Caroline Pageau candidate... pour le Bloc québécois

Caroline Pageau, candidate du Bloc québécois dans la... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Caroline Pageau, candidate du Bloc québécois dans la circonscription de Louis-Hébert, a déjà oeuvré dans le clan de l'ADQ, dans celui des conservateurs et dans celui du Parti québécois, en plus d'avoir travaillé comme attachée de presse de l'ex-ministre libéral Marc Bellemare à Vision Québec.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Élections fédérales

Politique

Élections fédérales

Les Canadiens sont appelés aux urnes le 19 octobre. »

(Québec) De l'Action démocratique du Québec (ADQ) aux conservateurs du Canada en passant par le parti municipal de l'ex-ministre libéral Marc Bellemare sans oublier les péquistes : Caroline Pageau a butiné beaucoup de formations politiques avant de se poser au Bloc québécois (BQ) comme candidate dans la circonscription de Louis-Hébert.

«Je ne m'en cache pas du tout!» affirme spontanément la nouvelle soldate de Gilles Duceppe qui a travaillé comme attachée de presse de la conservatrice Josée Verner lors de l'élection que celle-ci a perdue en 2004. «L'automne dernier, j'ai même trouvé que les conservateurs, ça serait une bonne idée de voter pour eux, juste pour être sûre que ça ne serait pas Justin Trudeau qui rentre. Ça a été dans mes réflexions personnelles, mais ça a passé assez vite», admet sans retenue Mme Pageau. 

Même si elle affirme ne rien dissimuler, son boulot d'il y a 10 ans auprès de celle qui est désormais sénatrice conservatrice n'apparaît pas sur son curriculum vitae. «Je pense que j'ai enlevé quelques expériences politiques sur mon CV, ça se peut, question de ne pas déranger les gens pour rien. Je n'ai pas dû trouver que c'était pertinent, mais je ne m'en cache pas du tout», répète la traductrice professionnelle. 

Longue feuille de route

Caroline Pageau a d'abord milité pour l'ADQ, a été attachée politique au cabinet de l'opposition officielle et s'est même présentée en 2007 comme candidate dans la circonscription de Taschereau contre la péquiste Agnès Maltais avant de quitter le parti lorsque celui-ci est devenu la Coalition avenir Québec (CAQ). C'est en oeuvrant dans l'ancienne formation de Mario Dumont qu'elle a fait la rencontre de Josée Verner. Et parce que les deux femmes avaient des atomes crochus, Mme Pageau a décidé de lui donner un coup de pouce en 2004, explique-t-elle. 

Ses affinités avec l'ex-ministre libéral Marc Bellemare l'ont aussi poussée à être son attachée de presse et, ensuite, à devenir brièvement candidate en 2005 pour le parti municipal Vision Québec. «Ce n'était vraiment pas pour les idées libérales que j'ai accepté de travailler avec lui, c'est pour la personne qu'il est», souligne Mme Pageau. Celle-ci s'est par la suite rangée du côté de son ancienne adversaire en devenant conseillère politique d'Agnès Maltais, devenue ministre en 2012.  

Son changement de camp pour celui des souverainistes est en fait un retour au bercail puisque sa famille a toujours milité pour l'indépendance du Québec, affirme celle qui tentera de défaire le néo-démocrate Denis Blanchette. «Je suis revenue où j'étais idéologiquement», conclut celle qui ne voit aucune incohérence dans son parcours pour le moins coloré.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer