Trump, Erdogan, Le Pen...

Donald Trump n'a ni repères ni instruments, il... (AP, Andrew Harnik)

Agrandir

Donald Trump n'a ni repères ni instruments, il navigue à vue selon son humeur, sa revue de presse et sa rencontre du moment.

AP, Andrew Harnik

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) États-Unis, Turquie, France, Corée... Je ne me souviens pas d'avoir vu la politique internationale susciter un tel intérêt chez nous.

La candidature à la présidence de Donald Trump a d'abord provoqué le rire et les sarcasmes pour céder ensuite la place à la consternation et à l'inquiétude.

La main mise d'Erdogan sur le pouvoir en Turquie nous a inspiré le mépris, jusqu'à ce que l'on constate avec effroi que l'homme est en train d'instaurer une véritable dictature sur ce berceau de l'humanité.

Les présidentielles en France ont pris un tout autre intérêt devant la possibilité que les politiques de droite de Marine Le Pen deviennent réalité dans ce pays avec lequel nous avons des liens étroits.

Il serait tentant de passer à autre chose et d'oublier ce qui se passe ailleurs, mais ça nous concerne tous. L'attaque en règle de Donald Trump contre les politiques laitières et commerciales du Canada nous en a donné un petit exemple, et ce n'est que le début. Nous ne sommes pas à l'abri des retombées dramatiques que le caractère impulsif de ses politiques étrangères pourrait provoquer. La Corée du Nord, c'est loin, mais c'est un explosif instable. La Turquie, ça peut semble tout aussi loin, mais c'est une puissance militaire et un membre de l'OTAN, donc un allié. Un allié gênant depuis qu'il emprisonne ses journalistes, ses fonctionnaires et ses magistrats, mais un joueur incontournable dans cette partie du monde.

La France, c'est chez nous. Du moins, c'est ainsi qu'on se plaît à l'imaginer. Ce sont les cousins. C'est impensable d'y prédire des politiques de droite aussi radicales qu'en Hongrie, mais ce n'est pas impossible. La France, c'est un gros joueur en Europe. C'est là que la communauté internationale s'est engagée à lutter contre les changements climatiques. C'est de là aussi que sont venus les doutes quand George W. Bush a lancé ses troupes en Irak sous prétexte qu'on y cachait des armes de destruction massive. Des armes qu'on n'a jamais trouvées après avoir mis ce pays sens dessus dessous. 

Voilà pourquoi la politique internationale a pris une telle importance dans nos vies. On aura beau imiter le discours de Trump et prétendre que notre sécurité et notre économie passent dorénavant par la fermeture des frontières, ça ne tient pas la route. Même Donald Trump, qui avait promis de ne plus se mêler des affaires des autres, en est rendu à envoyer une «armada» près de la péninsule coréenne, à larguer la mère de toutes les bombes sur l'Afghanistan et à lancer des missiles sur la Syrie.

Si tu veux la paix, prépare la guerre (si vis pacem, para bellum) nous rappelle-t-on sans cesse dans ce genre de situation. C'est peut-être vrai dans certains cas. Mais le problème avec le nouveau locataire de la Maison-Blanche, c'est qu'il ne connaît même pas ses classiques.

Un dernier point sur cet homme :  avant sa rencontre avec le président chinois Xi Jinping, il tirait à bout portant sur la Chine. Depuis ce tête-à-tête, il a changé de ton. Lors de la visite de Justin Trudeau à Washington, il s'est montré civilisé envers le Canada. Depuis sa rencontre de mardi avec les fermiers du Wisconsin, nous sommes devenus des mécréants.

Donald Trump n'a pas de repères ni d'instruments, il navigue à vue selon son humeur, sa revue de presse et sa rencontre du moment. Ce n'est pas comme ça qu'on renégocie des accords commerciaux tels que l'ALÉNA, ou qu'on gère des situations complexes comme le conflit en Syrie et les menaces de la Corée du Nord.

Ce n'est pas surprenant, dans de telles circonstances, que la politique internationale prenne une telle importance dans nos vies. Et ce n'est pas rassurant.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer