Le NPD envisage un gouvernement de coalition

Le chef néo-démocrate Thomas Mulcair a voté par... (La Presse Canadienne, Ryan Remiorz)

Agrandir

Le chef néo-démocrate Thomas Mulcair a voté par anticipation, vendredi, à Montréal.

La Presse Canadienne, Ryan Remiorz

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Alors qu'un scénario de gouvernement minoritaire devient de plus en plus possible le 19 octobre prochain, le Nouveau Parti démocratique (NPD) s'est engagé dans sa plateforme à travailler «avec les autres partis fédéralistes», dans le cadre d'alliances sur un sujet précis ou d'une entente de coalition formelle - mais pas avec le Bloc québécois.

L'objectif est d'obtenir des résultats pour les Canadiens plutôt que de faire des jeux politiques, soutient le NPD.

«Nous travaillerons de concert avec d'autres partis fédéralistes, dans le cadre d'ententes informelles ou stables, pour mettre un terme à la décennie perdue de Stephen Harper», est-il écrit noir sur blanc dans la plateforme détaillée du NPD qui a été dévoilée vendredi matin à Montréal.

En proposant de collaborer uniquement avec les «partis fédéralistes», le chef Thomas Mulcair écarte d'emblée le Bloc québécois.

Lors du point de presse qui a suivi le dévoilement de la plateforme, il a dit croire que les Québécois vont se fier au NPD et lui faire confiance. L'offre politique du parti est des plus ouvertes vis-à-vis des Québécois et la Déclaration de Sherbrooke règle bien des problèmes, estime-t-il.

«Je suis persuadé que le Bloc et que toute autre personne qui veille à ce qu'on s'occupe des intérêts du Québec vont appuyer le gouvernement du NPD», a-t-il dit.

Il dit avoir montré son ouverture dans le passé à une coalition avec le Parti libéral, mais que son chef Justin Trudeau a claqué la porte chaque fois.

La plateforme néo-démocrate contient évidemment les promesses déjà faites par le parti au cours de la campagne électorale, comme son projet de places en garderies à 15 $ et l'abrogation du projet de loi C-51 contre le terrorisme. Elle confirme aussi des idées mises de l'avant pendant les quatre années où le NPD a formé l'opposition officielle à Ottawa.

Mesures de réforme démocratique

Mais elle contient aussi quelques nouveautés comme des mesures de réforme démocratique pour que le gouvernement soit plus efficace.

Le système électoral serait modifié sous un gouvernement néo-démocrate, car le parti propose d'adopter un système de représentation proportionnelle mixte, «pour faire en sorte que chaque vote compte vraiment». Un changement qu'il promet de mettre en oeuvre dès un premier mandat.

Le NPD propose aussi 25 millions $ sur quatre ans pour contrer la radicalisation des jeunes qui seraient tentés de se joindre au groupe armé État islamique, et promet également de l'argent pour la sécurité ferroviaire : plus d'inspections des trains et des voies ferrées, 75 millions $ pour réaliser une voie de contournement à Lac-Mégantic et aussi la promesse d'une enquête publique sur la catastrophe mortelle qui s'y est produite en juillet 2013, qui serait financée à hauteur de 15 millions $.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer