Couronnement de la reine: de l'ambiance, peu de foule

La nouvelle reine du Carnaval, Amélie Godin-Gosselin... (Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

La nouvelle reine du Carnaval, Amélie Godin-Gosselin

Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Carnaval de Québec

Actualité

Carnaval de Québec

Bonhomme invite la population à s'amuser, du 30 janvier au 15 février 2015. »

(Québec) L'ambiance était au rendez-vous jeudi soir, mais la Symphonie hivernale n'aura pas eu l'effet d'entraînement espéré pour gonfler la foule rassemblée sur la place publique près du Centre Vidéotron pour le couronnement de la reine Amélie Godin-Gosselin.

Quelques centaines de personnes s'étaient massées sur la future place Jean-Béliveau. Tassé à l'avant-scène, le public pouvait bouger à son aise quelques mètres derrière.

Les enfants étaient nombreux. Les gens interrogés s'étaient, pour la majorité, déplacés uniquement pour le couronnement. Près de la scène, une autre foule se dirigeait au Centre Vidéotron, pour la Symphonie hivernale. Deux publics presque distincts pour les deux événements du Carnaval.

«On avait confiance que les gens qui se présentaient au Centre Vidéotron devenaient une population pour nous au couronnement. Il y a peut-être des petits détails [à réviser], on va raffiner tout ça», a commenté Mario Bédard, membre du conseil d'administration du Carnaval et fondateur de J'ai ma place.

«Lorsqu'on regarde les couronnements des deux dernières années, il y avait environ 300-400 personnes», rappelle Alain April, président du conseil d'administration du Carnaval, qui s'est réjoui de l'achalandage. Il évalue la foule entre 700 et 800 personnes, ce qui est apparu plus imposant que ce qu'a constaté Le Soleil. Selon lui, la place Jean-Béliveau permettrait, à long terme, d'accueillir un très grand nombre de personnes.

Déménager le couronnement près du Centre Vidéotron s'est-il révélé un pari réussi? Dans la foule, les avis divergeaient sur le meilleur endroit pour couronner la reine. Alors que les uns se réjouissaient des places de stationnement, les autres regrettaient l'atmosphère près du Palais de Bonhomme.

Les quelques gouttes de pluie ont cédé la place aux flocons. La météo était très clémente près du Centre Vidéotron.

À proximité de la scène, le public encourageait leur duchesse avec une grande énergie. La nouvelle reine, Amélie Godin-Gosselin, du duché de Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge, avait déjà conquis la foule, même avant son couronnement.

Les résultats du tirage étaient serrés, le suspense entier. Trois duchesses, avec celles de Charlesbourg et de La Cité-Limoilou, étaient à une capsule de l'emporter.

Pourtant, la nouvelle reine partait avec une longueur d'avance, avec 80 capsules, contrairement à environ 60 pour ses congénères. Le travail acharné de la duchesse de Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge a payé. Enseignante de métier, Amélie Godin-Gosselin a vendu près de 11000 bougies avec l'aide de sa communauté.

«C'est un rôle que je prends vraiment à coeur. Je ne me serais pas donné autant dans la vente de bougies sinon», a exprimé avec beaucoup d'émotion la nouvelle reine, qui espère en riant que la royauté lui conférera plus d'autorité en classe.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer