L'incroyable Trump, 45e président des États-Unis 

Accompagné de son fils Barron et de sa... (AP, John Locher)

Agrandir

Accompagné de son fils Barron et de sa femme Melania, Donald Trump montre sa joie après un discours de victoire bref mais conciliant.

AP, John Locher

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Washington

Envers et contre tous, le républicain Donald Trump a réussi à contrer les pronostics en devenant, mercredi, le 45e président des États-Unis.

Prenant la parole devant ses partisans à 2h50 dans la nuit, M. Trump a dit qu'il avait reçu un appel de son adversaire démocrate, Hillary Clinton, qui lui a dit qu'elle lui concédait la victoire.

Au terme de cette campagne hautement controversée et agressive, M. Trump a livré un discours conciliant et bref devant ses partisans gonflés à bloc qui étaient réunis à New York.

M. Trump a assuré qu'il serait le président de tous les Américains, ajoutant qu'il tendait la main à ceux qui n'ont pas voté pour lui pour qu'ils travaillent ensemble.

D'un ton calme et posé, le président désigné a indiqué qu'il travaillerait avec toutes les nations «équitablement» même s'il placera «les États-Unis d'abord» - citant le titre de la politique étrangère qu'il avait présentée pendant la campagne.

Plus tôt dans son allocution, M. Trump avait également eu de bons mots pour sa rivale, Hillary Clinton, «à qui on doit beaucoup de gratitude» pour son service public, a-t-il dit.

M. Trump s'est assuré sa victoire en remportant quatre États clés dans cette élection: la Floride, l'Ohio, la Caroline du Nord et la Pennsylvanie.

La Floride et l'Ohio avaient voté pour Barack Obama en 2008 et 2012, tandis que la Caroline du Nord avait tourné au rouge en 2012, après avoir opté pour le Parti démocrate en 2008. Ce bloc d'États totalisait 62 grands électeurs.

La Pennsylvanie, avec ses 20 votes au collège électoral, était un bastion démocrate depuis des années.

Le candidat républicain a aussi gagné le Texas - qui donnait à lui seul 38 grands électeurs - le Kentucky, l'Indiana, l'Oklahoma, la Caroline du Sud, le Tennessee, l'Alabama et la Louisiane. Il a aussi remporté le Montana, l'Arkansas - où Bill Clinton a été gouverneur et Hillary Clinton a été première dame. L'Iowa, après avoir voté deux fois pour Barack Obama, a également opté pour M. Trump.

Le républicain a gagné jusqu'ici un total de 276 grands électeurs. C'est le Wisconsin, qui n'a pas voté républicain depuis les années 1980, qui lui aura permis de compléter sa récolte. Pour remporter la présidence, un candidat doit gagner 270 votes.

Cette vague favorable à l'égard de Donald Trump a secoué les marchés. Elle a fait plonger les marchés boursiers asiatiques - l'indice Nikkei de la Bourse du Japon a chuté de4,4 pour cent, tandis que le S&P ASX/200 de l'Australie a glissé de 2,3 pour cent. L'indice Kospi, de la Corée du Sud, a plongé de 2,5 pour cent et le Hang Seng de Hong Kong, de 2,3 pour cent. La valeur du peso mexicain a également décliné quelque peu.

Les contrats à terme pour le Dow ont chuté de 3,5 pour cent, tandis que ceux pour le S&P ont plongé de 4,1 pour cent.

De son côté, Hillary Clinton a remporté des États traditionnellement démocrates, dont celui qu'elle représentait au Sénat, New York, qui lui a permis de récolter 29 votes, et la Californie, avec ses 55 grands électeurs. Le Colorado, du Connecticut, l'Illinois, le Rhode Island, le Massachusetts, le Maryland, le New Jersey, le Delaware, et le Vermont ont également voté pour Mme Clinton.

La course était chaude en Virginie plus tôt en soirée, mais c'est finalement Mme Clinton qui a remporté cet État, dont l'un des sénateurs, Tim Kaine, est son colistier.

Le président Trump travaillera probablement avec des chambres contrôlées par le Parti républicain.

Les démocrates souhaitaient regagner le contrôle du Sénat, mais leur espoir s'amoindrit alors que les républicains ont enregistré des victoires importantes en Caroline du Nord, en Pennsylvanie et au Wisconsin.

Le Parti démocrate a réussi à faire seulement un gain. La démocrate Tammy Duckworth a repris un siège dans l'État de l'Illinois - celui dans lequel Barack Obama avait été élu avant de devenir président.

D'autres sénateurs qui se sont fait connaître dans la course à la présidence républicaine ont par ailleurs été réélus, dont Marco Rubio en Floride et Rand Paul au Kentucky. De plus, le sénateur de l'Arizona, John McCain, âgé de 80 ans, a été réélu pour un sixième mandat.

Les républicains ont également augmenté leur mainmise sur la Chambre des représentants, qui était pratiquement imprenable pour les démocrates dès le départ.

Le 45e président des États-Unis devra rassembler un peuple profondément anxieux sur l'économie et la sécurité du pays.

Hillary Clinton, qui espérait devenir la première femme présidente, avait demandé aux électeurs de garder les démocrates à la Maison-Blanche pour un troisième mandat consécutif. Elle voulait poursuivre dans la même lancée que le président Barack Obama, notamment sur les soins de santé et sur la réglementation des armes à feu.

Après la confirmation de sa victoire, Donald Trump... (AP,  John Locher) - image 4.0

Agrandir

Après la confirmation de sa victoire, Donald Trump a assuré qu'il serait le président de tous les Américains, ajoutant qu'il tendait la main à ceux qui n'ont pas voté pour lui pour qu'ils travaillent ensemble.

AP, John Locher

Mme Clinton a toutefois eu du mal à convaincre les électeurs qu'elle serait digne de confiance alors que la saga sur ses courriels l'a hantée pendant la majeure partie de sa campagne. Dans les dernières semaines, la police fédérale (FBI) avait surpris tout le monde en annonçant qu'elle rouvrait son enquête sur cette affaire, mais deux jours avant l'élection, elle a annoncé qu'elle ne porterait toujours pas d'accusation contre la candidate démocrate.

Le message de son adversaire, le milliardaire Donald Trump, a trouvé écho chez les travailleurs blancs qui se sentent isolés dans une économie changeante et un pays de plus en plus diversifiés. Ses promesses d'interdire l'entrée aux musulmans et celle de construire un mur entre le Mexique et les États-Unis semblent avoir attiré ces électeurs.

Peu importe le gagnant, aucun des candidats ne semble avoir suscité l'enthousiasme chez les électeurs. Selon les sondages à la sortie des urnes, la moitié des répondants ont indiqué qu'ils avaient voté avec enthousiasme pour l'un des candidats. Le quart des répondants ont ainsi avoué qu'ils n'avaient pas voté pour un candidat, mais plutôt contre un autre. En 2012, près des deux tiers des électeurs disaient avoir appuyé avec conviction un candidat.

Des partisans de Donald Trump célèbrent devant les... (AFP, Mandel Ngan) - image 5.0

Agrandir

Des partisans de Donald Trump célèbrent devant les résultats favorables au candidat républicain.

AFP, Mandel Ngan

D'heure en heure

2h50

Le président désigné Donald Trump dit que son adversaire Hillary Clinton l'a appelé pour concéder la victoire et le féliciter.

Il félicite à son tour Mme Clinton et les membres de sa famille «pour une campagne rudement disputée».

M. Trump assure qu'il sera le président de tous les Américains, ajoutant qu'il tend la main à ceux qui n'ont pas voté pour lui pour qu'ils travaillent ensemble.

Il indique qu'il travaillera avec toutes les nations «équitablement» même s'il placera «les États-Unis d'abord» - citant le titre de la politique étrangère qu'il avait présentée pendant la campagne.

--

2h45

Donald Trump devient le 45e président des États-Unis.

--

2h05

Le président de la campagne d'Hillary Clinton, John Podesta, a déclaré que la candidate démocrate ne concéderait pas l'élection immédiatement et a demandé aux partisans réunis au centre Jacob K. Javits, à New York, de rentrer à la maison.

--

2h03

Donald Trump remporte le dernier district congressionnel du Nebraska, ce qui lui permet de gagner les cinq grands électeurs de cet État.

--

1h57

Hillary Clinton remporte le Maine et un district congressionnel, ce qui lui donne trois grands électeurs. Donald Trump remporte un district dans l'État et gagne ainsi un grand électeur.

--

1h37

La Pennsylvanie est passée du rouge au bleu, puis encore au rouge au cours de la soirée, et c'est finalement Donald Trump qui a gagné les 20 grands électeurs de cet État.

M. Trump n'est plus qu'à quelques grands électeurs du bureau ovale: il doit en gagner 270, il en a actuellement 264.

Le dernier vote de la Pennsylvanie pour un président républicain remonte à 1988. Donald Trump a fait plusieurs arrêts dans cet État, misant sur le fait que son message populiste résonnerait auprès des électeurs de la classe ouvrière.

Hillary Clinton avait fait campagne à Philadelphie avec le président Barack Obama, lundi soir. Les démocrates avaient également tenu leur convention dans cette ville pendant l'été.

--

1h16

Les républicains conserveront le contrôle du Sénat grâce à la victoire d'un sénateur républicain en Pennsylvanie, à condition de conserver leurs sièges en Louisiane et en Alaska, comme prévu.

--

0h42

L'humeur est sombre à la soirée électorale organisée par Hillary Clinton.

Des partisans étaient en pleurs alors qu'ils regardaient anxieusement les résultats projetés sur des écrans géants. Certains ont commencé à quitter les lieux après minuit, mercredi.

Des milliers de personnes étaient réunies au centre Jacob K. Javits, à New York, pour la soirée électorale de Mme Clinton, et s'attendaient à voir la candidate devenir la première femme élue à la Maison-Blanche.

Hillary Clinton, sa famille et ses proches ont passé les dernières heures dans une suite de l'hôtel Peninsula New York, à Manhattan.

--

0h30

La directrice de campagne de Donald Trump décrit l'ambiance à l'intérieur de la tour Trump comme étant «optimiste».

Elle a indiqué à l'Associated Press que son équipe avait beaucoup d'espoir alors que M. Trump s'approchait du nombre de grands électeurs nécessaires pour être élu.

Des milliers de ses partisans sont actuellement réunis dans la salle de bal d'un hôtel de Manhattan et regardent défiler les résultats électoraux sur les ondes de la chaîne Fox.

--

0h24

Les républicains obtiennent une majorité à la Chambre des représentants, prolongeant leur contrôle de la Chambre, malgré des gains modestes des démocrates.

--

0h22

Hillary Clinton s'empare du Nevada et de ses six grands électeurs. Elle se situe donc à 215 grands électeurs contre 244 pour Donald Trump.

La victoire de Mme Clinton dans le Nevada marque la première fois depuis les années 1940 que les démocrates ont remporté l'État lors de trois élections consécutives.

Il n'est arrivé qu'une seule fois que le gagnant de l'élection présidentielle n'ait pas été élu dans le Nevada.

--

0h10

Une proposition référendaire qui obligerait les acteurs de films pornos à porter un condom en Californie pourrait ne pas être adoptée.

La proposition 60, appuyée par l'AIDS Healthcare Foundation, obtient jusqu'ici 53 pour cent de «non» contre 47 pour cent de «oui», après le dépouillement d'un peu plus de trois millions de voix. La proposition obligerait également les producteurs de films pour adultes à payer pour que leurs acteurs subissent des tests de dépistage de maladies transmises sexuellement.

--

0h04

Donald Trump a ajouté les six grands électeurs de l'Iowa à sa collection, peu après minuit. Il porte ainsi son total à 244 et n'est plus qu'à 26 grands électeurs de la Maison-Blanche.

L'Iowa n'avait voté pour un républicain qu'une seule fois depuis 1984, mais les sondages étaient demeurés serrés tout au long de la campagne. M. Trump s'est révélé populaire auprès de l'importante population évangélique de l'État, tandis que Hillary Clinton et ses alliés ont fréquemment fait campagne dans ses villes collégiales.

--

23h55

Le New Hampshire demeure un État trop serré pour que l'on puisse annoncer un vainqueur, tant dans la course à la présidence que pour les autres votes locaux.

À l'approche de minuit, aucun gagnant n'était ressorti de la course entre le républicain Donald Trump et la démocrate Hillary Clinton, et les candidats aux autres postes étaient toujours au coude à coude.

Dans la course au Sénat, la républicaine Kelly Ayotte avait une adversaire féroce, soit la démocrate Maggie Hassan, dans une lutte qui pourrait contribuer à déterminer qui contrôlera le Sénat.

--

23h53

Donald Trump a gagné l'Utah et a obtenu ses six grands électeurs.

Il compte maintenant 238 grands électeurs, contre 209 pour sa rivale démocrate Hillary Clinton.

L'Utah est généralement l'un des États les plus sûrs pour les républicains. Mais la présence de l'indépendant Evan McMullin a changé la donne cette année, les sondages ayant reflété une course à trois serrée. M. Trump semblait avoir de la difficulté à obtenir la faveur des électeurs mormons, qui votent habituellement républicains.

--

23h40

Les électeurs californiens ont voté pour l'abrogation d'une loi vieille de 20 ans qui limitait l'éducation bilingue dans les écoles publiques. La loi, entrée en vigueur en 1998, exigeait que les écoles offrent l'immersion anglaise à la plupart des élèves qui ne parlaient pas couramment la langue.

--

23h35

Donald Trump ajoute à son avance en mettant la main sur la Georgie. Avec l'ajout de 16 grands électeurs, il en compte 232.

Les démocrates avaient de minces espoirs que les changements démographiques en Georgie soient suffisants pour faire tourner en leur faveur cet État traditionnellement républicain, mais leurs efforts ont été vains.

--

23h35

Le Vermont élit un gouverneur républicain, Phil Scott.

--

23h30

Hillary Clinton gagne l'État de Washington et ses 12 grands électeurs. Le compte est actuellement de 209 grands électeurs pour Mme Clinton contre 216 pour son adversaire Donald Trump.

--

23h12

Donald Trump a le dessus sur Hillary Clinton en Caroline du Nord. Il gagne ainsi 15 grands électeurs et en compte 216.

--

23h09

Les électeurs de la Californie approuvent la légalisation de la marijuana récréative.

--

23h07

Hillary Clinton gagne l'Oregon, qui compte sept grands électeurs. Elle en a maintenant 197. Plusieurs États-clés sont toujours en jeu.

--

23h01

Donald Trump met la main sur l'Idaho et ses quatre grands électeurs; son total grimpe à 201. Hillary Clinton gagne la Californie (55 grands électeurs) et Hawaï (4 grands électeurs), pour un total de 190.

--

22h52

Après une chaude lutte, c'est Donald Trump qui enlève l'État de la Floride et ses 29 grands électeurs. Il s'approche maintenant de la barre du 200 avec 197 grands électeurs.

--

22h47

Le sénateur républicain John McCain, qui s'était opposé à Barack Obama à la présidentielle de 2008, est réélu en Arizona.

--

22h41

Hillary Clinton gagne la Virginie et ses 13 grands électeurs, de même que le Colorado, qui lui donne neuf grands électeurs. Elle en a maintenant 131.

--

22h37

Donald Trump a ajouté 18 grands électeurs à son avance en remportant l'Ohio. Il en compte maintenant 168 et doit atteindre 270 pour accéder à la Maison-Blanche.

L'Ohio est reconnu comme étant un État qui prédit généralement l'issue de la présidentielle.

Hillary Clinton semblait déjà avoir concédé les 18 grands électeurs de cet État à son adversaire, les sondages l'ayant déclaré meneur, même dans certains secteurs traditionnellement démocrates. Mais M. Trump a connu quelques difficultés après la diffusion d'une vidéo où il avouait avoir touché et embrassé des femmes sans leur permission.

Les républicains avaient tenu leur convention à Cleveland. Le gouverneur John Kasich, qui a été candidat à l'investiture républicaine, avait refusé d'appuyer Donald Trump.

--

22h26

Le républicain Donald Trump a enlevé le Missouri et ses 10 grands électeurs, ce qui fait grimper son total à 150.

Ce résultat ne causera aucune surprise, puisque la dernière victoire démocrate dans cet État remonte à 1996.

--

22h22

La démocrate Hillary Clinton gagne le Nouveau-Mexique et ses cinq grands électeurs. Elle en a maintenant 109. Donald Trump en compte 140.

--

22h01

Donald Trump a le dessus sur Hillary Clinton dans le Montana, où il gagne trois grands électeurs pour porter son total à 140.

--

21h27

La démocrate Hillary Clinton est déclarée gagnante au Connecticut, où sept grands électeurs étaient en jeu. Elle en compte maintenant 104. Le républicain Donald Trump gagne la Louisiane et ajoute huit grands électeurs à ses 129 pour un total de 137.

--

21h09

Donald Trump gagne l'Arkansas et ses six grands électeurs.

Il porte ainsi son total de grands électeurs à 129, contre 97 pour Hillary Clinton. Un total de 270 grands électeurs est nécessaire pour être élu président.

Les sondages prédisaient une victoire de Donald Trump dans cet État où Hillary Clinton a pourtant été première dame pendant 12 ans, lorsque son mari y était gouverneur.

L'État, autrefois fidèlement bleu, est passé au rouge au cours des dernières années. L'Arkansas appuie le candidat républicain à la présidence à chaque élection depuis 1980, à l'exception des années où Bill Clinton était candidat.

--

21h01

Donald Trump l'emporte au Kansas, dans le Dakota du Nord et du Sud, au Texas et au Wyoming. Hillary Clinton gagne à New York.

Donald Trump gagne également deux des trois districts du Nebraska, pour un total de quatre grands électeurs. Les résultats sont encore trop serrés dans le troisième district.

M. Trump obtient ainsi les 38 grands électeurs du Texas, le deuxième plus grand prix sur la carte. Il en gagne aussi six du Kansas et trois chacun pour le Wyoming, le Dakota du Nord et le Dakota du Sud.

Mme Clinton met la main sur les 20 grands électeurs de l'Illinois et les 29 de New York.

Le candidat républicain compte maintenant 123 grands électeurs, contre 97 pour la démocrate.

--

21h00

Hillary Clinton remporte l'État de l'Illinois et ses 20 grands électeurs, portant son total à 68.

--

20h52

Le républicain Donald Trump a été donné gagnant au Mississippi. Avec l'ajout des six grands électeurs de cet État, M. Trump porte son total à 66.

Le Mississippi a voté pour les républicains lors de chaque élection présidentielle depuis 1972, à l'exception du démocrate Jimmy Carter en 1976.

--

20h41

La démocrate Hillary Clinton gagne le Rhode Island, ce qui lui donne quatre autres grands électeurs.

Ce gain porte son total de grands électeurs à 48, contre 60 pour Donald Trump. Le vainqueur de la présidentielle aura réussi à obtenir au moins 270 grands électeurs.

Le Rhode Island n'a voté pour un président républicain qu'à quatre occasions depuis 1928.

En 2012, le président Barack Obama avait défait le républicain Mitt Romney dans cet État par environ 27 pour cent des votes.

--

20h30

Les électeurs de la Floride ont appuyé un amendement constitutionnel d'État visant à légaliser la marijuana thérapeutique, ce qui élargira l'accès au cannabis au-delà de ce qui était permis depuis que l'État a approuvé une utilisation limitée du produit à des fins médicales, il y a deux ans.

--

20h28

Donald Trump est déclaré vainqueur en Alabama après que le sénateur Jeff Sessions eut appuyé le candidat milliardaire. L'État compte neuf grands électeurs.

M. Trump compte donc 60 grands électeurs, contre 44 pour Hillary Clinton.

Un total de 270 grands électeurs est nécessaire pour être élu président.

Ces résultats s'inscrivent dans la tendance de l'État, qui vote républicain à chaque élection présidentielle depuis 1980.

--

20h16

Donald Trump gagne le Tennessee et ses 11 grands électeurs.

Il s'agissait d'une cinquième élection présidentielle consécutive lors de laquelle l'État a opté pour le candidat républicain.

--

20h09

Donald Trump a mis la main sur la Caroline du Sud.

Le candidat républicain a obtenu les neuf grands électeurs de l'État, pour un total de 40. Ce résultat était attendu, l'État étant favorable aux républicains depuis longtemps.

--

20h08

Le sénateur de la Floride, Marco Rubio, ancien candidat à l'investiture républicaine, est réélu.

---

20h00

Hillary Clinton l'emporte au Delaware, au Maryland, dans le Massachusetts, au New Jersey et dans le District de Columbia, alors que Donald Trump gagne l'Oklahoma.

La démocrate gagne ainsi les 11 grands électeurs du Massachusetts, les 10 du Maryland, les 14 du New Jersey, les trois du Delaware et les trois de la capitale américaine, pour un total de 44. Les sept grands électeurs gagnés par Donald Trump en Oklahoma portent son total à 31.

Ces résultats ne sont pas étonnants. Le Massachusetts et le District de Columbia sont deux des châteaux forts les plus sûrs des démocrates.

La dernière fois que l'Oklahoma est allé à un démocrate remonte à 1964, lorsque Lyndon Johnson a gagné. Au Maryland, le dernier candidat présidentiel républicain a été élu en 1988.

Le New Jersey est un État démocrate depuis 20 ans. Son gouverneur, Chris Christie, est un allié de Donald Trump, mais son taux d'approbation est bas, selon les sondages.

--

19h30

Donald Trump l'emporte en Virginie occidentale et ajoute cinq grands électeurs aux 19 qu'il avait déjà récoltés.

L'État était l'un de ceux qui avaient appuyé le plus fortement le milliardaire pendant les primaires républicaines. M. Trump y est populaire grâce à sa promesse de raviver l'industrie du charbon et de créer des emplois. Hillary Clinton y est mal perçue en raison de ses commentaires considérés comme étant des affronts à l'industrie. Pour cette raison, plusieurs démocrates qui tentaient de se faire élire au congrès ou pour d'autres postes locaux ont pris leurs distances de Mme Clinton et ont refusé de l'appuyer.

La Virginie occidentale a voté pour des candidats républicains à la présidentielle lors de chacune des quatre dernières courses.

Un total de 270 grands électeurs sont nécessaires pour l'emporter.

--

19h00

Le républicain Donald Trump l'emporte dans l'Indiana et le Kentucky, tandis que la démocrate Hillary Clinton est déclarée gagnante dans le Vermont.

M. Trump a ainsi obtenu les huit grands électeurs du Kentucky et les 11 de l'Indiana. En l'emportant au Vermont, Mme Clinton obtient trois grands électeurs. Ces trois États ont été les premiers à déclarer leur gagnant, mardi.

Ces victoires étaient attendues.

Le Vermont a voté démocrate lors de chacune des élections depuis 1988, tandis que le Kentucky vote républicain depuis 2000.

L'Indiana est généralement un château fort républicain, mais il a opté pour Barack Obama en 2008. Les républicains ont repris l'État en 2012, et le colistier de Donald Trump, Mike Pence, en est le gouverneur.

Le candidat gagnant aura besoin de 270 grands électeurs.

--

18h35

Une majorité d'Américains ayant déjà voté ne sont pas d'accord avec le candidat républicain Donald Trump au sujet de deux de ses principales propositions liées à l'immigration.

Selon les résultats préliminaires d'un sondage mené à la sortie des bureaux de scrutin par la firme Edison Research pour le compte de l'Associated Press et de réseaux de télévision, seuls quatre électeurs sur dix ont dit appuyer la construction d'un mur à la frontière séparant les États-Unis du Mexique. Une majorité est opposée à l'idée.

Environ sept répondants sur dix ont dit qu'ils préféraient que les travailleurs étrangers illégaux aux États-Unis aient une façon de légaliser leur situation, plutôt que de les obliger à retourner dans leur pays. Le quart des électeurs interrogés, environ, appuient la déportation des immigrants illégaux.

Donald Trump a réussi à devenir le candidat républicain, plus tôt cette année, en partie grâce à sa promesse de construire un mur frontalier et de déporter des millions de résidants illégaux.

--

18h05

Les invités commencent à arriver à la soirée électorale organisée par Donald Trump à Manhattan.

Le candidat républicain tient son événement dans la salle de bal d'un hôtel Hilton, où une scène a été décorée de dizaines de drapeaux américains.

L'équipe de Donald Trump a également exposé derrière des vitrines différents articles promotionnels vendus pendant la campagne, notamment la célèbre casquette portant le slogan «Make America Great Again».

--

17h37

Au moins 2000 personnes attendaient déjà à l'extérieur du palais des congrès où Hillary Clinton tiendra sa soirée électorale, à New York.

La majorité des gens étaient assis par terre, et une poignée de femmes portaient pantalon et tailleur, en l'honneur de Mme Clinton.

--

17h35

Un porte-parole a indiqué que l'ancien président George W. Bush n'a voté ni pour le républicain Donald Trump ni pour la démocrate Hillary Clinton.

Freddy Ford a a précisé que le plus récent président républicain n'avait voté pour aucun candidat à la présidence, mais avait choisi les candidats républicains pour les autres postes inscrits sur le bulletin de vote.

Cette nouvelle n'est pas vraiment une surprise. La famille Bush inclut les deux plus récents présidents républicains, mais ni l'un ni l'autre n'ont appuyé l'homme d'affaires milliardaire qui a remporté l'investiture du parti. L'ancien gouverneur de la Floride, Jeb Bush, a déjà été considéré comme le favori pour devenir candidat républicain, jusqu'à l'arrivée dans la course de M. Trump, qui a critiqué à de nombreuses reprises son manque d'énergie.

--

17h10

Moins de la moitié des électeurs ayant voté, mardi, affirment avoir fait leur choix parce qu'ils préféraient fortement l'un des deux candidats, selon les résultats préliminaires d'un sondage effectué à la sortie des bureaux de scrutin par la firme Edison Research, pour le compte de l'Associated Press et de réseaux de télévision.

Ces premiers sondages d'électeurs indiquent que le républicain Donald Trump et la démocrate Hillary Clinton sont tous les deux perçus de manière défavorable par une majorité de l'électorat. Une majorité des électeurs ont par ailleurs affirmé qu'ils n'avaient confiance en aucun des deux principaux candidats.

Le tiers des électeurs ont admis avoir des réserves au sujet de leur candidat de choix. Le quart des électeurs ont indiqué avoir voté principalement pour bloquer un autre candidat.

En 2012, les électeurs étaient plus optimistes au sujet de leur choix, alors que deux répondants sur trois avaient déclaré appuyer fortement leur candidat.

--

16h50

Les autorités ont renforcé la sécurité entourant Donald Trump en cette journée d'élection, en stationnant des camions à benne remplis de sable devant la Trump Tower, sur la cinquième avenue. La police a précisé mardi que des précautions similaires avaient été prises à d'autres endroits à Manhattan, où M. Trump et Hillary Clinton prévoient passer la soirée.

Les autorités ont expliqué que les camions lourds pouvaient empêcher une tentative d'attaque à la voiture piégée. Elles ont cependant assuré qu'aucune menace terroriste n'avait été confirmée.

La police de New York avait déjà annoncé qu'elle déploierait plus de 5000 agents pour garder la paix le soir de l'élection. Ce déploiement inclut des hélicoptères, des détecteurs de radiation et des chiens renifleurs d'explosifs

--

16h40

Une juge du Nevada a rejeté une demande de la campagne de Donald Trump de conserver les bulletins de vote et autre matériel électoral, en lien avec de présumées irrégularités lors du vote par anticipation.

La juge Gloria Sturman, du comté de Clark, a déclaré mardi qu'en inscrivant les noms des travailleurs aux urnes dans les documents de la cour, ceux-ci pouvaient être exposés à l'«attention du public, être ridiculisés ou harcelés».

Elle a ajouté que le secrétaire d'État du Nevada était responsable d'enquêter sur la plainte.

La campagne de Donald Trump affirme qu'il était illégal de permettre aux électeurs de voter après la fin du vote par anticipation, mais le comté répond qu'il ne faisait qu'accommoder les gens qui étaient déjà en ligne.

--

8h50

Une militante montréalaise des Femen a été arrêtée mardi matin dans le bureau de vote de Manhattan du candidat républicain Donald Trump, après avoir scandé des slogans anti-Trump la poitrine dénudée.

Neda Topaloski, âgée de 30 ans, était accompagnée d'une autre militante Femen, Tiffany Robson, 28 ans, de Seattle.

Vers 8h50, au 233 Est de la 56e rue à Manhattan, deux femmes ont été appréhendées pour avoir crié leur haine envers Donald Trump, après avoir enlevé leur chandail, ont indiqué des sources policières à La Presse canadienne.

Les deux femmes ont rapidement été maîtrisées et conduites dans un poste de police où elles ont reçu une sommation à comparaître à la cour criminelle de Manhattan à une date ultérieure. Elles ont ensuite été remises en liberté, ont ajouté les sources policières.

Partager

À lire aussi

  • Jean-François Cliche | La leçon Trump

    Jean-Francois Cliche

    La leçon Trump

    ÉDITORIAL / Ainsi donc, «le Donald» a gagné. Il faut espérer que son entourage et la fonction publique américaine sauront le conseiller, se faire... »

  • Gilbert Lavoie | <em>De Ronald à Donald</em>

    Gilbert Lavoie

    De Ronald à Donald

    CHRONIQUE / Ça se passait en 1981. Accoudé au bar de l'hôtel, je discutais de politique internationale avec un haut fonctionnaire des Affaires... »

  • «Une victoire du populisme»

    Élections américaines

    «Une victoire du populisme»

    Aucun des experts consultés par Le Soleil, mardi soir, n'avait vu venir une aussi bonne performance de Donald Trump, qui, au moment d'écrire... »

  • Nos voisins ont appuyé Hillary

    Élections américaines

    Nos voisins ont appuyé Hillary

    Même si les Américains ont élu Donald Trump comme 45e président, trois des quatre États frontaliers du Québec ont plutôt donné leur appui à Hillary... »

  • Jean-Simon Gagné | <em>Le lendemain de la veille</em>

    Jean-Simon Gagné

    Le lendemain de la veille

    CHRONIQUE / Les Américains se réveillent aujourd'hui avec une gueule de bois de catégorie mondiale. Le genre de mal de bloc qu'aucune pilule ne peut... »

  • Des émotions fortes sur Grande Allée

    Élections américaines

    Des émotions fortes sur Grande Allée

    L'assemblée majoritairement pro-Clinton qui a pris d'assaut le bar L'Inox, mardi soir, sur Grande Allée, a vécu une soirée électorale éprouvante.... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer