Flip Fabrique: une énergie unique

Bruno Gagnon, le directeur général et artistique de... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Bruno Gagnon, le directeur général et artistique de Flip Fabrique, explique le succès de la compagnie de cirque par l'énergie et la cohésion entre les artistes.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le directeur général et artistique de Flip Fabrique, Bruno Gagnon, n'avait qu'un seul objectif en tête avant d'entreprendre la série représentations de Crépuscule à l'agora du Vieux-Port de Québec cet été : donner le meilleur spectacle possible. «Je pense qu'on a livré la marchandise», fait-il.

Le jeune homme peut effectivement dire mission accomplie. L'accueil du public et celui de la critique ont été des plus positifs. Le bouche-à-oreille aidant, surtout en fin de saison, pas moins de 110 479 spectateurs se sont déplacés pour applaudir les prouesses de la troupe.

La météo a également semblé jouer en faveur des artistes. Une seule des 42 représentations prévues a été annulée pour cause de mauvais temps. Il paraît que les soirées pluvieuses venaient seulement ajouter une touche supplémentaire de poésie à l'ensemble. «On avait conçu le spectacle en tenant compte des intempéries, explique Bruno Gagnon. Le numéro à huit jongleurs était encore plus beau sous la bruine.»

Réunissant 19 artistes de cirque et 2 musiciens sur scène, Crépuscule représente la production la plus ambitieuse de Flip Fabrique à ce jour. Son directeur tient à remercier la Ville de Québec, sans laquelle, rappelle-t-il, la réalisation d'un tel projet n'aurait pas été possible.

Née en 2011 quand six anciens diplômés de l'École de cirque de Québec ont décidé de créer leur propre compagnie, Flip Fabrique a d'abord connu du succès à l'étranger. La troupe a notamment fait ses preuves en Allemagne, en France, aux Pays-Bas, au Brésil, au Mexique et aux États-Unis.

Une signature artistique forte a permis à la compagnie de rapidement se développer. Celle-ci trouve en effet son originalité dans la force d'attraction qui agit entre ses membres avant de s'exercer sur le public. «On n'a pas créé le back flip, mais on a créé l'énergie avec laquelle on le fait, explique Bruno Gagnon. L'énergie, la cohésion qu'on a entre nous, c'est ce qui fait que c'est contagieux, que les gens ont envie de venir jouer avec nous.»

Beaucoup d'imagination

L'imagination ne fait pas défaut au sein de la troupe. Créer un tout nouveau spectacle, un autre concept artistique, une toute nouvelle mise en scène ne lui pose aucun problème. «On a 1000 idées, on ne peut en réaliser qu'une seule à la fois.»

D'ailleurs, il ne faudrait pas se surprendre de voir surgir une nouvelle création «en dehors de l'agora en 2016», confie Bruno Gagnon. À Québec? Le directeur se contente de sourire. «Suivez-nous!» donne-t-il pour toute réponse.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer