Dernier hommage à Jean-Paul L'Allier

Les fils de Jean-Paul L'Allier ont pris la... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Les fils de Jean-Paul L'Allier ont pris la parole.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Jean-Paul L'Allier 1938-2016

Politique

Jean-Paul L'Allier 1938-2016

L'ex-maire de Québec, Jean-Paul L'Allier, est décédé dans la nuit du 4 au 5 janvier 2016. »

(Québec) Après des jours d'hommage à l'héritage politique de Jean-Paul L'Allier, ses funérailles en la basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec ont permis samedi d'honorer la mémoire de l'homme et du père, amoureux de la nature et maniaque du magasinage «chez Canadian Tire».

Discrets sur la scène publique, deux des quatre fils de Jean-Paul L'Allier, Benoît et Simon, ont livré un hommage touchant et intimiste teinté d'humour à leur père décédé d'une infection à la valve cardiaque dans la nuit de lundi à mardi à l'âge de 77 ans.

L'homme qui a dirigé la Ville de Québec de 1989 à 2005 était un bon vivant qui prenait le temps de nourrir ses passions, ont-ils dit, devant les regards émus des proches, dont la veuve de M. L'Allier, Johanne Mongeau.

«En dépit d'un horaire très chargé, papa trouvait le temps d'aller à la pêche, de jardiner et de bricoler. Ce n'est pas par hasard que c'est au Canadian Tire qu'il aimait le plus magasiner, où il trouvait les articles qu'il cherchait. Et même ceux qu'il ne cherchait pas», a lancé Simon L'Allier, soulevant des rires complices chez ceux qui ont connu l'homme politique.

Benoît a pour sa part souligné combien son père était fier d'être le fils d'un boulanger.

«Reconnaissant le travail de l'artisan, il nous a transmis les valeurs du travail bien fait. Tout comme son amour du bon pain et de la brioche à la cannelle, surtout celle de chez Blouin... avec un peu de cretons et de moutarde, s'il vous plaît», a lancé Benoît, qui a détendu l'atmosphère en faisant allusion à cette «particularité culinaire».

Les proches de l'ancien maire, dont sa femme... (Le Soleil, Erick Labbé) - image 2.0

Agrandir

Les proches de l'ancien maire, dont sa femme Johanne Mongeau, ont suivi à pied le cortège funèbre qui a circulé de l'hôtel de ville à la basilique, escorté par l'unité d'apparat de la police de Québec sous l'oeil de quelques dizaines de citoyens.

Le Soleil, Erick Labbé

Pêcheur, jardinier, voyageur

Fier de son potager et «de ses pommiers qu'il avait lui-même planté», grand amateur de pêche à laquelle il a initié ses fils, Jean-Paul L'Allier, «parti trop tôt», était aussi un grand voyageur, a relaté Benoît L'Allier.

L'homme a aussi fait état de la propension de son père pour les jeux de mots... pas toujours réussis. «Nous jugions peut-être un peu sévèrement ses calembours», a-t-il lancé à propos de ce sens de l'humour qui, malgré tout, s'est «transmis de père en fils».

«Le meilleur du politique», dit Marie Laberge

Tout juste avant le témoignage de Benoît et Simon L'Allier, l'écrivaine Marie Laberge a pris la parole pour parler de son ami «Jean-Paul», qui incarnait «le meilleur du politique».

«Quand on l'a connu, on ne peut pas dire que le pouvoir corrompt ou qu'il n'est d'aucune noblesse», a dit avec conviction la populaire auteure, qui a rencontré Jean-Paul L'Allier la première fois alors qu'il était délégué du Québec à Bruxelles, au début des années 80.

Mme Laberge a insisté sur le passage de son ami comme maire de Québec dont la «culture palpite». «La culture porte la pensée d'une société, elle la crie pour elle, elle l'incarne et la proclame aux yeux du monde. Et cela, Jean-Paul L'Allier l'avait compris.»

Le premier témoignage de ses funérailles officielles est venu de l'ex-ministre fédéral et diplomate Gilles Loiselle, qui a dit à quel point Jean-Paul L'Allier était un bon vivant qui avait l'art de recevoir. Un autre des quatre fils de M. L'Allier, Jean-Christophe, a pour sa part interprété la pièce L'envol à la flûte.

Les anciens premiers ministres du Québec Lucien Bouchard... (Le Soleil, Pascal Ratthé) - image 3.0

Agrandir

Les anciens premiers ministres du Québec Lucien Bouchard et Bernard Landry, le maire de Québec Régis Labeaume et celui de Montréal, Denis Coderre, l'ex-ministre des Affaires municipales qui a piloté les fusions, Louise Harel, étaient présents, en plus de députés provinciaux et fédéraux et de représentants du milieu culturel comme Robert Lepage et John Porter.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Nombreux dignitaires

Citoyens et dignitaires ont été nombreux à converger vers la Basilique Notre-Dame-de-Québec pour cet adieu à Jean-Paul L'Allier par un après-midi enneigé, comme si le ciel de Québec avait pleuré le décès de celui qui a tant aimé sa ville.

Les anciens premiers ministres du Québec Lucien Bouchard et Bernard Landry, le maire de Québec Régis Labeaume et celui de Montréal, Denis Coderre, l'ex-ministre des Affaires municipales qui a piloté les fusions, Louise Harel, étaient présents, en plus de députés provinciaux et fédéraux et de représentants du milieu culturel comme Robert Lepage et John Porter.

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, n'a pas assisté aux obsèques, mais le gouvernement du Québec était représenté par certains élus dont l'actuel ministre des Affaires municipales Pierre Moreau, qui a souligné la large contribution de Jean-Paul L'Allier au monde municipal.

La cérémonie religieuse a été présidée par l'archevêque de Québec, Gérald Cyprien Lacroix. Mgr Maurice Couture, qui était archevêque de Québec pendant les années L'Allier, a prononcé l'homélie. «J'estime que monsieur L'Allier m'a donné l'exemple de qualités pastorales comme le respect de la personne, l'amour des gens jusqu'à la capacité de pardonner, l'écoute de ses commettants», a dit Mgr Couture, aujourd'hui âgé de 89 ans.

Les proches de l'ancien maire, dont sa femme Johanne Mongeau, ont suivi à pied le cortège funèbre qui a circulé de l'hôtel de ville à la basilique, escorté par l'unité d'apparat de la police de Québec sous l'oeil de quelques dizaines de citoyens.

À l'intérieur, la basilique était bien remplie, quoique pas au maximum de la capacité de ses quelque 760 places, alors que quelques bancs sur les côtés étaient libres.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer