Bernier ne ferme pas la porte à la succession de Harper

Une fois sa plus récente victoire confirmée avec... (Photothèque La Voix de l'Est)

Agrandir

Une fois sa plus récente victoire confirmée avec plus de 20 000 voix de majorité sur son adversaire libéral, Maxime Bernier avait avoué lundi soir à ses partisans sa surprise face à la vague rouge qui a balayé le Canada tout en maintenant son intention de poursuivre le travail.

Photothèque La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Élections fédérales

Politique

Élections fédérales

Les Canadiens sont appelés aux urnes le 19 octobre. »

<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Pris par surprise par l'annonce de la démission de son chef Stephen Harper, le député de Beauce, Maxime Bernier, ne ferme pas la porte à la possibilité de se lancer dans une éventuelle course à la succession même s'il n'a pris aucun engagement en ce sens.

«Ma décision n'est pas prise», a laissé échapper Maxime Bernier à la toute fin de la soirée électorale lundi soir, alors qu'il essayait encore de digérer l'annonce du départ de Stephen Harper comme chef du Parti conservateur.

Quelques secondes plus tôt, il avait toutefois ouvert la porte à se lancer dans la mêlée si jamais il disposait d'appuis suffisants. «Si jamais je décide d'y aller, c'est qu'il y aura du support. Mais pour l'instant, je n'ai pas reçu de signe que la porte était ouverte à court terme», a-t-il déclaré au Soleil.

Compagnon d'armes de Stephen Harper depuis sa première élection comme premier ministre en 2006, Maxime Bernier avait peine à croire que son chef démissionnait si rapidement après l'annonce de la défaite de son parti.

«Je suis très surpris. Je m'attendais peut-être à ce qu'il démissionne un jour, mais pas si tôt. C'est mon chef et c'est lui qui m'a amené en politique », avait-il affirmé.

Trois fois ministre

D'abord nommé ministre de l'Industrie en 2006, Bernier est devenu ministre des Affaires étrangères l'année suivante pour ensuite démissionner en 2008 après qu'il eût été révélé qu'il avait oublié des documents secrets concernant le travail des troupes canadiennes en Afghanistan chez son ex-conjointe Julie Couillard.

La femme qui ne fait aujourd'hui plus partie de la vie du politicien avait auparavant été l'épouse du motard Stéphane Sirois, membre des Rockers, et la conjointe de Gilles Giguère, bras droit d'un usurier proche des Hells Angels.

C'est en 2011 que Maxime Bernier avait accédé à nouveau au conseil des ministres quand Stephen Harper l'avait nommé ministre d'État aux petites entreprises. Fils de l'ex-député progressiste-conservateur Gilles Bernier, il a toujours été élu avec plus de 50 % des voix dans sa circonscription.

Opposition forte

Une fois sa plus récente victoire confirmée avec plus de 20 000 voix de majorité sur son adversaire libéral, Bernier avait avoué à ses partisans sa surprise face à la vague rouge qui a balayé le Canada tout en maintenant son intention de poursuivre le travail.

«Pour moi, c'est une surprise ce soir, mais il faut prendre acte du fait que ce sera un gouvernement libéral, car la population ne se trompe jamais. Cependant, laissez-moi vous dire que nous serons une opposition forte à Ottawa. Je ne pense pas qu'un gouvernement qui dépense de l'argent qu'il n'a pas soit une façon de créer de la richesse», avait-il lancé en guise de mise en garde à Justin Trudeau.

«Les valeurs de liberté, de responsabilité individuelle et d'intégrité, qui sont les valeurs beauceronnes, les valeurs conservatrices, nous allons les plaider à Ottawa. J'aurais bien sûr préféré de meilleurs résultats à l'échelle nationale, mais je suis heureux de voir une hausse de notre députation au Québec, notamment ces belles victoires dans la région de Québec. Nous serons une équipe encore plus forte», avait-il ajouté.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer