«Faut qu'on se parle»

Pendant que Jean-Martin Aussant (à gauche) et Gabriel... (Le Soleil, Alice Chiche)

Agrandir

Pendant que Jean-Martin Aussant (à gauche) et Gabriel Nadeau-Dubois (à droite) consultent la population, les libéraux s'affairent à regrouper des gens d'affaires et des économistes.

Le Soleil, Alice Chiche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / Pendant que la gauche de Jean-Martin Aussant et Gabriel Nadeau-Dubois consulte le peuple sur le thème Faut qu'on se parle, Philippe Couillard rassemble le leadership économique du Québec pour se faire parler d'économie et d'innovation. Dans un cas comme dans l'autre, il faudra juger l'arbre à ses fruits.

En attendant, tout le monde conviendra que les conseils consultatifs mènent généralement à des rapports tablettés et à des recommandations ignorées. À preuve, le sort réservé aux recommandations de la Commission permanente de révision des programmes, dirigée par Lucienne Robillard.

Les conseils consultatifs ne pèsent jamais très lourd dans l'actualité. Dans le forum partisan de la politique, leur création peut donner l'impression que le gouvernement n'a plus d'idée. François Legault et Jean-François Lisée n'auront pas à fouiller très loin pour réagir. Tout comme François David d'ailleurs : «Un club des millionnaires à la rescousse...»

Le gouvernement veut reprendre l'initiative et retrouver sa position d'antan sur l'économie. Le Parti libéral du Québec, c'était le parti de l'économie. Mais sous Philippe Couillard, la lutte contre le déficit a limité ses moyens d'intervention, la réforme Barrette en a fait le «parti des docteurs», et la croisade du premier ministre sur les changements climatiques a parfois volé la vedette aux questions économiques.

On ne peut pas reprocher au gouvernement d'essayer. Les péquistes faisaient la même chose avec leurs «grandes messes» sous Lucien Bouchard. Mais c'est tout le monde que l'on réunissait alors autour d'une table. Dans le cas présent, ce sont nos gens d'affaires et quelques grands commis de l'État. La liste est impressionnante. On voit mal un tel groupe vivre l'humiliation d'un échec concernant les idées ou le rejet de ses propositions. En acceptant de présider ce groupe, Monique Leroux s'est donné une véritable obligation de résultat.

La lune de miel

«À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.» Le proverbe explique la réaction plutôt sympathique à l'élection de Jean-François Lisée à la direction du Parti québécois (PQ). La victoire du sportif ou du politicien qui part perdant et qui déjoue les prédictions à force de travail et d'audace attire toujours le respect. Lisée ne jouira pas d'une lune de miel aussi soutenue que celle de Justin Trudeau, mais sa victoire a été bien accueillie dans la population et dans les médias. Les prochains sondages vont sans doute le démontrer.

Cette course à la direction a illustré à quel point les enjeux peuvent changer rapidement dans un tel univers. Lorsqu'ils se sont rangés en masse derrière Cloutier, les députés du Parti québécois étaient encore sous l'influence du discours rassembleur de Véronique Hivon. Il fallait de toute urgence réunir les souverainistes éparpillés chez Québec solidaire et Option nationale pour battre les libéraux. C'est la raison pour laquelle Alexandre Cloutier s'est affiché comme le meilleur «rassembleur». C'était le thème fort de sa campagne. Par opposition, Lisée était perçu comme un électron libre qui ne ferait jamais consensus.

Mais ce que les députés n'ont pas compris, c'est qu'entre le rassembleur et le leader, les militants du PQ étaient à la recherche... encore une fois... d'un général capable de leur faire croire à la victoire. Et c'est Lisée qui a incarné ce rôle. Son «je veux des victoires» était le thème fort de sa campagne.

En politique comme dans le sport, c'est derrière un leader que les gens ont tendance à se rassembler. C'est le choix qu'ont fait les membres du Parti québécois, même s'il leur a fallu faire une croix de plus sur la souveraineté. Tout comme Monique Leroux, Jean-François Lisée s'est donné une obligation de résultat.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer