Différend entre Labeaume et la FIS: le COC confiant pour le Canada

Le président du CIO, Thomas Bach... (AP, Photo Jean-Christophe Bott)

Agrandir

Le président du CIO, Thomas Bach

AP, Photo Jean-Christophe Bott

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Des JO à Québec ?

Sports

Des JO à Québec ?

Le maire de Québec jure qu'il n'est pas en mode olympique. N'empêche, il a visité le Comité international olympique... Alors, il y aura des JO à Québec ? »

(Québec) La récente prise de bec entre le maire de Québec, Régis Labeaume, et le président de la Fédération internationale de ski (FIS), Gian Franco Kasper, ne nuira pas à une éventuelle candidature du Canada pour les Jeux olympiques, estime le Comité olympique canadien (COC).

«Le COC entretient d'excellentes relations avec les fédérations sportives internationales», a indiqué par courriel leur porte-parole, Ricky Landry. «Nous sommes confiants qu'une éventuelle candidature canadienne recevrait un appui solide si jamais nous décidons d'en présenter une», poursuit-il.

Actuellement, le COC tâte le pouls des villes canadiennes de plus de 750 000 habitants afin de connaître leur intérêt pour une potentielle candidature pour les JO d'hiver 2026 ou d'été 2028.

Jeudi dernier, Régis Labeaume a lancé des allégations de conflit d'intérêts en livrant le «fruit de sa réflexion» sur une potentielle candidature olympique après un séjour à Lausanne en Suisse. Il y avait notamment rencontré le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach.

Le maire de Québec a justifié sa décision de couper court aux démarches par le fait que deux membres du CIO, M. Kasper et René Fasel, président de la Fédération internationale de hockey, se retrouvent sur la «task force» d'une candidature de la Suisse, aussi pour les Jeux d'hiver de 2026.

M. Labeaume y perçoit une partialité qui mine la concurrence. Ces affirmations ont fait bondir M. Kasper.

«C'est complètement idiot. C'est inacceptable que je sois [présenté] comme la raison, l'excuse pour sortir de la candidature», a-t-il dit à Radio-Canada en défendant son intégrité.

En réplique dimanche, le maire de Québec a persisté et signé, allant jusqu'à défier ouvertement le président de la FIS si jamais la capitale en venait à souffrir de cet épisode.

«Il n'est pas propriétaire du sport. Je lui annonce ceci : si on a des problèmes à avoir les compétitions sportives qu'on a habituellement, je lui promets un débat international, a lancé M. Labeaume. Je sais à qui parler et je ne lui conseille pas de faire ça.»

Selon M. Landry, la réputation du Canada ne sera pas entachée par ce différend. «Nous bénéficions d'une solide réputation dans l'organisation des plus grands rendez-vous sportifs. Le Canada est une puissance en sports d'hiver et un partenaire fiable dans le sport mondial. Nous l'avons prouvé à maintes reprises dans les dernières années notamment aux Jeux de Vancouver en 2010, aux Jeux panaméricains à Toronto en 2015 et à la Coupe du monde féminine de la FIFA», affirme-t-il.

Le CIO «prend note»

Du côté du Comité international olympique, on souligne avoir «pris note» de la décision de M. Labeaume de laisser tomber toute idée de candidature pour les Jeux de 2026. Mais ne comptez pas sur l'organisation pour commenter les allégations de conflit d'intérêts lancées par le maire à l'endroit de deux membres suisses du CIO.

«Le CIO a pris note de la décision de la Ville de Québec», a indiqué par courriel Emmanuelle Moreau de la relation des communications du CIO.

Ce message extrêmement laconique faisait suite aux questions du Soleil qui demandait si le CIO souhaitait commenter la teneur des propos du maire de Québec.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer