du Cégep de Lévis-Lauzon vendredi en début de soirée et ceux du Collège F.-X.-Garneau jeudi, en après-midi.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer