Mélanie Carrier et Olivier Higgins, raconter les pages perdues de l'histoire

TV5 MONDE présentera Québékoisie, de Mélanie Carrier et... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

TV5 MONDE présentera Québékoisie, de Mélanie Carrier et Olivier Higgins, en 20 langues aux quatre coins du monde.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) De la biologie à la production de documentaires, le chemin passait par l'Asie, le Tibet, l'Inde et... Natashquan, dans la Basse-Côte-Nord du Québec.

Les milliers de kilomètres à vélo, caméra en main pour Olivier Higgins, et calepin de notes pour Mélanie Carrier, ont été les détours à emprunter pour répondre à une quête d'identité. Le plan de départ était de parcourir le monde pour tisser des liens avec d'autres gens, d'autres peuples d'autres cultures.

Lors de leur premier voyage en Asie, en 2005, le jeune couple s'est mis à se poser des questions de toutes sortes. D'abord sur le travail: la biologie ou le cinéma documentaire. Le cinéma a gagné, et le premier documentaire a vu le jour au grand écran. Asiemut est lancé en 2006 et connait un vif succès, remportant 36 prix.

Pendant ce fameux voyage, ils expliquaient venir du Québec et racontaient le fait français en Amérique du Nord. «Les gens nous disaient, intrigués: "Vous êtes Canadiens, mais vous parlez français"», raconte Olivier Higgins. «Nous essayions de leur parler de notre histoire jusqu'à ce que nous prenions conscience que nous n'avions jamais parlé des peuples autochtones qui composent le Québec.»

Sur leur parcours de 8000 km, en découvrant l'histoire des autres, Mélanie Carrier et Olivier Higgins constatent qu'ils ne connaissent pratiquement rien des Premières Nations présentes sur le territoire bien avant l'arrivée de Jacques Cartier.

Ce vide, ils veulent le combler à tout prix. «Il nous manque un bout de notre propre histoire», avoue Mélanie Carrier. «Est-ce parce que nous n'avons pas été assez curieux ou bien qu'on ne nous a pas assez bien appris l'histoire du Québec? Alors, nous avons essayé d'ajouter quelques pages avec notre documentaire Québékoisie. Il y avait quelque chose de fort qui criait en nous et qui devait être dit haut et fort.»

La réflexion s'est poursuivie jusqu'à la préparation du voyage à vélo de Québec à Natashquan. «Il y a tellement de similitudes entre les deux voyages, comme cette journée où nous nous sommes retrouvés dans une tente innue avec un groupe d'aînés qui ne parlaient que leur langue. Nous avions vécu exactement la même chose en Mongolie. Mais Schefferville, c'est au Québec. Il y a ici des langues et des cultures que nous ne connaissons pas», affirme le couple d'une seule voix.

Thèmes universels

La prise de conscience s'est transformée en quête de sens, puis en film. Pour Mélanie Carrier et Olivier Higgins, voir leur documentaire présenté par TV5 MONDE en 20 langues dans 200 pays et territoires, c'est un grand bonheur. «Québékoisie passe la rampe de l'universalité», répond Mélanie Carrier. «Les thèmes des minorités oubliées, les difficultés du vivre ensemble et les enjeux identitaires sont universels.»

En plus de gagner des prix et d'être diffusé à grande échelle, leur documentaire est souvent utilisé comme clé de lecture pour aborder et comprendre la culture des Premières Nations.

Site Web: www.mofilms.ca

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer