Trump, Trudeau... et les Chinois

La victoire de Trump ouvrent la porte à... (AFP, Bryan R. Smith)

Agrandir

La victoire de Trump ouvrent la porte à de nombreuses incertitudes.

AFP, Bryan R. Smith

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / Dans moins d'un mois, Justin Trudeau rencontrera ses homologues des provinces pour tenter d'en venir à une entente sur le suivi à donner à l'entente de Paris sur les changements climatiques. Ce n'est pas simple comme discussion. La rencontre préparatoire des ministres de l'Environnement, le 3 octobre, a vu les représentants de Terre-Neuve et de la Nouvelle-Écosse claquer la porte pour protester contre l'annonce fédérale d'une taxe sur le carbone de 10 $ la tonne en 2018, et jusqu'à 50 $ en 2022. Mais ce qui complexifie la tâche à partir de maintenant, c'est la victoire de Donald Trump. Ira-t-il vraiment de l'avant avec l'abandon de l'entente de Paris? Ce serait catastrophique.

Le problème est qu'il faudra attendre des mois, sinon une longue année au moins avant de connaître ses intentions. Il aura tellement de pain sur la planche après son assermentation en janvier, qu'il lui sera impossible de statuer rapidement sur les questions environnementales.

L'autre incertitude causée par la victoire de Trump est son intention de donner le feu vert au projet de pipeline Keystone XL. De prime abord, ce pourrait être une bonne nouvelle pour l'économie albertaine, et ça enlèverait de la pression sur les projets de pipeline en sol canadien comme Énergie Est et Kinder Morgan en Colombie-Britannique. La question est déjà lancée, et on ne se cache pas, à Québec, pour dire que cela ferait bien l'affaire du gouvernement Couillard.

Même si c'était le cas, Keystone XL est problématique dans le contexte des objectifs canadiens de réduction des gaz à effet de serre. Le Globe and Mail a publié récemment un tableau révélateur à ce sujet. Depuis 1990, les émissions de l'Alberta sont passées de 170 à 270 mégatonnes de CO2 par années. C'est le taux d'émission le plus élevé au Canada et la progression la plus importante, loin devant l'Ontario et à des années-lumière du Québec. Or le gouvernement albertain pousse sur les nouveaux projets de pipeline afin d'augmenter l'exploitation des sables bitumineux. Voilà qui serait difficilement réconciliable avec les objectifs que le Canada s'est donnés à Paris.

La question plus globale dans ce dossier est de savoir s'il y a un avenir pour l'exploitation de ce pétrole. La plupart des experts s'entendent pour dire qu'à 40 $ ou 50 $ le baril, le pétrole des sables bitumineux n'est pas compétitif. Il faudrait que le prix grimpe à 80 $ le baril. Or les pays comme l'Arabie Saoudite maintiennent délibérément les prix bas, afin de contrer l'exploitation de ce pétrole et de retarder l'arrivée des technologies vertes, dans les transports par exemple.

C'est tout ce contexte international que l'élection de Donald Trump ramène à l'avant-plan. On ignore encore quelle direction Justin Trudeau voudra donner à la réunion des premiers ministres le 8 décembre. Mais ce qui saute aux yeux, c'est que le gouvernement fédéral devrait se présenter à cette rencontre avec des études sérieuses sur les enjeux à discuter. Dans un contexte international aussi incertain, il importe de prendre des décisions aussi éclairées que possible.

Peut-être pourra-t-on se consoler de l'arrivée de Donald Trump, en se disant qu'il sera incapable de tenir ses promesses. Après tout, Justin Trudeau a déjà renié sa promesse de revoir le mode de scrutin. Jean Chrétien n'a jamais aboli la TPS comme il l'avait promis en campagne électorale.

Et puis il y a le facteur chinois dans tout ça. Pékin ira de l'avant avec un marché du carbone dès 2018. Pour bien des experts, le gouvernement chinois profitera de ce virage pour imposer des tarifs à l'importation sur les produits en provenance des pays qui refusent de taxer leurs émissions. Si tel était le cas, on voit mal comment Donald Trump pourrait ne pas suivre la tendance mondiale.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer