Soir de grandes premières

Après 78 jours de campagne électorale, Gilles Duceppe,... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Après 78 jours de campagne électorale, Gilles Duceppe, Stephen Harper, Thomas Mulcair, Elizabeth May et Justin Trudeau connaîtront enfin le verdict des Canadiens.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Élections fédérales

Politique

Élections fédérales

Les Canadiens sont appelés aux urnes le 19 octobre. »

<p>Michel Corbeil</p>

(Québec) Quel que soit le vainqueur des élections, ce sera soir de grandes premières pour le Parlement, lundi.

Ces premières seront assurément plus nombreuses si Justin Trudeau devient le chef du gouvernement canadien. Élu à la tête de l'État, il deviendrait le 23e premier ministre du pays.

Justin Trudeau est âgé de 43 ans. Il est le premier politicien qui n'est pas un boomer à aspirer à la plus haute fonction publique du Canada. Le premier ministre sortant Stephen Harper (56 ans) et le chef néo-démocrate Thomas Mulcair (60 ans) sont issus de la populeuse génération de l'après-guerre.

Au passage, notons que les conservateurs n'ont de cesse de faire référence à l'âge du leader libéral pour soutenir «qu'il n'est pas prêt» à gouverner : M. Harper a accédé à la tête de gouvernement canadien à l'âge de 46 ans.

Pierre Elliott Trudeau, lui, avait pris le pouvoir à l'âge 48 ans, 6 mois et 3 jours. Le plus jeune premier ministre a été le conservateur Joe Clark, à l'âge de 39 ans, 11 mois et 30 jours.

Duo père-fils?

Justin Trudeau est le fils de Pierre Elliott Trudeau, un personnage qui a profondément marqué l'histoire du parlementarisme canadien. Dans l'éventualité d'un premier ministre Trudeau, il s'agira du premier duo «père-fils» à gouverner le pays. L'un succéderait alors à l'autre à 30 ans de distance.

D'ailleurs, Justin Trudeau retrouverait le 24, promenade Sussex, à Ottawa, la résidence officielle des chefs du gouvernement fédéral. Il y a passé la majeure partie de son enfance, autre première.

Un quatrième mandat?

Stephen Harper rééditerait, quant à lui, un chapitre inédit depuis les années 80. Reporté au pouvoir, il entreprendrait un quatrième mandat. Il faut remonter justement à Pierre Elliot Trudeau qui en avait eu autant entre 1968 et 1984, mandats entrecoupés par le court règne de Joe Clark de juin 1979 à mars 1980.

Une réélection, même avec un gouvernement minoritaire, pourrait lui permettre de dépasser le libéral Jean Chrétien, pour ce qui est de la longévité à la barre du gouvernement. Stephen Harper en a dirigé trois sur une période de neuf ans, sept mois et huit jours. Le libéral Jean Chrétien, pendant 10 ans, un mois et 7 jours.

Le premier ministre sortant est encore à plus d'un mandat des premiers ministres recordmen. Pierre Elliott Trudeau a conduit les destinées du Canada pendant 15 ans et 364 jours; une centaine de journées de plus que Wilfrid Laurier.

Les champions de la longévité sont loin devant : John A. Macdonald, premier premier ministre, l'a été tout près de 19 ans, en cumulant six mandats non consécutifs; William Lyon Mackenzie King est demeuré en poste 21 ans et 154 jours, lui aussi avec six mandats entrecoupés de séjours dans l'opposition.

Gouvernement orange?

S'il forme le gouvernement, Thomas Mulcair marquera l'histoire en étant le premier chef du Nouveau Parti démocratique à occuper le fauteuil de premier ministre canadien. Des néo-démocrates ont dirigé des gouvernements provinciaux, mais dans ses plus de 50 ans d'existence - il a été fondé en 1961 -, le parti n'a vu aucun de ses chefs parvenir au sommet sur la scène nationale.

M. Mulcair a un parcours atypique. Le leader du NPD a commencé sa carrière au provincial. Il a été ministre libéral à l'Assemblée nationale. Nous n'avons pu savoir s'il s'agit d'une authentique première en politique fédérale où un ministre dans une province se retrouve en position de détenir le pouvoir à Ottawa.

Signalons que, dans le passé, des ministres ont quitté Ottawa pour devenir premier ministre à Québec. C'est le cas de Jean Lesage, le chef, disait le slogan, de «l'équipe du tonnerre», en 1960, et le «père de la Révolution tranquille». Plus récemment, Jean Charest, qui a été ministre dans le gouvernement conservateur de Brian Mulroney, a pris la tête du Parti libéral du Québec, en 1998 et, par la suite, du gouvernement du Québec, en 2003.

Retour gagnant?

Le leader du Bloc québécois, Gilles Duceppe, ne peut évidemment aspirer à diriger le Canada. Par contre, le souverainiste semble être le seul chef à avoir conduit ses troupes à une défaite - en 2011 -  pour revenir - cette fois - comme chef désigné de son parti qui avait élu à sa tête Mario Beaulieu.

La leader du Parti vert, Elizabeth May, n'entretient pas d'espoir de former le gouvernement. Signalons cependant qu'elle brigue les suffrages pour cette fonction bien qu'elle soit née aux États-Unis, au Connecticut.

Les Canadiens n'ont toujours pas élu directement une femme à la tête du pays. La conservatrice Kim Campbell a été nommée première ministre, mais à la suite de la course à la direction du Parti progressiste conservateur, en 1993, pour remplacer Brian Mulroney : un règne de 132 jours.

Partager

À lire aussi

  • Quatre partis sous la loupe

    Élections fédérales

    Quatre partis sous la loupe

    Il y a 78 jours, le premier ministre Stephen Harper a déclenché les élections au Canada, lançant ainsi une des plus longues campagnes électorales de... »

  • Gilles Carignan | La parole est à vous

    Éditoriaux

    La parole est à vous

    ll est une vieille tradition, dans la presse, qu'un journal prenne officiellement position dans les campagnes électorales, à quelques jours du vote.... »

  • Gilbert Lavoie | <i>L'après 19 octobre? Rideau Hall!</i>

    Gilbert Lavoie

    L'après 19 octobre? Rideau Hall!

    Si vous espérez que le suspense de cette longue campagne électorale se termine lundi soir avec l'annonce des résultats, préparez-vous à une déception. »

  • Les électeurs aux urnes

    Élections fédérales

    Les électeurs aux urnes

    Les Canadiens ont commencé à voter lundi pour choisir qui des conservateurs, des libéraux ou des sociaux-démocrates, formera le prochain... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer