Cette pub qu'on nous vole...

La semaine dernière, la Fédération nationale des communications... (Photothèque le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

La semaine dernière, la Fédération nationale des communications (FNC) de la CSN a lancé un cri d'alarme. «Nous assistons à un déclin général des médias», a fait valoir Pascale St-Onge, la présidente de la FNC.

Photothèque le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / Les messages publicitaires que vous aviez l'habitude de voir sur votre téléviseur, d'entendre à la radio ou de lire dans votre quotidien, se retrouvent de plus en plus sur Google ou Facebook. Ces budgets publicitaires sont empochés par des entreprises étrangères qui ne paient pas d'impôts ou de taxes au Canada. Elles cannibalisent le contenu des médias canadiens et les privent de sommes publicitaires considérables qui devraient aller à la production de produits culturels et d'information chez nous.

La semaine dernière, la Fédération nationale des communications (FNC) de la CSN a lancé un cri d'alarme. «Nous assistons à un déclin général des médias, en grande partie à cause de l'instabilité économique créée par la perte des recettes publicitaires qui sont redirigées vers les géants du Web, tels Google et Facebook», a fait valoir Pascale St-Onge, la présidente de la FNC.

L'inquiétude du syndicat n'est pas désintéressée : les pertes publicitaires des médias ont pour effet de réduire le nombre des syndiqués dans les salles de rédaction. Mais ce cri d'alarme a été entendu partout au Canada au cours de la dernière année et il vient également des entreprises. Les grands médias ne veulent pas dépendre de l'État. Mais les pressions se font de plus en plus grandes en faveur de mesures financières et fiscales visant à les aider à relever le défi du virage numérique. Ils réclament également de nouvelles règles concernant la publicité nationale et la protection des droits d'auteur.

Au Québec, la FNC suggère l'introduction d'un crédit d'impôt de 25 % sur la masse salariale de la presse écrite dans les grands centres, et de 35 % en région. À Ottawa, le Forum des politiques publiques, un organisme de réflexion indépendant, a dévoilé en janvier un document d'une centaine de pages sur l'incidence de la crise des médias sur la démocratie. Le Forum n'est pas d'accord avec l'idée d'un crédit d'impôt, parce qu'il pourrait être réduit ou supprimé en cas de mécontentement du gouvernement à l'égard des médias. Il préfère une taxe spéciale payée par l'industrie à un conseil subventionnaire indépendant.

Son rapport va néanmoins dans le même sens que les constats de la FNC. Il révèle que les plateformes numériques comme Google et Facebook «font peu d'efforts en faveur de l'écosystème médiatique canadien [...] qu'elles ne paient pas de taxes ni d'impôts et qu'elles représentent pourtant désormais plus de 80 % des publicités diffusées au Canada et récoltent plus de 70 % des recettes». Le Forum estime que Google et Facebook devraient contribuer au financement de la production journalistique, «de la même manière que les sociétés du câble contribuent au financement des programmes télévisés». Il y va également de 12 mesures dont certaines sont de nature fiscale, afin de rétablir l'équilibre entre les entreprises de presse et les plateformes numériques.

À moins d'être un fan de Donald Trump qui déteste les journalistes, on ne peut pas demeurer insensible à ce qui se passe dans l'univers des médias. Parce que chaque fois qu'on écoute un reportage à la télé ou à la radio, qu'on lit une nouvelle dans le journal ou son application numérique, on bénéficie d'un travail payé par une entreprise qui vit de la publicité et de ses abonnements. Chaque dollar de publicité empoché par Google ou Facebook est un dollar de moins consacré à notre information.

Ce qui se passe actuellement aux États-Unis devrait convaincre tous nos élus de l'importance chez nous d'une presse libre, indépendante et en santé. Justin Trudeau, qui a souligné l'importance du travail des journalistes en campagne électorale, devrait être le premier à s'intéresser à ce dossier.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer