Lucie Guillemette: l'art de mettre le sport en valeur

Pour Lucie Guillemette, qui en sera à sa... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Pour Lucie Guillemette, qui en sera à sa première participation en tant qu'officielle de volleyball de plage aux Jeux olympiques, ce n'est pas l'arbitre le clou du spectacle, mais le sport et les joueurs.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Si les Jeux olympiques sont le summum de sa carrière d'officielle, Lucie Guillemette espère tout de même que les spectateurs ne se souviendront pas d'elle après le match, mais plutôt des performances des joueuses et des joueurs sur le terrain de volleyball de plage.

Lucie Guillemette a commencé l'arbitrage au volleyball à l'âge de 16 ans pour gagner de l'argent au lieu de travailler dans un dépanneur. Elle a gravi les échelons un à un jusqu'à sa qualification pour les Jeux olympiques.

«Je suis très excitée à l'idée d'arbitrer ces matchs. Ce sera la première fois aux Olympiques. Je suis anxieuse, car je dois me familiariser avec l'environnement et les technologies que nous utiliserons pour la première fois», avoue-t-elle.

Elle a connu les reprises vidéo pendant trois grands tournois cette année, mais ce sera aussi une première pendant les Jeux olympiques.

Outre la préparation physique, il y a la préparation psychologique, notamment la gestion du stress. Pour les officiels comme pour les athlètes, les Olympiques sont une coche au-dessus des tournois internationaux. Chaque partie sera comme une demi-finale dans un tournoi international. Les attentes sont très élevées. Le stress aussi. Sans compter les exigences minutées de la télédiffusion des compétitions.

«Il faut une certaine dose de stress», précise-t-elle. «Pas assez, on risque d'être dans la lune. Trop, ça devient énervant pour tout le monde. Il faut être au bon niveau pour garder le focus tout au long des manches. Notre but, c'est de rendre la meilleure décision possible en fonction du sport.» Ce n'est pas l'arbitre le clou du spectacle, mais le sport et les joueurs, répète-t-elle.

Gérer son stress

Elle a eu droit à une session avec un psychologue sportif afin d'apprendre à gérer son stress. Les arbitres devaient apprendre à respirer, à se donner des ancrages positifs, à abaisser la température interne pour prendre la bonne décision.

«Avec les reprises vidéo, il faudra être très clairs. Lorsque nous rendrons une décision en nous adressant à la foule et aux joueurs, il ne peut y avoir d'ambiguïtés.»

Tous les arbitres ont vécu des mises en situation pendant les tournois avec les reprises vidéo. Les 40 caméras autour de l'aire de jeu sont très précises, ajoute Mme Guillemette. Elles permettront de voir ce que l'oeil humain met du temps à interpréter, comme la faute au filet commise avant la touche hors ligne. C'est la première faute qui prévaudra.

Elle insiste : «Le travail de l'officiel et le rôle de la reprise vidéo demeurent de mettre en valeur le sport et les performances sur le terrain.»

Au cours de l'année, les règles ont été peaufinées. Les derniers éléments du protocole ont été remis trois semaines avant les compétitions.

Y a-t-il un lien entre son rôle d'arbitre et son travail de gestionnaire? «Oui, absolument», répond-elle. «J'ai appris à ne pas paniquer à la moindre situation complexe ou devant une urgence. J'ai appris à gérer mon stress et à analyser la situation en mettant les choses en perspective comme je le fais pendant un match.» C'est ainsi qu'elle a développé ses valeurs de respect, d'honnêteté, d'intégrité et de crédibilité assise dans la chaise de l'arbitre ou dans celle de la gestionnaire.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer