Partenariat transpacifique: Duceppe «déçu» de l'accord

Gilles Duceppe... (La Presse Canadienne, Graham Hughes)

Agrandir

Gilles Duceppe

La Presse Canadienne, Graham Hughes

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Élections fédérales

Politique

Élections fédérales

Les Canadiens sont appelés aux urnes le 19 octobre. »

Mélanie Marquis
La Presse Canadienne
Montréal

Le chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, s'est dit «déçu» de l'accord de Partenariat transpacifique (PTP) conclu par le gouvernement conservateur.

En conférence de presse dans son local électoral de Laurier-Sainte-Marie, lundi, il a précisé que son parti ferait une étude plus approfondie de l'entente avant d'appuyer toute loi de mise en oeuvre.

Le gouvernement conservateur s'est félicité lundi d'être parvenu à maintenir les trois piliers de la gestion de l'offre pour le lait, les oeufs et la volaille.

Les pays signataires auront cependant davantage accès au marché canadien pour ces produits, jusqu'à présent très fermé. Ainsi, par exemple, un nouvel accès au marché canadien équivalent de 3,25 pour cent de la production de lait canadien sera offert aux pays signataires.

Ottawa semble juger que l'accord pourrait perturber l'équilibre actuel pour les agriculteurs.

Programme de compensation

Divers programmes de compensation à leur endroit totalisant à long terme 4,3 milliards $ seront mis en place. Les agriculteurs pourront par exemple compter sur des revenus fixes pendant les 10 ans suivant l'entrée en vigueur du PTP, une mesure évaluée à 2,4 milliards $.

Le ministre du Commerce international, Ed Fast, a soutenu en conférence de presse à Atlanta qu'il ne s'attendait pas à des pertes d'emploi, mais il a souligné que certaines entreprises devraient s'adapter.

S'il est ratifié par l'ensemble des nations impliquées, le PTP mènera à la création de la plus vaste zone de libre-échange à ce jour, englobant 40 pour cent de l'économie mondiale et 800 millions de personnes.

En plus du Canada, des États-Unis et du Japon, l'accord regroupe le Mexique, le Pérou, le Chili, la Malaisie, Singapour, Brunei, le Vietnam, l'Australie et la Nouvelle-Zélande.

Le NPD pas lié

Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD), Thomas Mulcair, a prévenu au cours des derniers jours que son parti ne se sentirait pas lié par le PTP s'il est porté au pouvoir le 19 octobre prochain.

Le NPD est le seul des trois grands partis nationaux à tenir tête aux conservateurs et à s'opposer clairement à l'accord de libre-échange, a déclaré le leader néo-démocrate à Brantford, en Ontario, dimanche.

Le ministre Fast a souligné que l'accord ferait l'objet de nombreuses discussions, peu importe la composition du Parlement à l'issue du scrutin du 19 octobre.

Des dispositions de l'accord ont été rendues publiques lundi matin, mais le texte final de l'accord n'a pas encore été divulgué.

Des représentants gouvernementaux indiquent que ce pourrait être fait dans les prochains jours.

La conclusion de cet accord en négociation depuis des années a été reportée plusieurs fois.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer