Courir pour réussir ses cours

Gabrielle Poirier et Vincent Cormier, à l'avant, font partie d'un... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Gabrielle Poirier et Vincent Cormier, à l'avant, font partie d'un groupe de jeunes étudiants du Centre Louis-Jolliet qui s'entraînent pour le prochain Marathon des Deux Rives.

Le Soleil, Yan Doublet

Marc Allard
Marc Allard
Le Soleil

(Québec) À l'âge où elle aurait normalement dû terminer son cinquième secondaire, Gabrielle Poirier était gelée chaque jour, sous l'effet du pot, du speed ou des deux.

Maintenant, elle est retournée à l'école. Mais à 22 ans et avec un passé difficile, elle a le genre de profil pour décrocher une autre fois avant d'obtenir son diplôme d'études secondaires.

Pour éviter que ça arrive, trois étudiants de la faculté de médecine de l'Université Laval ont décidé de lui faire courir le Marathon des Deux Rives, le 26 août.

Depuis novembre, Gabrielle s'entraîne de trois à quatre fois par semaine. Elle va courir dehors même les jours comme hier où ceux qui ont un démarreur à distance remercient le ciel pour cette invention.

«Je trouve ça hot, dit-elle en sautillant pour ne pas grelotter. J'ai décroché de l'école et je n'ai jamais aimé ça. Le Marathon, ça me motive à aller à l'école chaque jour.»

La jeune femme n'est pas la seule à fendre l'air froid. Elle fait partie d'un groupe de 18 futurs marathoniens du Centre Louis-Jolliet, un centre d'éducation aux adultes qui offre aussi des cours de francisation aux immigrants et est partenaire de l'École de la rue de la Maison Dauphine, où Gabrielle suit ses derniers cours de mathématique pour pouvoir s'inscrire au cégep.

Au Centre Louis-Jolliet, le taux de diplomation était de 43 % l'an dernier. Au Québec, le taux global d'obtention d'un diplôme à 20 ans frôle les 74 %.

Caroline Hosatte-Ducassy, Émilie Pouliot et Martin Pelletier sont les trois étudiants en médecine qui ont mis sur pied le projet Cours ta réussite, inspiré du projet Étudiants dans la course, parrainé par la Fondation du Dr Julien, à Montréal.

Équation gagnante

En conférence de presse, hier, au Centre Louis-Jolliet, ils ont expliqué aux médias pourquoi des jeunes devraient s'entraîner plusieurs fois par semaine pour un marathon, alors qu'ils risquent de ne pas terminer leur secondaire ou leur francisation.

M. Pelletier a insisté sur le concept d'«autonomisation», dont la version anglaise, empowerment, est mieux connue. Les deux mots, a-t-il précisé, font référence à la capacité d'une personne à prendre le contrôle de son destin, à se fixer des objectifs et à les atteindre.

En courant des distances de plus en plus longues, les participants vont ainsi prendre confiance en eux et se convaincre qu'ils sont capables d'obtenir leur diplôme. «On va prouver qu'en prenant 1 km à la fois, on est capable de faire des miracles», a lancé Martin Pelletier.

Au cours des 10 mois d'entraînement, les 18 élèves seront épaulés par les nombreux intervenants qui participent au projet. Ils bénéficieront d'un soutien sportif, psychosocial, nutritionnel et scolaire et seront jumelés à des mentors bénévoles.

Lorsque Gabrielle a commencé son entraînement, en novembre, elle n'était pas en forme. «J'étais sédentaire à mort, je mangeais du fast-food et je prenais l'ascenseur», dit-elle. Depuis, elle a perdu du poids et elle en est très fière.

Hier, les trois étudiants en médecine derrière Cours ta réussite ont rappelé les liens forts qui unissent la santé et l'éducation. En somme, ont-ils expliqué, les élèves en bonne santé réussissent mieux à l'école; et les élèves qui réussissent bien à l'école sont en meilleure santé.

Gabrielle court maintenant une demi-heure sans broncher. «Je ne me suis jamais vue être capable de faire de quoi de même, dit-elle. C'est un bel accomplissement. Ça montre que je suis capable de persévérer. Que je ne suis pas bonne à rien.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer