François Moreau: du bonheur plein les voiles

Pari réussi pour François Moreau, président du Rendez-vous... (Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Pari réussi pour François Moreau, président du Rendez-vous 2017, qui souhaitait faire vivre une aventure grandiose à la population.

Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Pendant les jours du Rendez-vous 2017 (RDV2017), le secteur du Vieux-Port grouillait de monde. La marée humaine aidée par le beau temps a permis de faire de l'événement un succès, 33 ans après Québec 84.

François Moreau, président de l'organisation, a vécu de grands moments de bonheur et de fierté qui lui ont fait pousser des ailes, affirme-t-il. «La population de Québec a embarqué dans l'aventure. Et, malgré les foules denses, les gens ont fait montre de patience pour visiter les voiliers ou simplement déambuler dans le Vieux-Port. Il n'y a eu aucun incident pendant les cinq jours.»

Pour l'homme d'affaires et l'architecte qui pilotait le navire du RDV2017, c'était aussi une manière de revivre un grand rêve commencé en 1984 alors qu'il était guide touristique pour Parcs Canada pendant Québec 84 lors de la première venue des grands voiliers. Il avait vécu de grands moments à l'époque et il souhaitait faire vivre une aventure grandiose à la population, comme celle qui a imprégné sa mémoire de jeune adulte.

Et il a remporté son pari. «Si j'étais le capitaine de ce bateau, j'avais beaucoup de matelots dans l'aventure, continue-t-il. Les 14 membres du conseil d'administration et les 400 bénévoles méritent les honneurs de cette grande réussite.»

À son avis, il est faux de parler d'un «exorcisme» à la suite de Québec 84 puisque la venue des grands voiliers a été un succès. Ce sont les à-côtés et non la fête de la voile qui a fini par tourner en eau de boudin en laissant un goût amer à la population.

Rêve devenu réalité

«Cette fois, c'est différent. J'avais vécu un coup de foudre en 1984 et j'étais au coeur de l'action. C'est cette ambiance que je souhaitais faire vivre à la population de Québec qui, lorsque les événements grandioses lui sont proposés, participe avec bonheur. Je l'ai vu sur place dans les rues et dans les airs en survolant le secteur en hélicoptère», explique-t-il en parlant d'un rêve devenu réalité.

François Moreau se souvient de l'appel lancé par son amie Valérie Dion, alors présidente du Rendez-vous naval en 2011, pour qu'il prenne la relève. Sail Training International avait approché la Ville de Québec et la division des grands événements pour organiser la venue des voiliers pour souligner les 150 ans du Canada. En novembre 2011 commençait alors la grande aventure menant au succès des derniers jours. 

«Oui, c'était une longue aventure. Une aventure complexe dans sa logistique», répond-il. «Il fallait organiser la présence des voiliers dans 35 villes canadiennes en tenant compte des règles de navigation. L'équipe a pu abaisser les montagnes et faire en sorte que l'objectif soit atteint», insiste-t-il avec la fierté dans la voix.

Or, la réussite en poche, et un RDV aux deux ans avec des navires militaires, le prochain verra de nouveau de grands voiliers puisque de nombreuses marines nationales ont des voiliers militaires comme la foule a pu le voir avec celui de la Garde côtière des États-Unis, ceux du Chili et du Canada. Alors, les géants de la mer reviendront, foi de François Moreau.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer