Il faut sauver la soldate Massé

La levée de boucliers contre la disparition de... (Photo Archives La Presse)

Agrandir

La levée de boucliers contre la disparition de la circonscription de Sainte-Marie-Saint-Jacques démontre que Manon Massé, élue il y a moins de trois ans, s'est taillé une grande place à l'Assemblée nationale.

Photo Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / Personne ne pourra dorénavant prétendre que les simples députés n'ont pas d'influence dans nos parlements. La levée de boucliers contre la disparition de la circonscription de Manon Massé (Sainte-Marie-Saint-Jacques) démontre que cette femme, élue il y a moins de trois ans, s'est taillé une grande place à l'Assemblée nationale. À un point tel qu'il est arrivé à Philippe Couillard de répondre à ses questions au Salon bleu, alors que le premier ministre ne répond généralement qu'aux questions des chefs de parti.

J'ai eu l'occasion de côtoyer Manon Massé à l'occasion du Sommet de Paris sur les changements climatiques en novembre 2015. Contrairement au chef de l'opposition du temps, Pierre Karl Péladeau, qui avait l'air d'un touriste dans ce décor, la députée de Québec solidaire connaissait ses dossiers et plaidait la cause environnementale avec compétence.

Si elle a fait sa marque à l'Assemblée nationale, c'est qu'elle a bien travaillé et qu'elle a défendu ses causes avec la même compétence, avec conviction et beaucoup de respect envers les élus et les institutions. À la voir à l'oeuvre, on comprend qu'elle est certainement très présente dans son milieu.

Or, voilà que le redécoupage des circonscriptions, proposé par la Commission de la représentation électorale (CRE), propose de jumeler sa circonscription avec Westmount-Saint-Louis, représentée par le libéral Jacques Chagnon, président de l'Assemblée nationale. La CRE avait d'abord proposé la fusion de la circonscription de M. Chagnon avec celle d'Outremont, représentée par la ministre Hélène David. Mais le lobby libéral a écarté cette première proposition, ce qui a mené à la disparition de celle de Mme Massé.

À sa face même, le processus de la CRE a été inéquitable pour Mme Massé, qui n'a pas eu le temps ni les ressources du PLQ pour se faire entendre. Même si la CRE relève du Directeur général des élections, son comportement porte ombrage à la totale indépendance qu'elle doit manifester dans son travail.

J'ai du respect pour Manon Massé, même si je ne partage pas toutes ses opinions. Mais force est d'admettre que les gens qui l'ont élue à l'Assemblée nationale n'ont rien en commun avec ceux de Westmount et méritent d'être entendus à Québec. Déjà que le départ de Françoise David prive nos débats politiques d'une voix importante, il me semble que le nécessaire redécoupage de la carte électorale aurait dû se faire avec un peu plus d'attention. Il n'est pas trop tard pour corriger le tir. Je ne connais pas la solution, mais il faudra la trouver.

Avant et après

Il y a eu un avant et un après le 29 janvier 2017, tout comme il y a eu un avant et un après le 11 septembre 2001. Les politiciens à Québec et ceux à Ottawa sont plus prudents et sur la défensive dans leurs commentaires sur les questions touchant l'immigration et les communautés musulmanes. Mais jusqu'à preuve du contraire, la collaboration souhaitée entre les partis se fait attendre. Avec comme résultat que tout le monde tente de faire porter le blâme à l'autre. Je l'ai déjà écrit :  j'ai été déçu de voir Philippe Couillard rejeter le compromis de François Legault pour une question de principe. Personnellement, il m'importe peu que l'on interdise ou non le port des signes religieux pour les personnes en autorité comme les policiers. Dans les deux cas, on se querelle sur des situations potentielles marginales. Le problème n'est pas là. Le vrai problème, c'est que nos élus continueront de se quereller sur le sujet jusqu'à la prochaine campagne électorale, au lieu de travailler sur les véritables enjeux de l'immigration. C'est d'une grande tristesse.

 




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer