Alex Harvey: «Je n'ai pas fait cela tout seul»

Le fondeur de 28 ans de Saint-Ferréol-les-Neiges est... (AP, Matthias Schrader)

Agrandir

Le fondeur de 28 ans de Saint-Ferréol-les-Neiges est devenu le premier Nord-Américain à remporter l'épreuve de 50 km en style libre au Championnat du monde FIS de ski de fond.

AP, Matthias Schrader

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) On l'a déjà surnommé le prince de l'équipe canadienne de ski de fond. Et ce dimanche matin finlandais du 5 mars, Alex Harvey a régné sur l'épreuve-reine de 50 km style libre des Championnats du monde FIS, une distance dominée jusque-là exclusivement par des skieurs scandinaves et européens.

Le fondeur de 28 ans de Saint-Ferréol-les-Neiges est devenu le premier Nord-Américain à remporter cette course mythique, symbole d'endurance depuis 1925.

«Une demi-seconde sur une course d'une heure et 45 minutes, ça peut changer beaucoup de choses. Je m'en suis rendu compte, cette semaine, à Lahti et en Norvège, où les médias étrangers voulaient me parler, où les enfants voulaient prendre des égoportraits avec moi. Je sais que ma victoire aura un impact au Québec et au Canada, et c'est tant mieux», reconnaît le nouveau champion du monde.

On l'a rejoint sur la route menant à Oslo, en milieu de semaine. Samedi, il s'offrait une dernière sortie de 50 km en style classique avant de rentrer au bercail, dimanche, en prévision des finales de la Coupe du monde qui ont lieu à Québec à compter de vendredi.

Alex Harvey est le visage du ski de fond canadien. Mais la gloire sportive et la popularité ne le dépasseront pas au fil d'arrivée.

«Ça ne me changera pas, parce que le ski de fond reste un sport humble, ce n'est pas un monde de flasheux. Au Canada, aucun skieur ne s'est jamais pris pour une tête enflée, il n'y a pas de danger pour que ça arrive. Je suis à l'aise avec le rôle que je joue, c'est même le fun parce que le monde que je croise me félicite, me dit bravo, me dit qu'on regarde mes courses. J'accepte ça n'importe quand.»

Un engouement au Canada

Même s'il passe ses hivers en Europe depuis plusieurs années, Harvey constate que le ski de fond progresse chez lui. S'il y est pour quelque chose, il refuse d'en prendre tout le crédit.

«Il y a un engouement pour notre sport et j'espère que ça va aider à le poursuivre. Il y a plus de talent dans tous les groupes d'âge au Canada, et même si c'est ma face qu'on voit dans les médias, il n'y a pas juste moi dans l'équipe qui a lancé cela.»

Il avait 16 ans lorsqu'il est devenu membre du Centre national d'entraînement Pierre Harvey, nommé en reconnaissance de son père, vainqueur du 50 km d'Holmenkollen en 1988, année de naissance de fiston, sixième à cette même course, samedi. Au CNEPH, il y a rencontré Louis Bouchard, son entraîneur depuis le jour 1 de l'aventure.

«Je n'aurais pas pu faire cela tout seul. Louis et moi, nous avons grandi ensemble, on a appris à se connaître. Peu de gens peuvent dire qu'ils ont eu le même coach pendant 12 ans et que le feu est encore là. On essaie toujours de repousser nos limites, et parfois, l'élastique nous pète dans la face, mais on est capable de se virer de bord.»

Il savoure aussi le goût de l'or avec ses coéquipiers, indispensables partenaires d'entraînement et de route.

«Il s'agit d'un sport individuel, mais on s'entraîne en équipe. Et lorsqu'on met nos montres à stop, on a de nombreuses heures à passer ensemble et, sans de bons coéquipiers, le temps serait long», dit-il en n'oubliant pas le support de l'équipe technique et de ses partenaires commerciaux, celui de sa mère, Mireille, aussi médecin de l'équipe, et de son père, qui a déjà emprunté les mêmes pistes que lui.

«Ils m'ont toujours appuyé, jamais mis de pression. Avec son expérience internationale, mon père m'a aussi appris à être capable de décrocher un peu de la compétition et de l'entraînement, de m'assurer de toujours avoir du plaisir à faire ce que je fais et de ne pas me prendre trop au sérieux.»




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer