Faire la fête au bout du défilé, peut-être l'an prochain

Évoquant la parade du Mardi Gras à La... (Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Évoquant la parade du Mardi Gras à La Nouvelle-Orléans, qui finit au Superdome, Ghislain Turcotte aimerait que les spectateurs accompagnent le défilé jusqu'au Centre Vidéotron, où se tiendrait une grande fête avec DJ et plancher de danse.

Photothèque Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Carnaval de Québec

Actualité

Carnaval de Québec

Bonhomme invite la population à s'amuser, du 30 janvier au 15 février 2015. »

(Québec) Un défilé qui prend fin au Centre Vidéotron. Des gens déguisés qui suivent la parade à pied. Un DJ et un plancher de danse à l'arrivée. Voilà ce que vise le concepteur du défilé du Carnaval Ghislain Turcotte d'ici les prochaines années.

«C'est plate qu'à la fin du défilé les chars s'en aillent. On devrait se servir des chars comme décor. On arrive à notre destination, on stationne les chars, on projette des images, on met un DJ. Ça serait flamboyant!» 

«Il faut que les gens embarquent dans le défilé et qu'ils aient un point de rendez-vous, une destination», affirme M. Turcotte. 

Selon lui, la population commence à se reconnaître dans le nouveau volet nordique du défilé, qui comprend notamment les loups et les cerfs géants. «Les loups étaient attendus cette année. On n'avait pas besoin d'encourager les gens à hurler, ils le faisaient déjà.»

D'abord, souligne-t-il, le défilé devait créer un engouement pour que les gens se l'approprient. Sur le terrain, il semble que le message ait été bien compris, Mécanicien et conducteur de chars allégoriques depuis 37 ans, Homer Thibault souligne qu'il s'agit de l'une des meilleures années. «Il n'y avait pas de creux [dans Charlesbourg], les gens fêtaient, criaient, tapaient des mains...» 

Se maquiller, se déguiser

Pour les prochains défilés, Ghislain Turcotte invite la population à participer encore davantage, en se maquillant et en se déguisant avec des panaches et des masques de loups. 

Ainsi déguisés, les spectateurs du défilé pourront plus tard devenir participants et s'intégrer à la parade. Une idée qui avait pris forme en 2014, pour le défilé de la Haute-ville, mais qui ne s'était pas répétée par la suite. «Ça devient compliqué de faire embarquer les gens comme ça. Il faut qu'ils restent à l'arrière», commente Homer Thibault, qui se souvient de son expérience d'il y a deux ans. Selon le concepteur du défilé, «il faut mieux le faire, de manière à contrôler mieux les réactions du public».

Il envoie ainsi un message à l'organisation. Il est trop tard pour l'édition 2016, précise-t-il, mais il perçoit une ouverture pour l'année prochaine. «S'ils pensent que c'est une bonne idée, je serais ravi.»

Un défilé qui prend fin au Centre Vidéotron. Des gens... (Infographie Le Soleil) - image 2.0

Agrandir

Infographie Le Soleil

L'idée de faire culminer le défilé vers un lieu public n'est pas nouvelle. «Il y a une année où on a fini le défilé à l'hippodrome. On avait entré les chars à l'intérieur. Des gens attendaient dans les estrades», raconte Homer Thibault. 

Autrefois, vers la fin du XIXe siècle et au début du XXe, des gens déguisés se réunissaient au Quebec Skating Rink pour les fêtes du Mardi gras, sur lesquelles se base le Carnaval de Québec. «Aujourd'hui, les gens sont invités à voir la parade. Avant, ils étaient invités à faire la parade», affirme l'historien Louis-Pascal Rousseau, qui ajoute que si la mascarade n'est plus au coeur du Carnaval, on la retrouve ailleurs pour les fêtes du Mardi gras.

Interrogé par Le Soleil, Ghislain Turcotte a d'ailleurs évoqué la parade du Mardi gras à La Nouvelle-Orléans qui se termine par une grande fête au Superdome. 

Pour le moment, ce samedi, la fête restera derrière la clôture. Ceux qui ont déjà assisté à la parade dans Charlesbourg n'auront pas beaucoup de surprises, si ce n'est que des différences dans l'éclairage qui devrait conférer aux cerfs un aspect bien différent, promet le concepteur du défilé. 

Cependant, l'ambiance promet d'être bien différente. «Dans la Haute-Ville, il y a toujours un aspect festif un peu plus fort. On se sent plus intime, on est pris entre les édifices», explique M. Turcotte.

Le défilé débutera vers 19h au coin Joffre et René-Lévesque et prendra fin devant le Centre des congrès après un passage sur Grande Allée. Comme les températures s'annoncent plus froides, les carnavaleux sont invités à suivre en direct le défilé avec l'application Ondago, qui permettra de savoir avec certitude l'heure de passage des chars allégoriques.

Une couronnement pour la Revengeance des duchesses

Pas de défilé cette année du côté de la Revengeance des Duchesses. «Ce n'était pas la formule la plus gagnante, et comme on n'a pas de budget, on y a renoncé», commente Maude Gagnon, présidente du conseil d'administration de Diadème, qui chapeaute la Revengeance.

Mais alors que l'organisation renonce à une tradition, elle en crée une nouvelle. Le couronnement aura lieu dans le duché de la reine de la dernière édition.

Cette année, l'activité se déroulera au Bal du Lézard, dès 17h aujourd'hui. La gagnante, ou le gagnant, sera déterminée par un tirage au sort.

La duchesse Roselyne Chevrette a, quant à elle, eu droit à un honneur bien différent, mercredi, alors que François Blais, député de Charlesbourg et ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, lui a rendu un hommage bien senti à l'Assemblée nationale. «Mme Chevrette est un exemple. Vivant elle-même avec la trisomie 21, elle est non seulement une Charlesbourgeoise engagée et active, mais également une grande communicatrice», a-t-il souligné. «C'est un message d'espoir qu'elle livre au quotidien.»

Roselyne Chevrette a récemment déposé un mémoire à l'Assemblée nationale pour l'intégration au travail des personnes vivant avec une déficience intellectuelle.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer