Yvan Girouard: transmettre la passion des sciences

La classe d'Yvan Girouard, professeur de sciences à... (Collaboration spéciale Yves Therrien)

Agrandir

La classe d'Yvan Girouard, professeur de sciences à l'école secondaire Les Etchemins, est toujours ouverte le midi pour les élèves qui veulent faire du rattrapage ou de l'expérimentation.

Collaboration spéciale Yves Therrien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Même s'il n'y avait aucun élève dans sa classe, les lieux étaient très occupés. Des dizaines d'animaux naturalisés, des oiseaux, des espadons, un barracuda, un mérou, des requins, des aquariums avec des poissons bien vivants, des photos de centaines de paires d'yeux au plafond et un dinosaure diplodocus de près de 10 mètres fait à partir de couvercles de cannes de conserve.

C'est dans cette classe-musée, comme il la nomme, qu'Yvan Girouard enseigne les sciences en quatrième secondaire à l'école secondaire Les Etchemins, à Charny. C'est là aussi qu'il demande aux élèves de se dépasser dans divers projets pendant l'année scolaire, dont la fabrication d'un appareil photo du type daguerréotype dont le principe date du XIXe siècle.

Outre la prise de photo avec une ancienne technologie, les élèves passeront dans la nouvelle technologie avec Photoshop pour retravailler les photos et y ajouter les effets stéréoscopiques pour l'effet anaglyphe en 3D.

Dans sa tête fourmillent des tonnes d'expérience à réaliser pour mieux comprendre et aimer les sciences. Sans compter qu'Yvan Girouard mise à fond sur les technologies de l'information et des communications pour l'enseignement. Même pour les examens.

À partir d'une application dans l'infonuagique, il prépare les questionnaires. Les élèves répondent sur leur tablette ou leur ordinateur. Ils reçoivent leur note dès que le professeur a passé l'examen dans le correcteur automatisé. «C'est une excellente façon de limiter l'utilisation du papier», avoue M. Girouard.

Pendant l'entrevue, il parle avec grande passion des sciences, des articles sur des découvertes qu'il a lus récemment, des avancées technologiques des dernières années.

Sa passion, il sait la communiquer à ses élèves, eux qui participent à des concours nationaux et internationaux en y remportant des prix.

Ce prix reçu des mains du premier ministre Justin Trudeau pour l'excellence dans l'enseignement, ils sont dix Canadiens à l'avoir reçu. M. Girouard est le seul Québécois cette année. Depuis 1993, ce prix rend hommage aux enseignants des niveaux primaire et secondaire dans toutes les disciplines.

Un prix, une foule d'idées

«J'ai rencontré neuf autres passionnés à Ottawa lors de la remise des prix, dont un professeur de l'Alberta qui enseigne le français langue seconde en faisant bouger les enfants. Ils apprennent en s'amusant dans une course. D'autres font des projets qui se retrouveront dans d'autres écoles. Ça m'a donné des idées», affirme cet enseignant de 22 ans de carrière.

Il songe à faire des livres de sciences avec ses élèves pour les jeunes du primaire. Des livres qui seront dans un serveur sur l'infonuagique et que les jeunes pourront consulter ou faire imprimer. «Ce serait une manière originale de stimuler l'intérêt pour les maths et les sciences», assure-t-il.

Au fait, la classe est toujours ouverte le midi pour ses élèves qui veulent faire un peu de rattrapage ou continuer une expérience. D'autres qui ne sont pas de sa classe-musée y viennent aussi y travailler en équipe «parce que nous nous sentons bien ici», lui ont-ils répondu. Comme quoi la passion de la science doit se transmettre aussi par la voie des airs et le bouche-à-oreille.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer