Les libéraux ferment la porte à un gouvernement de coalition

Le chef libéral, Justin Trudeau, qui était au... (La Presse Canadienne, Paul Chiasson)

Agrandir

Le chef libéral, Justin Trudeau, qui était au Nunavut samedi, s'était déjà prononcé contre l'idée de former un gouvernement de coalition, position qui n'a pas changé, selon un porte-parole du parti.

La Presse Canadienne, Paul Chiasson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Élections fédérales

Politique

Élections fédérales

Les Canadiens sont appelés aux urnes le 19 octobre. »

(Québec) Malgré la porte ouverte par Thomas Mulcair et alors que plusieurs sondages laissent croire à l'élection d'un gouvernement minoritaire, le Parti libéral du Canada écarte toujours la possibilité de former une coalition avec les néo-démocrates pour s'assurer de déloger les conservateurs.

La plateforme détaillée du Nouveau Parti démocratique (NPD), dévoilée vendredi, prévoit des alliances «informelles ou stables» avec d'autres formations politiques «pour mettre fin à la décennie perdue de Stephen Harper».

Le libellé exclut de facto le Bloc québécois, puisque le NPD ne solliciterait que «les autres partis fédéralistes», pour ainsi dire les libéraux.

Invité à réagir, le Parti libéral du Canada (PLC) a de nouveau décliné l'offre de M. Mulcair, samedi, à deux semaines du scrutin.

Olivier Duchesneau, attaché de presse du PLC, s'est contenté d'affirmer au Soleil que Justin Trudeau s'était déjà prononcé à ce sujet et que sa position n'avait pas changé: le PLC ne formera pas de coalition «formelle» avec le NPD.

Les libéraux se disent surtout persuadés de voir les électeurs les choisir pour former le prochain gouvernement. Et qu'importe leur choix le 19 octobre, «le Parti libéral du Canada sera toujours prêt à travailler de concert avec les autres partis politiques pour s'assurer de faire adopter les meilleurs projets de loi possible», mais pas à former une coalition stable.

Interrogé samedi sur les termes d'une précédente coalition formée avec les libéraux en 2008, Thomas Mulcair a préféré rappeler que ce sont les libéraux qui avaient mis fin à l'entente.

«Les libéraux ont levé le nez sur leur propre signature, et sept ans plus tard, on est encore pognés avec Stephen Harper», a décoché le chef néo-démocrate depuis Victoria, en Colombie-Britannique. Il a du même souffle rappelé que sa priorité était de déloger le premier ministre sortant. Une coalition ne serait qu'un autre moyen d'y arriver.

«Ma première responsabilité, c'est de battre Stephen Harper le 19 octobre et de former un gouvernement progressiste du NPD.»

Le Québec délaissé, disent les souverainistes

Pour les candidats bloquistes, M. Mulcair, en excluant d'entrée de jeu les souverainistes, a de nouveau confirmé la raison d'être du Bloc québécois. «Ça démontre qu'il n'y a que nous pour défendre les intérêts du Québec à Ottawa. Il ne veut que le vote des souverainistes», a lancé Charles Mordret, candidat dans Québec, faisant écho à son chef, Gilles Duceppe, qui avait tenu des propos similaires la veille.

Lors de la dernière alliance PLC-NPD en 2008, le Bloc québécois avait pourtant été inclus dans l'entente. Les libéraux et les néo-démocrates n'étaient alors pas assez nombreux à la Chambre des communes pour renverser les conservateurs.

Pierre Karl Péladeau, chef du Parti québécois, s'est aussi permis de commenter le dossier sur sa page Facebook. «Il n'a aucune intention de défendre les intérêts des Québécois, ses intentions sont maintenant claires et précises. Tom Mulcair ne veut pas travailler avec les souverainistes. Il ne veut que leur vote», a-t-il écrit. Avec La Presse Canadienne

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer