Entre l'arbre et l'écorce

Le problème, c'est que le même ministre a... (La Presse, Martin Tremblay)

Agrandir

Le problème, c'est que le même ministre a besoin des revenus du jeu pour équilibrer son budget.

La Presse, Martin Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) CHRONIQUE / «Pôvre» Loto-Québec... Critiquée tous les cinq ans par les politiciens pour son industrie du jeu et sollicitée par ces mêmes politiciens qui lui réclament des revenus. C'est toujours la même histoire. 

Il y avait un bail qu'on n'avait pas vraiment entendu parler des drames épouvantables causés par l'industrie du jeu. Il fallait une enquête journalistique sur le sujet... une de plus... pour ramener... une fois de plus... cette question dans l'actualité.

Cette fois, c'est La Presse qui a relancé la controverse avec une série d'articles bien fouillés, illustrant les coûts sociaux des appareils de loterie vidéo (ALV) et le laxisme de Loto-Québec. Non-respect des ratios d'ALV par habitants, installation d'appareils dans des bars de danseuses, guichets automatiques dans certains établissements, je vous épargne le reste, vous avez tout compris. Évidemment, c'est dans les milieux moins bien nantis que ces appareils font le plus d'argent et de victimes. Pris à partie par l'opposition, le ministre des Finances, Carlos Leitão, a annoncé qu'il demanderait des comptes à la direction de Loto-Québec vendredi.

Le problème, c'est que le même ministre a besoin des revenus du jeu pour équilibrer son budget. Vous ne trouvez pas qu'il y a là comme une petite contradiction? Une sorte de conflit d'intérêts pour le ministre?

Au cours de la dernière année budgétaire, le gouvernement a demandé 1,13 milliard $ à Loto-Québec. Elle lui a donné 38 millions $ de plus. Cette année, M. Leitão a fixé l'objectif à 1,147 milliard $. Vous croyez que ça viendra de la poche des riches de Westmount ou de Sillery? Oh que non!

Alors, on fait quoi? On ferme la shop? Jamais de la vie, vous répondront tous les politiciens. «Ça équivaudrait à redonner l'industrie du jeu au crime organisé.»

La réalité, c'est qu'à part Québec solidaire, tous les politiciens sont accros à l'industrie du jeu parce qu'ils ont besoin de ses milliards de dollars. J'ai retrouvé hier le texte d'une conférence de presse des ministres Pauline Marois, Agnès Maltais et Serge Ménard, en mai 2001, traitant du même problème et des correctifs à apporter. J'ai retrouvé aussi les explications de Raymond Bachand quand le gouvernement Charest a autorisé les jeux en ligne, en 2010. Dans tous les cas, nos élus prennent prétexte du crime organisé pour défendre les activités de Loto-Québec. Mais la réalité, c'est qu'ils n'ont jamais trouvé d'autres moyens pour équilibrer les finances publiques.

Alors, si vous croyez que ce sera différent cette fois-ci, vous faites erreur. Vous savez ce qu'ils vont dire au ministre Leitão, les patrons de Loto Québec, à la rencontre de vendredi? Ils vont promettre de corriger les failles du système, c'est clair. Mais si le ministre est trop sévère, ils lui expliqueront le manque à gagner du gouvernement si on veut réduire véritablement l'offre du jeu. Et comme le gouvernement a besoin d'argent...

C'est le rôle de l'opposition de critiquer et de proposer. Cette fois, la Coalition avenir Québec demande la tenue d'une commission parlementaire sur les appareils de loterie vidéo. Vous savez quoi? Je ne suis pas très optimiste, mais je suis d'accord.

D'une part, ça permettrait de vérifier les coûts d'une nouvelle série de contraintes à l'industrie du jeu et de voir si tout le monde, libéraux, caquistes et péquistes, est d'accord avec les sacrifices financiers qu'une telle décision imposerait. Parce que jusqu'à maintenant, je n'ai jamais rien vu de tel, et ça fait longtemps que je m'intéresse à ce dossier.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer