Disparition annoncée du concours de sculpture sur neige du Carnaval

Le vainqueur des éditions 2004 et 2005, José... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le vainqueur des éditions 2004 et 2005, José Luis Torres, croit que le concours de  sculpture est la vitrine du Carnaval de Québec à l'international.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Carnaval de Québec

Actualité

Carnaval de Québec

Bonhomme invite la population à s'amuser, du 30 janvier au 15 février 2015. »

(Québec) À moins d'un revirement de situation majeur, le Carnaval de Québec délaissera cette année les volets international et national de son concours de sculpture sur neige par manque de ressources financières. Une situation qui désole le réputé sculpteur d'origine argentine et double gagnant du concours, José Luis Torres.

L'organisation du Carnaval a fait cette triste annonce dans une lettre envoyée mardi aux équipes qui avaient manifesté le désir de participer à l'édition 2015 du prestigieux concours de sculpture sur neige ayant vu le jour en 1973.

Joint par Le Soleil mardi soir, le responsable des communications du Carnaval, Patrick Lemaire, a reconnu que son organisation avait avisé les équipes de «l'hypothèse sérieuse» d'annuler la compétition, tout en précisant que la décision officielle sera prise par le conseil d'administration le 10 décembre.

Volet québécois de retour

«Ce n'est pas la fin à tout jamais. Il faut comprendre que l'on a tout essayé pour le mettre en branle, mais l'argent est le nerf de la guerre», explique-t-il, avant de rappeler qu'il reste encore quelques jours pour trouver une solution miracle afin de sauver le concours. «Ce n'est pas fini tant que ce n'est pas fini.»

Le volet québécois du concours de sculpture devrait être de retour, précise-t-il.

Vainqueur des éditions 2004 et 2005 de l'International de sculpture sur neige du Carnaval, José Luis Torres était sous le choc mardi soir, quand Le Soleil l'a appelé pour lui apprendre la nouvelle. «C'est assez triste. C'est une icône dans le monde de la sculpture sur neige et sur glace et c'est une des plus vieilles compétitions. C'est la vitrine du Carnaval à l'international.»

Le sculpteur est bien placé pour en témoigner. Débarqué à Québec au début des années 2000 pour représenter son pays d'origine à l'International de sculpture sur neige, l'Argentin est tombé sous le charme de la province, pour finalement s'installer définitivement en Chaudière-Appalaches quelques années plus tard.

«Les artistes locaux profitent beaucoup du concours de sculpture pour discuter et échanger avec des artistes internationaux dans un processus de création», souligne-t-il. «C'est une opportunité très riche pour les artistes comme pour le public.»

«On se demande ce qui peut justifier que l'on délaisse ce pilier du Carnaval», se désole-t-il.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer