Projet de trains-blocs: Péladeau en phase avec Duceppe

Gilles Duceppe et Pierre Karl Péladeau ont rencontré... (Collaboration spéciale Gilles Gagné)

Agrandir

Gilles Duceppe et Pierre Karl Péladeau ont rencontré des militants à Carleton, hier midi, où ils se sont arrêtés pour dîner, en marge de leur tour de la Gaspésie qu'ils effectuent en partie à vélo.

Collaboration spéciale Gilles Gagné

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Gilles Gagné

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Carleton) Le chef de l'opposition à l'Assemblée nationale, Pierre Karl Péladeau, s'oppose à l'éventuel passage au Québec de trains-blocs de pétrole, tel que proposé par la firme Chaleur Terminals, désireuse d'exporter des hydrocarbures de l'Alberta à partir Belledune, au Nouveau-Brunswick.

M. Péladeau aligne ainsi la position du Parti québécois sur celle du Bloc québécois, quelques jours après que son chef Gilles Duceppe eut dénoncé le projet de Chaleur Terminals.

«Je suis défavorable à l'utilisation du territoire du Québec pour alimenter une raffinerie ou un port pétrolier situé à l'extérieur, où nous allons assumer tous les risques et [obtenir] aucun bénéfice», a indiqué Pierre Karl Péladeau, samedi, à Carleton, lors d'une étape d'un tour de la Gaspésie effectué en compagnie de Gilles Duceppe. Ils font une portion du trajet en vélo.

Le calcul risque-bénéfice du chef de l'opposition repose en partie sur la faible confiance qu'il a en la capacité du Canadien National de transporter le pétrole en toute sécurité.

«Le CN a pris une pépine [chargeuse] pour renforcer son chemin de fer et il a fait disparaître une fosse à saumons [...] Le CN se croit tout permis [...] Puis, aujourd'hui, c'est le CN, mais qu'est-ce qui nous dit que dans 5 ou 10 ans, il [le transport du pétrole] ne sera pas sous-traité à une entreprise comme MMA?» dit-il.

M. Péladeau fait ainsi référence à des travaux effectués par le Canadien National en avril, lors desquels le transporteur a élargi le lit de la voie ferrée en remplissant du même élan la fosse du Cordonnier, à Sainte-Florence, dans la Matapédia. MMA a été la société impliquée dans la tragédie de Lac-Mégantic, causant 47 morts.

Flèche à Mulcair

Le chef de l'opposition indique qu'un Québec souverain aurait le pouvoir de bloquer un projet comme celui de Chaleur Terminals. Il décoche du même élan une flèche à l'endroit du chef du Nouveau Parti démocratique, Thomas Mulcair, «qui tient deux discours» sur le pétrole, «selon qu'il est dans l'Ouest canadien ou au Québec».

MM. Péladeau et Duceppe éraflent aussi au passage le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, pour ses faibles exigences quant au passage de pétrole albertain par le Québec, et «parce qu'il dit que nous ne devrions pas utiliser cette expression de pétrole sale [quand il vient des sables bitumineux]».

Toutefois, les deux chefs sont loin de rejeter tout développement pétrolier, qu'il ait lieu en Gaspésie, à l'île d'Anticosti ou à Old Harry, un gisement sous-marin du large des Îles-de-la-Madeleine.

«Le dossier des hydrocarbures ne peut être traité en 10 minutes», résume M. Péladeau, mettant en lumière deux situations à Gaspé, «le gisement Haldimand [qui jouit de] peu d'acceptabilité sociale et le gisement Galt, qui fait l'unanimité, et qui est susceptible d'enrichir les gens de Gaspésie». Il dit que son parti aura l'occasion «au fur et à mesure» de préciser sa position.

Quant à Gilles Duceppe, il assure que les projets d'hydrocarbures doivent «passer par le BAPE [Bureau d'audiences publiques sur l'environnement], être soumis à l'acceptabilité sociale et passer le test de la rentabilité».

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer