Charles Morin: à la recherche du sommeil réparateur

Charles Morin se spécialise dans les problèmes de... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Charles Morin se spécialise dans les problèmes de sommeil depuis plus de 30 ans. En honorant son travail, la Sleep Research Society le classe parmi les meilleurs chercheurs au monde.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Depuis 30 ans, Charles Morin mène des recherches scientifiques sur les problèmes de sommeil et les solutions autres que la médication, notamment les changements comportementaux.

La reconnaissance qu'il a reçue par la Sleep Research Society le place au sommet de la liste des chercheurs du monde entier.

«C'est une grande reconnaissance pour moi, mais aussi pour le centre de recherche et tous mes collaborateurs, avoue-t-il. Notre centre a déjà une très bonne réputation à travers le monde», raconte-t-il avec un calme olympien tout au long de l'entrevue.

Les troubles du sommeil ont des effets autant sur la santé physique que mentale, explique le chercheur. Ce lien entre les deux aspects de l'être humain l'a intéressé au début de ses études en psychologie à l'Université Laval. Lorsqu'il a entrepris son doctorat en Floride, il y a 30 ans, ses recherches pour sa thèse portaient sur les problèmes de sommeil des personnes âgées.

«À l'époque, il n'y avait pratiquement rien d'autre que les somnifères pour contrer les problèmes de sommeil et l'insomnie, se souvient-il. Aujourd'hui, le Centre d'études des troubles du sommeil porte sur une approche sans médication avec la psychologie et les changements de comportement. C'est la personne qui se prend en main en modifiant ses habitudes et en ayant des horaires de sommeil plus réguliers.»

Personne n'est immunisé contre l'insomnie. Un tiers de la population sera touché à un moment ou l'autre de sa vie. Les femmes sont plus souvent affectées par les troubles du sommeil que les hommes.

Il y a aussi des métiers à risque de développer des troubles du sommeil, comme les pompiers, les policiers ou les infirmières, comme tous ceux qui doivent travailler pendant des quarts de nuit. Le jour, le sommeil n'est pas toujours réparateur, pas autant que la nuit, admet le chercheur.

Dans certains cas, ajoute-t-il, la médication peut être utilisée pour stabiliser le sommeil, notamment pour les voyageurs lorsque le décalage horaire cause des désordres. Par contre, il s'agit d'une béquille temporaire dans des situations précises. Il soutient que le changement d'habitudes et la modification des comportements apporteront plus de succès à long terme.

«Souvent, les gens se forcent à rester au lit lorsqu'ils se réveillent après quatre ou six heures de sommeil, expose-t-il. Mieux vaut se lever et commencer ses activités. Progressivement, ils ajouteront des périodes de sommeil. Mais il n'y a pas de recettes miracles.»

Il note chez ses sujets de recherche que la notion du temps est assez variable. Certains disent qu'il faut au moins une heure pour s'endormir alors que dans les faits, ils entrent en sommeil en une quinzaine de minutes. Chez d'autres, avec l'analyse de l'activité cérébrale, il note que le cerveau travaille toujours même si le corps est au repos.

Depuis 10 ans, avec son équipe, il suit 4000 personnes au pays pour évaluer l'évolution de leur insomnie. À l'avenir, il mise sur le transfert de connaissances dans le milieu médical, car jusqu'à maintenant, les insomniaques qui veulent se soigner sans médication doivent passer par les psychologues en pratique privée, le réseau hospitalier n'ayant pas fait beaucoup de place à l'approche comportementale comme solution aux troubles du sommeil.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer