Tellement prévisible...

Sur cette photo du 23 octobre 2015, un porte-parole de... (Photo Patrick Sanfaçon, archives La Presse)

Agrandir

Sur cette photo du 23 octobre 2015, un porte-parole de la SQ, Guy Lapointe, réagissait aux allégations d'agressions sexuelles de policiers sur des femmes autochtones dans la région de Val-d'Or.

Photo Patrick Sanfaçon, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / Pas d'accusation contre les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) à Val-d'Or! C'était tellement prévisible à la face même du reportage de l'émission Enquête d'octobre 2015, au cours duquel des femmes autochtones ont allégué avoir été agressées sexuellement par des policiers.

Ce reportage a levé le voile sur des comportements douteux, il a semé l'émoi chez les parlementaires à Québec et à Ottawa, il a mené à la suspension de six policiers, il a valu à son auteur le prix de la Fondation Michener. Mais il y a un fossé énorme entre une enquête journalistique, une enquête policière et le dépôt d'accusations au criminel. Même si les allégations des plaignantes de Val-d'Or étaient fondées, encore faudrait-il en faire la preuve. Or les témoignages recueillis pour l'émission Enquête portaient sur des événements vieux de plusieurs années, ce qui implique souvent des contradictions, des oublis et des erreurs dans les détails des faits relatés. On a vu des situations comparables dans les dossiers d'agressions sexuelles sur des jeunes par des membres de communautés religieuses. Mais, dans ces cas, plusieurs témoignages impliquaient les mêmes personnes. Il a été plus facile d'établir la crédibilité des plaignants. Alors qu'à Val-d'Or, plusieurs témoignages recueillis visaient différents policiers, à des époques différentes. Les cas individuels n'étaient pas corroborés par plusieurs plaignantes à la fois. C'est beaucoup plus difficile d'établir la véracité des faits dans de telles situations.

Est-ce à dire que ce n'était qu'un tissu de mensonges? Pas du tout. Il semble évident que le comportement de certains policiers envers les femmes autochtones n'était pas adéquat, pour ne pas dire criminel à l'occasion. Il est tout aussi évident, à la lumière de ce reportage et des informations qui ont filtré par la suite, que les policiers ont eu à intervenir dans des situations extrêmement difficiles. Mais cela n'excuse pas les agressions sexuelles, si agressions il y a eu.

Ce dossier sera peut-être fermé pour la justice, vendredi, avec la conférence de presse du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP). Mais il ne sera pas clos pour les gouvernements de Québec et d'Ottawa. S'il est impossible de faire la lumière sur le passé, nous avons le devoir de gérer plus correctement le présent et l'avenir. Ce reportage a peut-être été injuste envers certains policiers, on ne le sait pas. Mais il a eu un effet positif en forçant les politiciens à sortir de leur bulle parlementaire et à s'intéresser davantage aux difficultés des peuples autochtones. À Québec, par exemple, le Cercle des femmes parlementaires recevait hier soir six représentantes des peuples autochtones. C'est peut-être une première, mais ce ne sera sans doute pas la dernière rencontre de ce genre.

Du côté gouvernemental, il apparaît évident qu'on ne pourra pas fermer le dossier de Val-d'Or, d'autant plus que l'enquête sur cette affaire a été menée par la police de Montréal au lieu d'être confiée au Bureau des enquêtes indépendantes qui n'a commencé ses activités qu'en juin dernier. Faut-il refaire l'enquête sur la SQ à Val-d'Or? Difficile à dire tant qu'on n'aura pas entendu les explications du DPCP vendredi. Mais peu importe les explications, il est clair que le malaise entre la police et les peuples autochtones n'est pas dissipé.

Avocats et notaires

Pourquoi le gouvernement laisse-t-il traîner ses avocats et notaires en grève dans la rue s'il entend adopter une loi spéciale pour les ramener au travail de force, comme dans le passé? On les laisse s'endetter juste pour le fun? Je ne comprends pas. Ce n'est pas la FTQ-Construction tout de même!

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer