Pitoyable! Pitoyable!

«Quand une société en est rendue à libérer... (123RF)

Agrandir

«Quand une société en est rendue à libérer des criminels présumés parce qu'elle est incapable de les citer à procès dans un délai raisonnable, c'est que quelqu'un quelque part n'a pas fait son travail», écrit notre chroniqueur.

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / Si «gouverner c'est prévoir», nos élus et nos institutions ne méritent rien de plus qu'un gros zéro dans la controverse actuelle sur l'administration de la justice. Quand une société en est rendue à libérer des criminels présumés parce qu'elle est incapable de les citer à procès dans un délai raisonnable, c'est que quelqu'un quelque part n'a pas fait son travail. Et dans le cas actuel, ce quelqu'un, c'est beaucoup de monde.

C'est pitoyable, devant un tel constat, de voir nos gouvernements se renvoyer la faute pour excuser la libération de criminels à cause «l'arrêt Jordan». Et pire encore, de voir nos deux ministres de la Justice, à Québec et Ottawa, se quereller sur le nombre de juges qui manquent ici pour faire le travail. Non, mais parlez-vous au lieu d'ergoter sur les chiffres !

Allez voir dans la rue et demandez aux gens ce qu'ils pensent de l'arrêt Jordan. À part les avocats et quelques professeurs d'universités, vous allez constater à quel point ce grand débat n'atteint pas les gens. Ce qui les atteint, c'est d'apprendre qu'on doit libérer des criminels présumés, parce que la justice est trop lente ou mal outillée. 

On peut comprendre bien des failles dans la vie d'une société. Nous sommes des humains et personne n'est infaillible. Mais quand nos gouvernements et nos institutions sont paralysés par des problèmes qu'on a vu venir depuis de nombreuses années, il n'y a pas de place pour l'indulgence. La situation qui a mené à l'arrêt Jordan est connue depuis longtemps et par tout le monde. Alors inutile de nous expliquer pourquoi on en est rendu là, c'est du passé et les responsables sont trop nombreux. Ce qu'on veut voir, c'est nos gouvernements et nos ministres traiter la situation avec diligence, au lieu de se quereller sur le nombre de juges ou de procureurs nécessaires. On nous annonce une rencontre fédérale-provinciale des ministres de la Justice à la fin du mois... Encore un délai ! Pourquoi pas un appel de Philippe Couillard à Justin Trudeau pour mettre un peu de volonté politique dans ce dossier ?

Et si gouverner c'est prévoir, j'imagine aussi qu'on a pensé aux locaux et au personnel de soutien nécessaires pour appuyer ces nouveaux juges et procureurs. Parce que l'administration de la justice, ça ne se fait pas dans la rue.

B comme dans Bougons ? 

Dans la foulée du débat sur Bombardier, on me rappelle que c'est la deuxième grande controverse dans laquelle la famille Beaudoin vient de nous embarquer.

La première, c'est la cimenterie McInnis de Port Daniel... Un projet impliquant la famille Beaudoin et le groupe Beaudier, qui ont bénéficié d'un investissement de 450 millions $ du gouvernement du Québec. 

-Un projet qui a vu des dépassements de coûts de 450 millions $, forçant la Caisse de dépôt a en prendre le contrôle et à y injecter 125 millions $ de plus. 

-Un projet polluant, qui ne va créer que 100 emplois permanents une fois la construction terminée. 

-Un projet signé sous Pauline Marois et entériné par le gouvernement Couillard. 

-Un projet dont le succès dépend de la vente de la production de ciment aux Etats-Unis.

On nous annoncé récemment que la production était sur le point de commencer. Espérons que ça va marcher. Parce qu'après avoir investi autant de fonds publics pour créer une centaine d'emplois, ce serait le bout de ce que vous savez quoi s'il fallait que ça aille mal.

J'imagine que la famille Beaudoin n'aura pas besoin d'autres investissements publics de ce genre en 2017. On a beau être un fleuron de l'économie québécoise, il faut quand même en laisser un peu pour les autres... Parce qu'à force d'investir dans les B, on va finir par croire que ce sont des Bougons.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer