Cinéma québécois 2016: une année pénible

Juste la fin du monde, de Xavier Dolan... (Fournie par Les Films Séville)

Agrandir

Juste la fin du monde, de Xavier Dolan

Fournie par Les Films Séville

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Retour sur 2016

Actualité

Retour sur 2016

L'année 2016 sous plusieurs angles: en objets, en coups de coeur, en caricatures, en photos, en percées scientifiques et en quiz. »

(Québec) Ce n'est jamais gagné d'avance pour le cinéma québécois, qui doit constamment composer avec les humeurs changeantes de son public, un surplus de productions (31 longs métrages de fiction cette année) et la concurrence américaine. Sauf que 2016 fut particulièrement pénible. Non seulement les assistances ont été anémiques, mais l'affaire Jutra a fortement ébranlé le milieu.

Tout a commencé le 16 février par la publication de la biographie du cinéaste d'Yves Lever, qui consacre quelques pages au goût de Claude Jutra pour les jeunes garçons. Les témoignages de deux victimes d'attouchements dans les médias provoquent le scandale. Le milieu est sous le choc. Malgré quelques voix discordantes, on se dépêche de clouer au pilori le réalisateur de Mon oncle Antoine.

Dans la pagaille et la précipitation, on décide de rayer le nom de Jutra partout, y compris de la soirée de remise des prix d'excellence de notre cinéma. Québec Cinéma a ensuite opté pour la prudence. Ceux-ci porteront dorénavant la dénomination passe-partout d'Iris.

Il serait hasardeux d'avancer que le scandale a eu un effet sur le taux de fréquentation des salles au Québec. Toujours est-il qu'on enregistre une diminution d'environ 30 % de la fréquentation par rapport à 2015 (une relativement bonne année). Seul Les p'tits cochons 2 a tiré son épingle du jeu. Avec ses 306 399 entrées, il arrive au 11e rang du top 20 (entièrement dominé par les superproductions américaines). 1:54 de Yan England a aussi très bien fait avec ses 104 942 spectateurs.

Mais aucun autre film n'a franchi le seuil psychologique des 100 000 entrées, même pas Juste la fin du monde de Xavier Dolan (85 366) - qui a remporté le Grand Prix au Festival de Cannes, un grand moment de l'année cinématographique. Habituellement, trois, quatre longs métrages y arrivent. Évidemment, les échecs de films populaires comme Nitro Rush (55 792) et La chasse-galerie (58 500) ont fait mal. Votez Bougon devrait un peu changer la donne, mais l'année achève.

TOP 5 QUÉBÉCOIS

Il s'est tourné, malgré tout, de très bons films. Comme d'habitude. Qui peuvent continuer à vivre sur d'autres plateformes. Voici les cinq qui ont retenu mon attention en 2016.

  • 1. Juste la fin du monde, de Xavier Dolan
  • 2. Avant les rues, de Chloé Leriche
  • 3. Embrasse-moi comme tu m'aimes, d'André Forcier
  • 4. Les mauvaises herbes, de Louis Bélanger
  • 5. Two Lovers and a Bear, de Kim Nguyen

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer