Trump acceptera le résultat de l'élection... s'il gagne

À sa première apparition publique depuis le débat... (AP, Evan Vucci)

Agrandir

À sa première apparition publique depuis le débat de mercredi, Donald Trump a expliqué qu'il voulait protéger son droit d'entamer des poursuites en justice «dans l'éventualité de résultats douteux» à l'issue du scrutin présidentiel.

AP, Evan Vucci

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michael Mathes
Agence France-Presse
Delaware, Ohio

Donald Trump a déclaré jeudi qu'il était prêt à accepter le verdict des urnes le 8 novembre s'il était «clair», dans son match contre la démocrate Hillary Clinton, après avoir déclaré la veille qu'il souhaitait entretenir le «suspense» par crainte de fraudes.

«Je verrai à ce moment-là», avait répondu Donald Trump mercredi, interrogé lors du troisième débat présidentiel pour savoir s'il accepterait le résultat de l'élection présidentielle, quel qu'il soit.

Cette position risquait d'ébranler la confiance dans le processus démocratique américain et avait provoqué une polémique jusque dans son camp.

Jeudi, en réunion à Delaware dans l'Ohio, le candidat républicain a commencé par dire qu'il accepterait «totalement les résultats de cette grande et historique élection présidentielle si je gagne».

Puis il a ajouté: «J'accepterai un résultat clair de l'élection, mais je me réserve le droit de contester et de lancer une procédure de justice en cas de résultat douteux».

«Je me conformerai toujours aux règles et traditions suivies par tous les candidats qui m'ont précédé. Conclusion, nous allons gagner», a aussi déclaré Donald Trump, adoptant un ton plus conciliant.

Son équipe de campagne avait tenté peu auparavant d'expliciter ses propos. «Je suppose que Trump a voulu dire qu'il devait regarder (les résultats) pour voir s'il y a eu des fraudes» avant de se prononcer, a dit sa directrice de campagne Kellyanne Conway sur MSNBC.

Le président du parti républicain Reince Priebus avait assuré que le milliardaire allait «accepter les résultats de l'élection (...) à moins de fraudes massives».

Le colistier de Hillary Clinton, Tim Kaine, a qualifié jeudi sur CNN les propos de Trump «d'abomination», rappelant que «le transfert pacifique du pouvoir est un pilier de la démocratie de notre pays».

Mme Clinton, dont la cote dans les sondages est au plus haut depuis son investiture en juillet, devait rester discrète jeudi, envoyant au front sa carte maîtresse, le couple Obama.

«Personne n'est aussi prête à devenir présidente» qu'Hillary Clinton, s'est exclamé jeudi sur Twitter le président sortant, Barack Obama, qui va faire campagne pour elle jeudi en Floride. Il avait enjoint Donald Trump mardi à cesser de «pleurnicher».

«Le brouillard se lève»

Michelle Obama, populaire porte-voix d'Hillary Clinton, qui s'était fait remarquer par un discours sans ambages dans le New Hampshire où elle avait dénoncé l'attitude «effrayante» de Trump à l'égard des femmes, ira dans l'Arizona.

Cet État traditionnellement conservateur suscite soudain l'intérêt des démocrates, qui se prêtent à rêver de l'emporter.

L'écart entre les deux candidats se creuse en faveur de Hillary Clinton, qui recueille plus de 45% des intentions de voix contre 39% pour Donald Trump et 6,5% pour le libertarien Gary Johnson.

«Le brouillard se lève», estimait jeudi Larry Sabato, politologue de l'Université de Virginie. «Hillary Clinton est en position de force dans la course pour devenir le 45e président des États-Unis».

La polémique créée par Donald Trump a éclipsé le reste du débat. Le candidat républicain s'y est montré plus méthodique et visiblement mieux préparé, multipliant les appels du pied à la base conservatrice sur des sujets comme l'avortement et l'immigration, attaquant sans relâche la démocrate sur les affaires qui la poursuivent.

Reste à savoir quelles conséquences auront les propos du candidat sur les élections législatives, qui se dérouleront le même jour que la présidentielle.

Karena Virginia... (AP, Richard Drew) - image 2.0

Agrandir

Karena Virginia

AP, Richard Drew

Une autre femme dénonce Trump

Une femme a affirmé publiquement jeudi que Donald Trump aurait eu envers elle des gestes et des propos déplacés en 1998, des accusations qui s'ajoutent à celles portées par plusieurs autres femmes depuis une dizaine de jours.

Karena Virginia, professeur de yoga âgée de 45 ans et originaire de la région de New York, a raconté, lors d'une conférence de presse, avoir croisé l'homme d'affaires lors du tournoi de tennis de l'US Open, en 1998.

Selon elle, Trump l'aurait désignée aux hommes qui l'accompagnait en disant: «Hé, regardez celle-là. On ne l'a jamais vue. Regardez ces jambes.»

Il parlait d'elle «comme un objet plutôt qu'une personne», a-t-elle expliqué lors de la conférence, en lisant une déclaration préparée à l'avance.

Le milliardaire aurait abordé la jeune femme, qui avait alors 27 ans, lui prenant le bras et lui touchant la poitrine, selon elle.

Après l'incident, elle a expliqué avoir ressenti de la «honte».

«Durant plusieurs années, j'hésitais toujours sur ce que je devais porter pour ne pas attirer involontairement l'attention», a-t-elle dit.

Selon son avocate, la spécialiste des affaires de harcèlement et d'agression sexuelles, Gloria Allred, Karena Virginia n'a pas l'intention d'attaquer Donald Trump en justice.

Le Washington Post a rendu public, le 7 octobre, un enregistrement sonore datant de 2005, sur lequel Donald Trump se vante de toutes les audaces avec les femmes, sans leur consentement.

La révélation de ce document a incité neuf femmes a accuser publiquement le candidat républicain de comportements déplacés envers elles, certains constitutifs, si corroborés, d'une agression sexuelle.

Karena Virginia est la 10e femme à mettre en cause le magnat de l'immobilier. AFP

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer