Enseignement de l'alphabet au préscolaire: rien ne presse, selon les enseignants

Selon une lettre que l'Association d'éducation préscolaire du... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Selon une lettre que l'Association d'éducation préscolaire du Québec a envoyée au Soleil, un apprentissage plus élaboré de l'alphabet au préscolaire risque de nuire aux enfants à long terme.

Photothèque Le Soleil

Marc Allard
Marc Allard
Le Soleil

(Québec) En précipitant l'enseignement de l'alphabet au préscolaire, le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) et la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) vont empêcher les enfants d'apprendre à leur rythme, craignent les enseignants du préscolaire.

Dans une lettre envoyée au Soleil, l'Association d'éducation préscolaire du Québec (AEPQ), qui les représente, remet en cause les ajustements que la ministre de l'Éducation, Line Beauchamp, a l'intention d'apporter au préscolaire au printemps pour améliorer l'apprentissage de la lecture au primaire.

Selon l'AEPQ, un apprentissage plus élaboré de l'alphabet au préscolaire ouvre «la porte à un enseignement formel précoce qui va nuire à long terme aux enfants tant sur leur capacité de résolution de problème, leur créativité, leur motivation à apprendre et, donc, finalement, sur la persévérance scolaire», peut-on lire dans la lettre.

La présidente de l'AEPQ, Francine Boily, explique que le MELS démotiverait les enfants en les scolarisant trop rapidement, à un âge où le jeu reste la méthode naturelle d'apprentissage. «En glorifiant la vitesse, dit-elle, on bouscule les enfants.»

Annoncés en novembre, les ajustements promis par la ministre Beauchamp au programme du préscolaire sont restés très vagues jusqu'à présent. Dans un communiqué, le Ministère s'est contenté d'indiquer qu'ils seraient insérés «sur la base de ce que nous apprend la recherche». Par la voie de ce communiqué, la ministre Beauchamp a toutefois déclaré qu'elle s'était entendue sur une «feuille de route commune» avec la CSQ, qui réclamait des ajustements à l'enseignement de la lecture depuis l'automne, notamment pour favoriser la réussite des garçons.

Au préscolaire, la centrale syndicale propose notamment que les enfants apprennent le nom et le son de toutes les lettres de l'alphabet, alors qu'ils apprennent seulement à en reconnaître quelques-unes en ce moment.

Entrave aux «causeries»

L'AEPQ s'inquiète que cette exigence supplémentaire entrave la spontanéité des «causeries», ces échanges animés par les enseignants pendant lesquels les enfants parlent chacun leur tour de sujets variés. À l'Halloween, par exemple, les enfants peuvent être invités à causer de ce qui leur fait peur. «On ne veut pas que la causerie soit remplacée par : "Bon, aujourd'hui on va apprendre le A"», dit Mme Boily.

Se défendant de vouloir précipiter la scolarisation des enfants, la CSQ insiste pour dire que les ajustements qu'elle propose sont destinés à faciliter le passage du préscolaire à la première année.

«Les recherches américaines, françaises et québécoises disent que si l'élève arrive en première année et ne connaît que quelques lettres, ce sont ces élèves-là qui sont le plus à risque de connaître un échec», explique Pauline Ladouceur, conseillère à la Fédération des syndicats de l'enseignement (FSE-CSQ).

Selon Mme Ladouceur, il est également important que les enfants du préscolaire connaissent le son de toutes les lettres. Et particulièrement les garçons, qui accusent souvent un retard sur les filles. Cet apprentissage peut d'ailleurs très bien se faire de façon ludique, ajoute la conseillère de la FSE.

L'AEPQ en doute et craint que les enfants du préscolaire doivent apprendre davantage les lettres comme en première année, en écoutant passivement un enseignant qui leur transmet un savoir.

«On n'est vraiment pas sûr que les gars vont réussir mieux, dit Mme Boily. Les garçons, ça les rend plus passifs, et ce n'est pas ce dont ils ont besoin.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer