Il faudra être très patients...

Philippe Couillard a présenté jeudi le document de... (Jacques Boissinot, La Presse canadienne)

Agrandir

Philippe Couillard a présenté jeudi le document de 200 pages intitulé Québécois, notre façon d'être Canadiens.

Jacques Boissinot, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / Oubliez les mots constitution ou négociations constitutionnelles, ce n'est pas ça que le premier ministre Philippe Couillard et son ministre Jean-Marc Fournier ont annoncé en grandes pompes jeudi. Ce à quoi on a assisté, c'est à une affirmation solennelle de ce qu'est le Québec, et à l'ouverture d'un dialogue avec le reste du Canada pour tenter de se retrouver entre Canadiens.

Cette affirmation et ce dialogue vont-ils mener à des négociations constitutionnelles qui permettraient de réintégrer le Québec au sein de la constitution canadienne? J'en doute beaucoup à cause de l'ampleur de la tâche et des risques liés à une telle démarche.

M. Couillard a répété à quelques reprises que si on faisait le tour de ses homologues provinciaux pour demander s'ils désirent parler constitution, on ne trouverait aucun intérêt. Le syndrome de Meech est encore bien réel.

Pourquoi se lancer dans une telle aventure maintenant? Parce que les libéraux se sont toujours fait dire par les péquistes qu'ils n'avaient aucune alternative à offrir à la souveraineté depuis l'échec de l'Accord du lac Meech. Et aussi parce qu'il leur est important, à 18 mois des prochaines élections, de se définir par rapport à la politique autonomiste de François Legault. La nature a horreur du vide, la politique également, et c'est peut-être la Coalition avenir Québec qui sera le principal adversaire du PLQ aux élections.

Sur le fond, on n'a pas de reproche à faire au gouvernement dans cette affirmation nationale. Le document de 200 pages intitulé Québécois, notre façon d'être Canadiens, reprend essentiellement les grands principes de l'Accord du lac Meech. Personne ne critiquera non plus la volonté exprimée de nouer un dialogue avec la société civile et politique du reste du pays. Le désir d'inclure les peuples autochtones dans ces retrouvailles canadiennes est également louable. Mais il faudra bien que ça mène à quelque chose de concret un jour. Ce qu'on a présenté jeudi pourrait prendre la forme du vieux slogan publicitaire québécois: «On est 6 millions, faut s'parler», appliqué à l'ensemble canadien.

Si le dialogue qu'on nous a annoncé se résume à des colloques entre universitaires, des conférences de ministres et du premier ministre dans les autres capitales, ça n'ira pas très loin. De toute façon, il est clair à la lumière des propos de MM Couillard et Fournier, qu'on ne parlera pas de constitution avant les élections d'octobre 2018. Le danger qui guette cette initiative est de voir le gouvernement mettre tout ça sur «le rond d'en arrière» après les élections, s'il est réélu.

Au fond, tout dépendra de l'intérêt personnel de M. Couillard pour la chose. S'il y croit vraiment et qu'il y met beaucoup de temps et d'énergie, il fera peut-être des avancées. Mais il faudra un effort considérable pour faire bouger les choses devant le mur d'indifférence auquel il se heurtera à Ottawa et dans les autres provinces.

Le Québec et le Canada ont changé depuis Meech, c'est vrai. Mais ce qui a changé également, c'est que ce pays n'est plus perçu depuis longtemps comme le fruit d'un pacte entre deux peuples fondateurs. Pour les millions d'immigrants qui se sont établis ici depuis Pierre Trudeau et René Lévesque, ces notions d'histoire ne sont d'aucun intérêt.

En conclusion, il faudrait un leadership déterminé et fort pour ramener le Canada à la table de négociation. Pierre Trudeau était fort, Mulroney était déterminé. Justin Trudeau n'a pas encore démontré qu'il a le leadership ou même l'intérêt de rouvrir un tel panier de crabes.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer