Sculpter la neige de chez soi

Les sculpteurs ont dû retirer une importante couche... (Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Les sculpteurs ont dû retirer une importante couche de glace avant de commencer leur travail.

Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Carnaval de Québec

Actualité

Carnaval de Québec

Bonhomme invite la population à s'amuser, du 30 janvier au 15 février 2015. »

(Québec) Les sculpteurs s'affairaient à grands coups de pelle jeudi matin pour enlever la couche de glace qui recouvrait leur oeuvres. Mais une fois cette étape passée, certains ont eu la surprise d'y retrouver la même neige que celle de leur pays natal.

Les équipes ont débuté le travail hier.... (Le Soleil, Erick Labbe) - image 1.0

Agrandir

Les équipes ont débuté le travail hier.

Le Soleil, Erick Labbe

Une mauvaise nouvelle pour l'équipe de France 1 qui s'était préparée à une «neige québécoise» au grain plus fin. Les contours de leur sculpture gondolaient sous la chaleur. «Ça nous gêne énormément», admet le capitaine de l'équipe Pascal Veuillet.

Sur le site des Plaines, le constat était généralisé, ce n'était pas une journée pour le travail de précision. Les équipes se sont donc consacrées à enlever le maximum de neige. À la fermeture du site le soir, les formes se précisaient, mais restaient grossières.

Malgré tout, l'équipe féminine de l'Argentine est demeurée optimiste. Après deux journées difficiles, Caludia Graciela Di Cola, capitaine de l'équipe, se sentait en terrain connu. La neige «ressemble beaucoup» à celle du concours annuel de sculptures sur neige à Ushuaia. «C'était facile à manipuler», dit-elle.

Mais leur travail n'est pas terminé. De surcroît, l'équipe féminine a aussi dû redoubler d'effort pour financer leur participation, dont le coût total s'élève à 60 000 pesos argentins (environ 5 845 CAN $).

En l'absence de commanditaire, tous les moyens sont bons pour aider à payer le prêt qu'elles ont dû encourir. L'équipe comptait notamment vendre le modèle d'argile représentant leur oeuvre à l'encan pour défrayer une partie des coûts.

Deux équipes représentaient l'Argentine cette année: l'une masculine et l'autre féminine. Sur le terrain, pas de guerre des sexes, rassure Caludia Graciela Di Cola qui reconnait toutefois que leurs adversaires ont une longueur d'avance.

Les visiteurs pourront voir les artistes à l'oeuvre pendant encore deux jours. Samedi, le vote du public débutera dès 19h.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer