Les États-Unis en campagne

Kenneth Bone... (AP, Rick T. Wilking)

Agrandir

Kenneth Bone

AP, Rick T. Wilking

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le meilleur et le pire de la politique américaine, cette semaine.

Le héros: Kenneth Bone

Le débat du 9 octobre a été décrit comme «l'un des plus déprimants de l'histoire». Mais l'exercice a fait un gagnant incontesté : Kenneth Bone, un participant du public qui a posé une question sur l'énergie. Avec son air débonnaire et son chandail rouge vif, Bone est devenu une célébrité instantanée. Le visage même d'une Amérique gentille et rassurante. En l'espace de quelques heures, tous les chandails rouges semblables au sien disparaissaient des magasins. Le nombre de ses abonnés sur les réseaux sociaux passait de sept à 237 000. Et M. Bone paradait sur toutes les chaînes de télévision. Hélas, au moment même où le héros se dirigeait vers une canonisation rapide, son passé est venu le hanter. On s'est mis à découvrir les messages grossiers qu'il partageait parfois sur des forums Internet. Puis M. Parfait a dû avouer qu'il avait commis une fraude d'assurance. Décidément, cette campagne salit tout ce qu'elle touche. Source: The Daily Beast

La polarisation

Qui gagnerait si le vote était réservé aux femmes?

  • Hillary Clinton: 57,5%
  • Donald Trump: 42,5%
Note: Hillary Clinton serait élue présidente en remportant 38 États sur 50.

Qui gagnerait si le vote était réservé aux hommes?

  • Donald Trump: 52,5%
  • Hillary Clinton: 47,5%
Note: Donald Trump serait élu président en remportant 35 États sur 50.

Source: fivethirtyeight.com, à partir de la moyenne obtenue par 12 maisons de sondages.

La tendance: la campagne pépère

Le meilleur et le pire de la politique... (Archives AP, Rich Pedroncelli) - image 4.0

Agrandir

Archives AP, Rich Pedroncelli

Les nouvelles n'ont jamais voyagé aussi vite. Mais Donald Trump et Hillary Clinton, eux, mènent une campagne ultrapépère. Chaque soir ou presque, les deux candidats reviennent dormir chez eux, dans la région de New York. En 2016, une journée de campagne typique consiste à prononcer un ou deux discours. Parfois, on ajoute un cocktail de financement. À la fin, on reprend l'avion pour dormir bien à la maison, bien au chaud dans ses draps.

Les vieux routiers de la politique n'en reviennent pas. Pareille campagne aurait été inconcevable, il y a quatre ans à peine. Mais plusieurs facteurs expliquent le rythme actuel. D'abord Donald Trump (70 ans) et Hillary Clinton (68 ans) forment le duo de candidats le plus âgé de l'histoire. Deuxièmement, on trouve très peu d'États chaudement disputés dans l'ouest du pays, ce qui limite les très longs déplacements. Finalement, les candidats consacrent moins de temps à donner des entrevues à gauche et à droite. Ils préfèrent diffuser en ligne des extraits de discours ou attaquer l'adversaire sur les médias sociaux. 

«Le matin, un gazouillis de Donald Trump sur Twitter peut faire les manchettes toute la journée, sans se donner le mal de remplir le réservoir de l'avion de campagne, de louer une salle ou de faire le beau sur un plateau de télévision», résume le Los Angeles Times.

Un État à surveiller: l'Utah

Non, il ne s'agit pas d'une blague. Pour la première fois depuis des lustres, le vote de l'Utah n'apparaît pas totalement prévisible. Un comble, quand on sait que le républicain Mitt Romney l'avait emporté par la marge de 48 % en 2012! Le démocrate Barack Obama n'avait même pas franchi la barre des 25 %.

Cette année, l'apparition d'un candidat indépendant vient brouiller les pistes. Evan McMullin, un ancien employé de la CIA, se présente comme un «mormon indépendant». Il offre une porte de sortie aux conservateurs qui ne veulent pas voter pour Hillary Clinton, mais qui sont excédés par les révélations sur le républicain Donald Trump.

Cette semaine, un sondage plaçait Donald Trump, Hillary Clinton et Evan McMullin quasiment à égalité. 

Source: Christian Science Monitor

La blague

«Lors du débat, un gars dans l'audience a demandé à Donald Trump et à Hillary Clinton de dire quelque chose de positif l'un sur l'autre. Aussitôt, comme par hasard, les deux candidats ont prétendu que leur micro ne fonctionnait plus.»

- Jimmy Fallon, animateur du Tonight Show, sur NBC, au lendemain du second débat entre les candidats à la présidence, 10 octobre 2016.

Le décompte: 36 heures

Billy Bush... (Archives AP) - image 8.0

Agrandir

Billy Bush

Archives AP

Temps qu'il a fallu à la chaîne de télévision NBC pour suspendre «indéfiniment» l'animateur Billy Bush après la diffusion d'un vidéo de 2005, dans lequel il faisait des blagues de mauvais goût sur les femmes, en compagnie de Donald Trump. Un châtiment qui a inspiré le commentaire suivant à l'animateur Trevor Noah : «Bienvenue dans la campagne présidentielle de 2016. Si vous êtes un animateur de télévision et que vous dites quelque chose d'offensant, vous perdez votre travail. Mais ne vous inquiétez pas. Vous pouvez encore devenir président des États-Unis.» Source: Comedy Central

Question-éclair

Chaque jour ou presque, le site d'information WikiLeaks dévoile des courriels piratés sur le serveur du directeur de la campagne Clinton, John Podesta. Parmi les affirmations suivantes, DEUX ont été attribuées à Mme Clinton, sur les courriels rendus publics. Lesquels ?

  • a) En politique, «il faut une position publique et une position privée».
  • b) Chelsea [la fille d'Hillary Clinton] est un «enfant gâté».
  • c) Le Qatar et l'Arabie Saoudite «financent» l'État islamique.
  • d) La campagne démocrate sent le «renfermé».
  • e) La candidature de Donald Trump constitue une véritable bouée de sauvetage.
Réponse à la fin

La proportion: un sur quatre

Proportion des élus républicains du Congrès qui se sont dissociés de la candidature de Donald Trump, selon une compilation du USA Today. En tout, 19 sénateurs et 57 membres de la Chambre des représentants ont largué le candidat. Pour compléter le tableau, 11 des 31 gouverneurs républicains ont quitté le navire Trump. Du jamais vu. En 2012, seulement trois élus républicains avaient refusé d'endosser la candidature de Mitt Romney.

La question

Vladimir Poutine et Hillary Clinton en 2012... (Archives AP, Mikhail Metzel) - image 13.0

Agrandir

Vladimir Poutine et Hillary Clinton en 2012

Archives AP, Mikhail Metzel

«Avec qui Madame Clinton préférerait-elle dîner? Vladimir Poutine ou Donald Trump?»

- Question humoristique posée par les journalistes qui suivent Hillary Clinton, à bord de son avion de campagne. La réponse n'a pas tardé : «Poutine». Mais par la suite, la campagne a prétendu que la réponse ne provenait pas de Mme Clinton elle-même, mais de son «entourage». Source: The New York Times

La citation

«Les candidats victorieux ne menacent pas d'emprisonner leurs opposants.»

- Ari Fleisher, ancien porte-parole de la Maison-Blanche sous George W. Bush. M. Fleisher, qui soutient Donald Trump, n'a pas aimé que ce dernier menace d'emprisonner Hillary Clinton, durant le débat du 9 octobre. Source: @AriFleisher sur Twitter

Le chiffre: 13

Nombre d'employés des entreprises de Donald Trump, sur un grand total de 22 450, qui ont donné plus de 200 $ à la campagne de leur patron. «Peut-être qu'ils aiment tellement leur grand patron qu'ils ne veulent pas le laisser partir pour la présidence des États-Unis?» ironisent les mauvaises langues. Source: Reuters

La comparaison

  • 265: nombre de réfugiés syriens accueillis à Érié, en Pennsylvanie
  • 58: nombre de réfugiés syriens accueillis à New York et à Los Angeles  Source: U.S. Department of State, cité par Harper's

Le chiffre: 24

Nombre de livres consacrés à Donald Trump qui ont été publiés au Japon depuis un an. Parmi les titres les plus populaires, signalons L'effondrement de l'Amérique et La fièvre Trump : l'anti-intellectualisme américain. Sur la page couverture d'un troisième, on aperçoit Donald Trump, caricaturé sous les traits du personnage du Joker, qui fait un geste obscène en direction du public. The Washington Post

***

Réponse : a) et c)

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer