Devenu maire grâce à... Claude Ryan

Selon Pierre J. Hamel, professeur-chercheur à l'Institut national... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Selon Pierre J. Hamel, professeur-chercheur à l'Institut national de recherche scientifique (INRS), Jean-Paul L'Allier s'est présenté à la mairie de Québec après que Claude Ryan (à gauche), alors ministre de l'Éducation à la fin des années 80, lui aurait refusé le poste de directeur général de l'INRS.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Jean-Paul L'Allier 1938-2016

Politique

Jean-Paul L'Allier 1938-2016

L'ex-maire de Québec, Jean-Paul L'Allier, est décédé dans la nuit du 4 au 5 janvier 2016. »

(Québec) Jean-Paul L'Allier est devenu maire grâce à Claude Ryan. C'est du moins la lecture qu'en faisait M. L'Allier après que M. Ryan eut refusé d'entériner sa nomination comme directeur général de l'Institut national de recherche scientifique (INRS), à la fin des années 80.

Jean-Paul L'Allier, alors consultant en affaires publiques, visait le poste de directeur général de l'INRS. «Il avait franchi victorieusement toutes les étapes, et il faisait l'objet d'une recommandation unanime», se souvient Pierre J. Hamel, professeur-chercheur à l'INRS depuis une trentaine d'années.

La recommandation s'est retrouvée sur le bureau de Claude Ryan, alors ministre de l'Éducation. Mais M. Ryan n'a jamais voulu l'entériner. «M. Ryan avait de grandes qualités, mais il avait aussi la mémoire longue et il ne pardonnait pas grand-chose. Comme il était très fédéraliste et que M. L'Allier était souverainiste, il [M. L'Allier] n'a jamais eu le poste», relate M. Hamel.

Quelques années plus tard, les deux hommes se sont recroisés dans un ascenseur. «Je crois que c'était au congrès de l'Union des municipalités. M. L'Allier avait remercié M. Ryan, devenu ministre des Affaires municipales, en lui disant que c'était grâce à lui qu'il était devenu maire de Québec. N'ayant pas obtenu le poste de directeur général de l'INRS, M. L'Allier était demeuré disponible pour se lancer dans la course à la mairie», raconte M. Hamel, précisant que l'anecdote lui a été confirmée par Jean-Paul L'Allier lui-même.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer