Autopsie d'une bavure

Au lieu de recruter Éric Tétrault, qui trainait... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Au lieu de recruter Éric Tétrault, qui trainait un lourd bagage chez les libéraux du Québec et ceux d'Ottawa, pourquoi Philippe Couillard n'a-t-il pas gardé Sam Hamad?

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / Il est plus facile de constater l'erreur politique après le fait que de la prévenir. Mais ce qui est moins facile, parfois, c'est de comprendre comment on a pu commettre une erreur grossière sans voir le danger ou le piège. C'est la question qui taraude maintenant bien des libéraux au lendemain de la démission de Jean-Louis Dufresne, l'ex-directeur de cabinet de Philippe Couillard.

Petit retour en arrière : c'est le refus de réintégrer Sam Hamad au sein du cabinet qui a mené le député de Louis-Hébert à démissionner de son poste en avril dernier. Pourtant, Philippe Couillard aimait bien Hamad, qui l'avait appuyé lors de la course au leadership contre Pierre Moreau. Mais les libéraux craignaient que son retour au cabinet ne soit mal vu à cause de ses relations passées avec Marc-Yvan Côté. On cherchait alors à éloigner le gouvernement des zones d'ombre du gouvernement de Jean Charest.

C'est là que l'erreur de parcours apparait incompréhensible : au lieu d'aller chercher un nouveau nom sans tache et sans lien avec les pratiques passées, on s'est tourné vers Éric Tétrault, qui trainait justement un lourd bagage chez les libéraux du Québec et ceux d'Ottawa. Pourquoi ne pas avoir gardé Sam Hamad, tant qu'à faire?

On me raconte que l'entourage de Philippe Couillard craignait que François Legault recrute Tétrault pour former un trio économique comme l'avaient fait les libéraux avec Leitão, Daoust et Coiteux. Mais justement : Tétrault a beau avoir dirigé les communications chez ArcelorMittal et dirigé une association de manufacturiers et d'exportateurs, ça n'en faisait pas une sommité économique ou un expert du monde des affaires. Et ça n'envoyait certainement pas un signal de renouveau et de rupture avec les pratiques passées du Parti libéral, surtout après les révélations de la commission Charbonneau.

Mais il a finalement été choisi sous l'étiquette «du p'tit gars de Louis-Hébert qui rentre à la maison», même s'il habitait Longueuil et travaillait à Montréal depuis plusieurs années. Voilà l'erreur. Il aurait été tellement plus simple de conserver Sam Hamad... D'ailleurs, dans l'entourage de ce dernier, on rappelle aujourd'hui qu'il a été délaissé à cause d'un lunch avec Marc-Yvan Côté, alors que le premier ministre est allé à la pêche au saumon avec cet homme...

Défaite en vue? attendez...

Ce qui nous amène à l'avenir : la bavure dans Louis-Hébert et la démission de Jean-Louis Dufresne annoncent-elles la défaite électorale des libéraux et le départ de Philippe Couillard? C'est là où je m'arrête parce que j'ai déjà prédit le départ de Jean Charest à cause de la mauvaise humeur des libéraux après la mise en minorité de son gouvernement aux élections de 2007. Et vous voyez ce qui est arrivé? L'homme a déjoué tous les prophètes de malheur et obtenu une autre majorité en 2008.

Les critiques de Philippe Couillard disent qu'il n'a pas l'instinct politique de son prédécesseur. C'est peut-être vrai, mais l'économie roule à plein régime, les finances du Québec permettent de nouveaux investissements et le ministre Carlos Leitão prévoit des réductions d'impôts. Si les libéraux gagnent la bataille du 2 octobre dans Louis-Hébert malgré leur bavure de la dernière semaine, vous allez voir les experts tempérer leurs prédictions. À un an des élections générales, tout est possible. Mais si Louis-Hébert tombe chez François Legault, ce sera une autre histoire. La CAQ sera alors beaucoup plus séduisante dans la lutte que se livreront les partis politiques pour recruter les meilleurs candidats. Alors avant de consulter votre boule de cristal, attendez les résultats dans Louis-Hébert. Il sera toujours temps de prendre des paris.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer