Fabrication des effigies en Chine: menace d'appel au boycottage du Carnaval

L'effigie du Carnaval de Québec 2015...

Agrandir

L'effigie du Carnaval de Québec 2015

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Carnaval de Québec

Actualité

Carnaval de Québec

Bonhomme invite la population à s'amuser, du 30 janvier au 15 février 2015. »

(Québec) Le président de la Fédération canadienne des coopératives de travail, Alain Bridault, menace le Carnaval de Québec d'appeler tous ses membres à boycotter la fête d'hiver s'il ne revient pas sur sa décision de fabriquer son effigie en Chine plutôt que dans la province.

Cette semaine, Le Soleil révélait que le Carnaval de Québec avait accordé le contrat pour les 130 000 effigies à Distribution Teknolight plutôt qu'à Promo Plastik à Saint-Jean-Port-Joli. La coopérative de travail et sa prédécesseure, Plastic Gagnon, fabriquaient depuis 25 ans les Bonhomme miniatures servant de laissez-passer aux participants du Carnaval.

La présidente de Distribution Teknolight, Renée-Claude Auclair, avait expliqué avoir trouvé une entreprise chinoise sur Internet pour la production du nouveau modèle d'effigie qui s'illumine, et ce, afin de gagner du temps et d'économiser de l'argent. Cela a soulevé l'indignation de M. Bridault, qui qualifie la décision du Carnaval de travailler avec Mme Auclair d'«indécente». «Ce sont des économies de bouts de chandelle», a-t-il fulminé au téléphone vendredi.

Selon lui, Promo Plastik aurait été largement capable d'honorer le contrat, puisque la coopérative fabrique déjà les macarons du Festival d'été, qui brillent aussi dans le noir.

Selon le président de la Fédération canadienne des coopératives de travail, l'image du Carnaval, «une des fiertés à Québec», est désormais ternie. Il exhorte ses dirigeants à revenir sur leur décision, sans quoi il lancera un appel à tous les membres des coopératives du Québec, du Canada, voire du monde, à boycotter la prochaine fête. Cela inclut, précise-t-il, la présidente du Mouvement Desjardins, Monique Leroux, et le président de la Coopérative fédérée, Denis Richard. «On ne s'attaque pas impunément à une coopérative», conclut-il, précisant que le Sommet international des coopératives s'ouvre justement lundi à Québec.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer