La tempête torpille «le plan»

Au-delà du cafouillis administratif, le grand mystère des... (La Presse, Robert Skinner)

Agrandir

Au-delà du cafouillis administratif, le grand mystère des événements survenus pendant la tempête sur l'autoroute 13  c'est comprendre comment  les nombreux appels à l'aide sont tombés dans le vide.

La Presse, Robert Skinner

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / La politique est devenue plus imprévisible que la météo au Québec, cette semaine. Depuis quelques jours, le gouvernement Couillard laissait couler des bribes du budget Leitão. On espérait convaincre les Québécois que les efforts consentis pour revenir à l'équilibre budgétaire donnaient enfin les effets recherchés. Il a suffi d'une tempête de neige pour faire dérailler ce beau plan de communication.

Il est toujours facile de jouer au gérant d'estrade après de tels événements. «On aurait dû faire ceci, pourquoi ne pas avoir fait cela?» C'en est parfois gênant d'entendre les commentaires des politiciens et des chroniqueurs dont je suis. La réalité sur le terrain n'est jamais simple. Mais c'est vrai qu'il y a eu cafouillage, et on en connaîtra le menu détail dans le rapport d'enquête de Florent Gagné.

En attendant, j'ai trouvé un peu curieux de voir le gouvernement condamner publiquement une sous-ministre adjointe, Anne-Marie Leclerc, et un policier, tout en commandant une enquête indépendante pour savoir ce qui s'était passé. Ça ressemble à une exécution sans procès. Deuxièmement, je ne comprends pas qu'on ait identifié la fonctionnaire sans faire de même pour le policier. 

Retour à la tempête. Ce n'est pas le cafouillage qui m'a le plus surpris. C'est que dans un monde de téléphonie cellulaire et de communications instantanées, on n'ait pas été alerté plus tôt de la gravité de la situation. Des centaines d'appels ont été logés à plein de monde par les 300 personnes prisonnières de leurs véhicules sur l'autoroute 13. Même les médias d'information n'ont pas eu vent de ce qui se passait. Jeudi, j'ai réécouté les bulletins de nouvelles de 22 heures de Radio-Canada et de TVA. Il s'était déjà écoulé quatre heures depuis qu'un premier accident impliquant des camions avait bloqué l'autoroute. Pourtant, pas un mot à Radio-Canada. Le reportage principal sur la tempête faisait état de la situation sur l'autoroute 20, entre Lévis et Montmagny. À TVA, trois reporters ont fait le bilan de la situation sur le réseau routier. Tout ce qu'on disait de l'autoroute 13, c'est qu'elle était «déconseillée». Les journaux, dont l'heure de tombée tourne autour de minuit, n'ont pas fait mieux. C'est le carambolage sur l'autoroute 10, la fermeture des écoles et l'annulation des vols d'avions qui faisaient les manchettes mercredi matin.

Malgré l'instantanéité de nos communications modernes et les appels des automobilistes malheureux, le message ne s'est pas rendu. Tout le monde est allé au lit sans savoir. Même le maire Denis Coderre a dit être allé se coucher à 3 heures du matin après s'être fait dire qu'on avait repris le contrôle de la situation sur tout le territoire de la Ville. Au-delà du cafouillis administratif, c'est ça le grand mystère. Comment comprendre qu'autant d'appels à l'aide soient tombés dans le vide? 

Dans mon «jeune temps», à la radio de CKAC, bien avant Internet et les cellulaires, les gens appelaient au service des nouvelles en plein milieu de la nuit pour nous informer d'un événement grave. On faisait un «bulletin spécial» et au besoin on réveillait un reporter. Mais pas en 2017, alors que nos moyens de communication sont tellement sophistiqués.

Côté politique, il faudra revoir la gestion de cette crise. Mercredi, j'ai vu des gens rappeler à quel point Lucien Bouchard avait mieux géré la crise du verglas aux côtés d'André Caillé. La comparaison n'est pas juste : en 1998, le gouvernement avait pris le temps de former des focus groups et de se faire dire que le duo Caillé-Bouchard serait une formule gagnante. La crise du verglas a duré deux semaines, celle de mardi à mercredi était terminée au bout de 24 heures.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer