L'appel à «l'union sacrée»

Le conflit du bois d'oeuvre existait avant Trump,... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le conflit du bois d'oeuvre existait avant Trump, sous la présidence du bien-aimé Barack Obama... Tout ce que Trump a fait, c'est d'ajouter une couche sur le protectionnisme du lobby américain contre la production canadienne.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

CHRONIQUE / L'histoire nous enseigne qu'il n'y a rien de tel qu'un ennemi commun pour unir les peuples derrière leur souverain. Les stratèges du Parti libéral du Québec doivent se frotter les mains de satisfaction devant la réaction de Philippe Couillard au conflit sur le bois d'oeuvre avec les États-Unis.

«Si vous pensez que vous allez nous avoir à l'usure, vous ne connaissez pas les Québécois», a déclaré le premier ministre à plusieurs reprises au cours des derniers jours, en commentaire aux tarifs supplémentaires imposés sur le bois d'oeuvre canadien. La réaction est correcte, mais on n'a pas l'habitude de voir le premier ministre sortir de son calme olympien pour tenir des propos aussi... rassembleurs.

Politiquement, c'est du bonbon, surtout quand le premier ministre réunit des représentants du monde des affaires, du secteur agricole, du milieu artistique et syndical avec des ministres de son cabinet pour parler des relations commerciales avec les États-Unis. Et qu'il leur demande de se serrer les coudes et de former une «union sacrée» pour mieux réagir à la crise du bois d'oeuvre.

L'union sacrée, c'est en temps de guerre qu'on voit ça! Mais M. Couillard a pu lancer son invitation sans se faire accuser d'opportunisme politique. En fait, les participants à cette rencontre en sont sortis visiblement très satisfaits. Je vous l'avais dit, il n'y a rien de tel qu'une guerre pour réunir le peuple derrière son souverain...

Le premier ministre a beau jeu dans cette affaire. Contrairement à Justin Trudeau qui doit ménager ses relations avec l'administration de Donald Trump, M. Couillard ne risque rien en haussant le ton comme il l'a fait depuis le début de la semaine. Ce sont les gouverneurs des États du nord qu'il doit ménager dans ses propos. Des gouverneurs à qui le Québec vend son électricité, et avec qui nos premiers ministres ont établi une belle collaboration depuis plusieurs décennies. Des gens qui sont d'ailleurs généralement favorables à la croisade contre les changements climatiques que le Québec a lancée à la Conférence de Paris.

La réaction de M. Couillard aux tarifs sur le bois d'oeuvre est d'autant plus populaire au Québec qu'elle évoque, sans le nommer, l'impopulaire Donald Trump. Tout le monde est d'accord pour décrier les actions de ce président qu'on se plaît à mépriser et à tourner en ridicule. Mais attention! Si on parle du bois d'oeuvre, il ne faudrait surtout pas oublier que ce conflit existait avant Trump, sous la présidence du bien-aimé Barack Obama... Tout ce que Trump a fait, c'est d'ajouter une couche sur le protectionnisme du lobby américain contre la production canadienne.

Et si les experts ont raison, la Maison-Blanche vise à nous forcer la main pour obtenir un accord rapide sur le bois d'oeuvre, afin d'éviter que ce conflit ne soit un obstacle à la renégociation de l'Accord de libre-échange nord-américain. On verra bien. Mais en attendant, nos premiers ministres n'auront pas le choix d'aider l'industrie à surmonter cette nouvelle guerre sur le bois d'oeuvre. Parce que même si le Canada a toujours gagné sa cause contre les États-Unis devant les tribunaux, ce n'est pas demain la veille que Washington abandonnera sa politique, parce qu'elle est populaire auprès de partisans de Trump. 

C'est une bien mince consolation, mais au moins la réaction du gouvernement Couillard trouvera aussi bonne oreille au Québec. L'appel à «l'union sacrée» du premier ministre est peut-être caricatural, mais personne ne lui reprochera de mobiliser les acteurs québécois concernés par le conflit du bois d'oeuvre pour sauver l'industrie. Et surtout, pour faire la leçon aux Américains, comme nous aimons tellement le faire dans le monde du sport... quand ça se produit!




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer