De Ronald à Donald

Des supporters d'Hillary Clinton attendaient les résultats avec... (AP, Matt Rourke)

Agrandir

Des supporters d'Hillary Clinton attendaient les résultats avec anxiété, mardi soir, au rassemblement de New York.

AP, Matt Rourke

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / Ça se passait en 1981. Accoudé au bar de l'hôtel, je discutais de politique internationale avec un haut fonctionnaire des Affaires extérieures, Robert Fowler. Celui-là même qui a vécu six mois en captivité après avoir été kidnappé pendant une mission des Nations Unies au Niger, en 2008-2009. À l'époque, c'est la candidature de Ronald Reagan qui nous préoccupait. «Reagan, c'est un warmonger», répétait mon interlocuteur, en faisant état des dangers, pour la paix, de l'arrivée d'un tel homme à la Maison-Blanche. Un warmonger, c'est un «belliciste» en français. C'est quelqu'un qui a le goût d'ouvrir la mallette nucléaire et d'appuyer sur le bouton rouge au moindre affront. Dans le jargon militaire, c'est un faucon.

Faut-il avoir les mêmes inquiétudes à l'endroit de Donald Trump? Après tout, les craintes à l'endroit de Ronald Reagan ne se sont pas matérialisées. Il a envahi la Grenade et lancé le programme de la «guerre des étoiles», mais il a aussi négocié un accord sur l'élimination des missiles nucléaires à moyenne portée avec Mikhaïl Gorbatchev.

Tout ça pour dire que malgré les effronteries de Donald Trump, il n'aura pas les mains libres à la présidence des États-Unis. Tout comme Reagan, il sera entouré d'une armée de bureaucrates et d'experts qui le mettront en garde contre des décisions hâtives ou trop risquées.

Mais Trump, ce n'est pas Reagan. Il n'a jamais fait de politique auparavant. Il ne doit rien à personne, parce que même les hautes instances du Parti républicain ont tenté de lui barrer la route. Il a gagné ses élections en faisant fi des conseils des experts, et des réactions négatives à ses propos de la part des médias et de la communauté internationale. Il a gagné envers et contre tous. Le danger avec un tel personnage, c'est qu'il applique les mêmes méthodes à sa présidence. Peu de conseillers seront en mesure de le confronter s'il refuse de les écouter comme il l'a fait pendant sa campagne électorale.

Qu'est-ce qu'une telle présidence veut dire pour nous et pour le reste de la planète? Ce n'est pas de bon augure. On l'imagine mal faire copain-copain avec Justin Trudeau comme Reagan l'a fait avec Mulroney. Le Canada a beau être le principal partenaire commercial des États-Unis, il n'y aura pas d'autres grandes réceptions pour la famille Trudeau à la Maison-Blanche comme celle qu'a organisée Obama. Si le traité de libre-échange est abandonné ou modifié, comme l'a promis Trump, ce ne sera pas à l'avantage du Canada.

Par ailleurs, s'il tient sa promesse de revoir le veto d'Obama sur le projet de pipeline Keystone XL, ça pourrait aider l'économie de l'Alberta, donc de tout le Canada. Mais voilà justement le genre de projet qui irait à l'encontre des engagements pris à Paris pour contrer les changements climatiques. C'est l'un des plus grands risques posés par la victoire de Donald Trump. Les États-Unis ont joué un rôle-clé dans l'entente de Paris. Le retrait d'un signataire aussi important à cette entente enverrait un message clair à de nombreux pays qui ont adhéré à l'accord avec réticence, ou qui sont trop pauvres pour mener la lutte contre les changements climatiques sans l'aide des pays riches.

Peu importe de quel côté on regarde, c'est dans une véritable boîte à surprise que l'électorat américain vient de nous embarquer en votant pour cet homme. Il faudra bien s'y faire.

Mais quand on y pense, il fallait quand même une Amérique bien mal en point pour préférer un aussi grossier personnage à la première candidature féminine à la présidence des États-Unis. Voilà qui en dit long sur le chemin qui reste encore à parcourir pour l'égalité des sexes dans nos sociétés.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer