Vérification faite: l'abandon de la classe moyenne par les conservateurs

.... (PHOTO SEAN KILPATRICK, ARCHIVES PC)

Agrandir

.

PHOTO SEAN KILPATRICK, ARCHIVES PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Élections fédérales

Politique

Élections fédérales

Les Canadiens sont appelés aux urnes le 19 octobre. »

(Québec) Dans une campagne où tous les partis posent en champions de la classe moyenne, le gouvernement conservateur sortant a, sans surprise, été accusé plusieurs fois d'avoir abandonné cette strate sociale si «payante» le jour du scrutin.

Mardi, quand Statistique Canada a annoncé que le pays était officiellement en récession, le néo-démocrate Andrew Thompson, ex-ministre des Finances de la Saskatchewan, a réagi en disant qu'«on ne parle pas de statistiques décevantes sur une période d'un mois ou d'un trimestre. On parle d'une décennie complète qui a été gaspillée : 10 ans de pertes d'emplois, d'infrastructures en ruines et d'allégements fiscaux aux mieux nantis. Dix ans où la situation de la classe moyenne s'est détériorée.»

Dans la même veine, les communiqués du Parti libéral ont affirmé plus d'une fois que «les politiques de M. Harper profitent aux mieux nantis tout en laissant la classe moyenne prendre du retard».

Alors, est-ce que la classe sociale la plus populaire auprès des politiciens perd du terrain?

Les faits

Il existe des tonnes de définitions différentes de ce qu'est la «classe moyenne». On retiendra ici celle qui consiste à diviser la population en cinq parties égales selon le revenu annuel, et à écarter les quintiles supérieur (les riches) et inférieur (les pauvres).

D'après des chiffres publiés en juin par Statistique Canada, entre 1999 et 2012, le revenu moyen des familles canadiennes est passé de

63 300 $ à 74 800 $, une progression de 18,2 %. Pendant cette période, les trois quintiles de la classe moyenne ont vu leurs revenus annuels s'accroître de 14,8 %, soit un peu en dessous de la moyenne - ce qui s'explique par le fait que les «riches» du quintile supérieur ont fait des gains 22,4 %. Toutefois, si l'on prend le revenu médian comme indicateur au lieu de la moyenne (la médiane est la valeur qui «coupe» un groupe en deux parties égales, une moitié gagnant plus, et l'autre moitié gagnant moins), alors le soi-disant «retard» de la classe moyenne s'efface en bonne partie : entre 1999 et 2012, celle-ci a vu ses revenus médians s'améliorer de 13,4 à 14,8 %, contre une moyenne nationale de 14,7 %.

Notons ici que les «pauvres» du quintile inférieur, eux, ont très clairement pris du retard, que l'on exprime leurs revenus annuels sous forme de moyenne (+ 7,9 % seulement entre 1999 et 2012) ou de médiane (+ 5 %).

Le même portrait se dégage lorsque l'on examine la «valeur nette» des familles canadiennes, soit ce qu'il resterait si l'on vendait tous les actifs d'une famille et que l'on remboursait toutes ses dettes. En 13 ans, la valeur nette médiane des trois quintiles de la classe moyenne a cru de 60 à 91 %, soit à cheval sur la médiane nationale (+ 78 %), mais le quintile le plus riche s'est enrichi beaucoup plus vite que les autres (+ 107 %) pendant que les plus pauvres, encore ici, tiraient vraiment de la patte (+ 15 %).

Le verdict

Si l'on regarde uniquement le revenu annuel moyen, on peut penser que la classe moyenne «prend du retard». Mais si l'on tient compte de l'ensemble des indicateurs, le portrait qui se dégage ressemble plus à un statu quo. Il est toutefois vrai que les mieux nantis s'enrichissent plus rapidement que les autres et que les plus pauvres sont de plus en plus largués - encore que la question de savoir si c'est la faute du gouvernement est une autre paire de manches.

Source :  Sharanjit Uppal et Sébastien LaRochelle-Côté, «Les variations du patrimoine selon la répartition du revenu, de 1999 à 2012», Regards sur la société canadienne, 2015, http://goo.gl/A45jx8

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer