Le Canada peut recevoir 10 000 réfugiés avant la fin de l'année, dit Mulcair

Le chef du NPD, Thomas Mulcair... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

Agrandir

Le chef du NPD, Thomas Mulcair

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Élections fédérales

Politique

Élections fédérales

Les Canadiens sont appelés aux urnes le 19 octobre. »

Andy Blatchford
La Presse Canadienne
Winnipeg

Thomas Mulcair assure qu'un gouvernement néo-démocrate réussirait à accueillir 10 000 réfugiés syriens au Canada d'ici la fin de l'année.

S'il est élu premier ministre du Canada le 19 octobre, le chef du Nouveau parti démocratique (NPD) n'aura que deux mois pour réaliser sa promesse. Malgré cet échéancier serré et les nombreuses barrières bureaucratiques pour l'accueil de réfugiés, M. Mulcair a réaffirmé jeudi son engagement.

Lors d'un rassemblement à Winnipeg, M. Mulcair a demandé qu'un commissaire soit immédiatement nommé par Ottawa et envoyé dans la région pour accélérer le processus.

Son plan, dit-il, permettra de démêler certains noeuds bureaucratiques qui ralentissent l'arrivée de réfugiés au pays.

«Il est évident que le Canada, s'il a la volonté de le faire, peut accueillir 10 000 réfugiés d'ici la fin de l'année», a lancé M. Mulcair.

«Nous avons dit que nous allons répondre à la demande des Nations unies qui souhaitent que le Canada en fasse plus, et d'ici la fin de l'année, nous savons que nous pouvons faire venir 10 000 réfugiés», a-t-il répété.

Au cours des quatre prochaines années, les néo-démocrates souhaitent tendre la main à 46 000 Syriens pour qu'ils viennent s'établir au pays.

Les libéraux sont encore plus ambitieux, puisqu'ils ont promis de trouver un toit à 25 000 réfugiés syriens d'ici le 1er janvier s'ils sont élus.

L'afflux de milliers de réfugiés fuyant notamment la guerre en Syrie pour se rendre en Europe est devenu l'un des principaux enjeux de la campagne électorale fédérale.

Environ 2500 réfugiés syriens sont arrivés au Canada depuis 2013. Le gouvernement Harper a promis d'ouvrir les portes à quelque 11 300 réfugiés supplémentaires d'ici la fin de 2018.

Mais pour Thomas Mulcair, cet objectif est loin d'être suffisant. «M. Harper ajoute excuses et prétextes par-dessus excuses et prétextes», a-t-il laissé tomber jeudi, soulignant que le chef conservateur n'a pas la volonté d'agir.

M. Mulcair a également demandé au gouvernement sortant du premier ministre Harper de s'investir financièrement en versant une somme équivalente aux dons faits par les Canadiens pour atténuer la crise migratoire. «Lorsque des crises humanitaires surviennent, les Canadiens ont toujours su faire preuve d'une grande générosité. Il est encore une fois temps de faire preuve de solidarité», a déclaré M. Mulcair dans un communiqué.

Pour la première fois jeudi, M. Harper a laissé entendre qu'il pourrait annoncer prochainement de nouvelles mesures pour accélérer la venue de réfugiés syriens.

Le chef néo-démocrate a également répété que les militaires canadiens qui participent aux frappes aériennes contre le groupe armé État islamique seraient immédiatement rapatriés si son parti était porté à la tête du pays.

M. Mulcair reproche à la mission de n'être chapeautée ni par les Nations unies ni par l'OTAN.

Par ailleurs, Thomas Mulcair a annoncé jeudi qu'il dévoilerait le cadre financier d'un éventuel gouvernement néo-démocrate d'ici le débat économique de jeudi prochain à Calgary. Depuis plusieurs semaines, il est la cible de ses adversaires qui estiment qu'il ne lésine pas sur les promesses coûteuses depuis le lancement de la campagne.

M. Mulcair était à Winnipeg pour promettre 200 millions $ sur quatre ans pour la création de 40 000 emplois pour les jeunes souhaitant acquérir une première expérience de travail. «Un gouvernement du NPD s'engage à sévir contre l'usage abusif des stages non rémunérés», a-t-il martelé.

Les néo-démocrates veulent travailler en partenariat avec le secteur privé et les organisations non gouvernementales pour offrir des emplois, des stages rémunérés et des postes en alternance travail-étude pour la relève.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer