La «twittérature» reconnue par le ministère de l'Éducation

La ministre Line Beauchamp a été impressionnée par... (Le Soleil, Steve Deschênes)

Agrandir

La ministre Line Beauchamp a été impressionnée par l'initiative d'Annie Côté (photo), une enseignante de français de Charlesbourg, qui avait demandé à ses élèves de rédiger leurs devoirs sous forme de tweets.

Le Soleil, Steve Deschênes

Marc Allard
Marc Allard
Le Soleil

(Québec) L'écriture en 140 caractères popularisée par Twitter est maintenant reconnue par le ministère de l'Éducation, du Sport et du Loisir (MELS) comme un outil pédagogique pertinent pour enseigner le français et la création littéraire au secondaire.

Vendredi, le MELS a annoncé une aide financière de 71 750 $ à l'Institut de twittérature comparée, un organisme à but non lucratif basé à Québec. Cet institut «bicéphale», dont l'autre moitié se trouve à Bordeaux, en France, est voué à la promotion de la «twittérature», une forme de littérature inspirée du site microblogage Twitter, qui impose une limite de 140 caractères, espaces et ponctuation inclus.

«Bien entendu, la pratique en classe de la twittérature ne remplacera jamais les productions écrites plus élaborées, mais elle vient plutôt diversifier les activités pédagogiques proposées en classe», a dit hier par la voie de communiqué la ministre de l'Éducation, Line Beauchamp, qui voit la twittérature comme «un outil de création ludique et stimulant pour les élèves».

Twitter ses devoirs

En début d'année, la ministre Beauchamp avait été impressionnée par l'initiative d'Annie Côté, une enseignante de français à l'école secondaire Saint-Pierre et des Sentiers, à Charlesbourg, qui avait demandé à ses 55 élèves de cinquième secondaire de rédiger leurs devoirs sous forme de tweets.

Annie Côté explique au Soleil que son projet a encouragé les élèves à s'investir dans la création littéraire, notamment parce qu'ils pouvaient ensuite goûter à la fierté d'être lus. Le seul problème, c'est que les publications des élèves peuvent être vues par le monde entier sur Twitter.

«Le problème qu'on a, c'est qu'on est tout de suite dans le public, dit Mme Côté. Il y a des professeurs qui auraient envie de se lancer dans l'expérience, mais qui trouvent ça un peu délicat.»

Un site uniquement scolaire?

Le MELS a convenu que l'utilisation de Twitter en classe pouvait poser des problèmes de sécurité de l'information et à la confidentialité et a répondu favorablement à la demande de financement de l'Institut de twittérature comparée, qui proposait de développer un site inspiré de Twitter destiné uniquement au monde scolaire. Ce site permettrait notamment aux enseignants de commenter et de corriger les courts textes des élèves avant leur publication.

L'aide financière permettra à l'Institut de mener une recherche sur les conditions optimales d'utilisation de certains outils du Web 2.0 pour l'enseignement de l'écriture.

Annie Côté participera à l'élaboration du site et à la recherche avec Jean-Yves Fréchette,  ancien professeur de littérature au Collège F.-X.-Garneau et co-fondateur de l'Institut de twittérature comparée.

Selon M. Fréchette, ceux qui critiquent l'utilisation de Twitter en classe en arguant que les réseaux sociaux, comme les textos, font partie de ces plateformes technologiques où les ados malmènent leur langue, sous-estiment le potentiel pédagogique des tweets.

«Le meilleur de Twitter, c'est cette idée qu'on peut travailler sur des petits fragments textuels, explique M. Fréchette. Travailler en 140 caractères, c'est intéressant pédagogiquement, parce que ça permet de décortiquer l'acte d'écriture en de sous-unités. Et quand on raccommode ça, on va arriver à faire un texte qui va être un peu plus consistant.»

Mardi soir, Jean-Yves Fréchette lancera d'ailleurs son livre Tweet rebelle, le premier livre québécois de twittérature, en même temps que celui de son collègue de Bordeaux, Jean-Michel Le Blanc, intitulé Le compte des mille et un tweets.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer