Visite dans la capitale: Denis Lebel pourfend Justin Trudeau

Denis Lebel fait campagne pendant deux jours à... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Denis Lebel fait campagne pendant deux jours à Québec avec les sept candidats conservateurs de la Rive-Nord.

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Élections fédérales

Politique

Élections fédérales

Les Canadiens sont appelés aux urnes le 19 octobre. »

(Québec) Le lieutenant politique de Stephen Harper au Québec, Denis Lebel, s'en est pris ce matin au chef libéral Justin Trudeau, qui visite aujourd'hui la Capitale-Nationale cinq semaines après le début de la campagne électorale et l'accusant de surcroît de se pointer avec une candidate de Montréal, Mélanie Joly. Or, cette dernière n'accompagnait pas le chef, a précisé plus tard le principal intéressé.

«Quand la première visite à Québec de M. Trudeau vient 32 jours après le début de la campagne et qu'il arrive avec une candidate de Montréal plutôt que ses candidats de Québec, pour moi ça me pose quelques questions», a lancé M. Lebel en marge d'une annonce à l'Institut national d'optique (INO), faisant référence à Mélanie Joly, considérée comme une aspirante députée «vedette» dans Ahuntsic-Cartierville. Celle qui a brigué la mairie de Montréal en 2013 souhaite désormais à un emploi à Ottawa.

Denis Lebel s'est aussi attaqué au candidat libéral dans Québec, l'économiste de l'Université Laval, Jean-Yves Duclos. «Il était d'accord avec une bourse sur le carbone, avec les hausses de tarifs d'électricité et d'accord avec notre programme universel de garde pour enfants, je trouve au moins que sur le programme de garde pour enfants il avait très raison.

Maintenant, je laisserai les gens juger que M. Trudeau a besoin d'amener une candidate de Montréal pour dire aux gens de Québec comment ça marche», a-t-il renchéri. «Si j'étais candidat pour le Parti libéral du Canada à Québec, je me poserais la question pourquoi il arrive avec quelqu'un de Montréal à Québec.»

«Si j'étais candidat pour le Parti libéral du Canada à Québec, je me poserais la question pourquoi il arrive avec quelqu'un de Montréal à Québec.»

Denis Lebel
Lieutenant politique de Stephen Harper au Québec

Or, Mélanie Joly n'accompagnait pas M. Trudeau mercredi, a indiqué ce dernier sur les ondes du 93,3. La candidate est effectivement dans la région, mais pour un événement organisé par Claude Boucher, qui aspire à représenter les électeurs de Lévis-Lotbinière. Selon un porte-parole libéral, cela fait plusieurs semaines que Mme Joly s'est engagée donner un coup de main à son collègue de la Rive-Sud, soit bien avant que la venue du chef soit confirmée.

M. Lebel fait campagne pendant deux jours à Québec avec les sept candidats conservateurs de la Rive-Nord. Plus tôt en matinée, son autobus de tournée s'est arrêté pour déjeuner à Beauport-Limoilou et visiter une résidence de personnes âgées dans la circonscription de Louis-Hébert. L'équipe a cassé la croûte ce midi dans un restaurant de Louis-Saint-Laurent puis s'est rendue dans Charlesbourg-Haute-Saint-Charles pour visiter une entreprise.

Sondages peu favorables

Lorsque questionné sur les derniers sondages peu favorables à son parti malgré les efforts consacrés dans la province, le ministre sortant a rappelé que la chef péquiste, Pauline Marois, était donnée gagnante au dernier scrutin québécois.

Quant à Justin Trudeau, a rencontré le maire Régis Labeaume cet après-midi et participera à un rassemblement partisan dans la circonscription de Louis-Hébert où la dernière députée libérale, Hélène Scherrer, a été élue en 2000.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer