Le NPD défend son bilan dans la région de Québec

G. Daniel Caron est le candidat du NPD dans... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

G. Daniel Caron est le candidat du NPD dans la circonscription de Louis-Saint-Laurent.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Élections fédérales

Politique

Élections fédérales

Les Canadiens sont appelés aux urnes le 19 octobre. »

(Québec) Préservation à Québec du Centre de sauvetage de la Garde côtière, bilinguisme des agents du Parlement, pont de Québec : le NPD de la région de Québec réplique au conservateur Gérard Deltell et défend son bilan.

En entrevue dans Le Soleil de mardi, M. Deltell n'a pas mâché ses mots pour qualifier le bilan de quatre ans des cinq élus néo-démocrates dans la grande région de Québec. «Pour nous, leur bilan est nul. C'est zéro plus zéro égale zéro», a lancé M. Deltell.

L'affirmation a fait bondir son adversaire du NPD dans la circonscription de Louis-Saint-Laurent, G. Daniel Caron.

«Ce que j'ai lu ce matin m'a choqué», a lancé M. Caron en entrevue au Soleil. Il estime que M. Deltell «cherche à détourner l'attention» du «piètre bilan» des conservateurs.

«On lit que 60 % des Québécois se disent satisfaits du travail du NPD à Ottawa. Et moins du tiers le sont des conservateurs», a soutenu M. Caron, ex-ambassadeur du Canada en Ukraine qui en est à sa première campagne électoral.

Il prend l'exemple du projet de loi C-419 sur le bilinguisme des agents du Parlement. Ce projet de loi de la députée sortante Alexandrine Latendresse a été adopté à l'unanimité à la Chambre des communes en juin 2013. 

Cette loi stipule que les candidats à 10 postes-clés, dont celui du vérificateur général ou de commissaire à la protection de la vie privée devront maîtriser les deux langues officielles pour obtenir l'emploi. 

M. Caron est justement candidat du NPD dans la circonscription laissée vacante par Mme Latendresse, qui a décidé de ne pas briguer de deuxième mandat.

Toujours en 2013, les néo-démocrates, Annick Papillon en tête, on fait renverser la vapeur pour le maintien à Québec du Centre de recherche et de sauvetage maritime, avance aussi M. Caron. Après avoir souhaité déménager le centre à Halifax et Trenton, le gouvernement Harper avait fait volte-face parce qu'il n'avait pas la conviction que le service puisse y être donné dans un français correct. «Annick Papillon s'est battue bec et ongles pour défaire cette décision des conservateurs et le centre est resté à Québec», poursuit le candidat du NPD. «Les emplois sont restés à Québec, pas à Halifax.»

Enfin, G. Daniel Caron mentionne aussi le dépôt, en mai, par le député néo-démocrate de Louis-Hébert, Denis Blanchette, du projet de loi C-676 pour forcer le CN à repeindre le pont de Québec. 

«Ces trois exemples montrent que nos députés ont été très actifs», estime M. Caron. «Ce sont des députés, qui malgré qu'ils aient été devant un gouvernement têtu qui n'écoute pas, ont défendu les dossiers avec beaucoup de succès.»

Quant à sa propre campagne, G. Daniel Caron a bon espoir de garder la couleur orange dans Louis-Saint-Laurent malgré la grande notoriété et la visibilité médiatique de son adversaire Gérard Deltell. «Il pensait que la transition serait facile», a-t-il dit à propos du politicien qui a fait le saut du provincial au fédéral. «Il prenait ses électeurs pour acquis, mais ce n'est pas le cas.»

Centre de prédédouanement: les diplomates au boulot

L'ex-diplomate G. Daniel Caron estime que les différents émissaires en poste chez nos voisins du sud doivent plaider pour la création d'un centre de prédédouanement à l'aéroport de Québec. «C'est une décision des autorités américaines et un travail actif de la part de nos diplomates canadiens doit se faire à l'étranger», croit le candidat du Nouveau Parti démocratique (NPD) dans Louis-Saint-Laurent. «Nos diplomates canadiens à Washington et dans nos consulats de l'est des États-Unis doivent être informés et faire leur travail pour que la bonne décision soit prise par les autorités américaines. Un gouvernement du NPD va y avoir», a assuré celui qui a été ambassadeur du Canada en Urkaine de 2008 à 2011 avant de joindre l'équipe des Hautes études internationales de l'Université Laval. Les responsables de l'aéroport et le maire de Québec, Régis Labeaume, font une priorité d'un tel centre qui permet aux passagers de passer les douanes américaines en sol canadien. L'infrastructure, promet-on, permettrait d'augmenter le nombre de vols et d'attirer de nouveaux transporteurs américains. 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer